Corey Taylor de Slipknot se souvient de la fois où ses "amis" l'ont jeté dans une benne à ordures parce qu'ils le croyaient mort

à 10 h 02 min
Lecture 4 min.
Slipknot : Les masques de Corey Taylor classés du pire au meilleur
© Yulia Grigoryeva, Shutterstock.com

Corey Taylor, chanteur des groupes Slipknot et Stone Sour, a connu un parcours semé d’embûches, confronté à plusieurs problèmes de jeunesse qui ont façonné son cheminement.

Né le 8 décembre 1973 à Des Moines, dans l’Iowa, Taylor a été principalement élevé par sa mère célibataire à Waterloo, un contexte qu’il décrit comme “difficile”. Ils ont souvent déménagé à travers le pays à la recherche d’un emploi, et à l’âge de 15 ans, Taylor avait déjà vécu dans plus de 20 États différents.

Malgré les difficultés, Taylor a trouvé du réconfort dans la musique Rock, influencé par la collection de disques d’Elvis Presley de sa grand-mère et par son exposition précoce à Black Sabbath.

Victime de brimades et même de violences physiques, Taylor a lutté contre la toxicomanie dans sa jeunesse, faisant deux overdoses de cocaïne avant l’âge de 16 ans. Ces difficultés l’ont conduit sur la voie de l’automutilation et du désespoir, avec une grave tentative de suicide dans la maison de sa grand-mère, qui a heureusement été interrompue par la visite inattendue d’une personne du voisinage.

L’année dernière, Taylor s’est ouvert à Steve-O sur l’étendue de son addiction à la drogue à l’adolescence sur le podcast de la star de Jackass.

Dans l’extrait vidéo (disponible ci-dessous), Taylor déclare : “Quand j’étais gamin, j’étais un obsédé du speed. Je prenais de la coke, de la méthamphétamine… Je prenais tous ces trucs. J’ai arrêté tout ça quand j’étais adolescent parce que j’ai fait deux overdoses alors que j’avais à peine 16 ans ! En vieillissant, je me suis tournée vers l’alcool, parce que c’était… facile. Ma personnalité est telle que je n’ai jamais bu pour me détendre… je buvais juste pour me défoncer. C’était facile de rester sous influence, surtout avec ma position [de chanteur de Metal].”

“Je me suis rendu compte que je n’étais plus du tout disponible dans ma propre vie. Je venais de devenir père, et à l’époque j’étais marié, et j’ai simplement décidé : ‘Je dois régler ça ou ça va partir en vrille’. Il m’a fallu beaucoup de temps pour comprendre qui j’étais.”

Steve-O raconte alors à Taylor qu’il a entendu une histoire liée à la drogue selon laquelle il se serait réveillé dans une benne à ordures après une nuit de fête et lui demande si c’est vrai.

Le chanteur confirme : “La dernière chose dont je me souvienne, c’est que j’étais à une fête à Waterloo, dans l’Iowa. Complètement dans les vapes, on ingurgitait tous ce qui était à notre disposition. Je crois que mon cœur s’est arrêté… quelque chose s’est passé et mes ‘amis’ m’ont jeté. J’imagine qu’ils pensaient que j’étais mort. Je suppose que c’est ce qui s’est passé. C’était ce genre de ville là… Je me suis réveillé, couvert de mon propre sang. Je me suis extirpé de la benne à ordures. Je n’avais pas de chaussures. Je ne savais pas comment j’étais arrivé là. J’étais à 20 kilomètres de chez moi. J’ai fait tout le chemin du retour à pied. En marchant, j’ai commencé à comprendre [ce qui s’était passé] et, en l’espace d’une semaine, j’ai quitté Waterloo pour aller vivre chez ma grand-mère à Des Moines.”

Lorsqu’on lui demande s’il a revu ces “amis”, il répond : “Non. J’ai pensé que si j’étais mort à leurs yeux, ils étaient morts aux miens.”

Extrait du passage de Corey Taylor sur Steve O’s Wild Ride! :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Slipknot
L'actu Nu Metal