La vidéo Metal de la semaine : Hybrid Earth de Erra

à 0 h 00 min
Lecture 3 min.
La vidéo Metal de la semaine : Hybrid Earth de Erra

Erra est un groupe de Metalcore fondé en 2009 à Birmingham (Alabama), aux États-Unis. Le groupe est aujourd’hui constitué de Jesse Cash (guitare, chant), J.T. Cavey (chant), Sean Price (guitare), Conor Hesse (basse) et Alex Ballew (batterie).

Le groupe totalise aujourd’hui 3 EP (Erra en 2009, Andromeda en 2010 et Moments Of Clarity en 2014) et 4 albums (Impulse en 2011, Augment en 2013, Drift en 2016 et Neon en 2018).

Augment, le deuxième album de Erra

Augment est le deuxième album de Erra. Il reprend les grandes lignes de son prédécesseur intitulé Impulse. Cet album est composé de chansons rapides, dynamiques, percutantes et particulièrement techniques. L’alternance entre les cris et le chant est finement produite, et le groupe arrive à faire sa place dans un style pourtant déjà saturé à l’époque de son apparition.

Augment est, pour le moment, le dernier album de Erra fortement ancré dans l’univers sonore du Metalcore. À partir de Drift, le groupe s’est davantage tourné vers un style Progressif, où l’ambiance est primordiale à la composition des chansons.

La tracklist de Augment :

01. Alpha Seed

02. Pulse

03. Dreamwalkers

04. Frostbite

05. Hybrid Earth

06. Rebirth

07. Ultraviolet

08. Spirits Away

09. Prometheus

10. Crimson

11. Augment

12. Dementia

Hybrid Earth de Erra

À l’époque de la sortie de Augment, et du clip officiel d’Hybrid Earth, Erra faisait partie du label Tragic Hero Records. Ce n’est qu’à partir de Moments Of Clarity (EP) que le groupe a signé chez Sumerian RecordsAugment fut le premier album que le groupe a créé dans un cadre professionnel. Il a été enregistré, mixé et masterisé au studio 456 Recordings, par Brian Hood.

La chanson est rapide, dynamique, lourde et très mélodique. L’alternance des couplets de Garrison Lee et des refrains de Jesse Cash rend le morceau très intéressant. Les riffs sont tranchants et techniques, la batterie est féroce, et le solo de guitare ne laissera pas indifférent. Au niveau des paroles, Hybrid Earth traite des normes sociétales et de la normalisation de masse. La perception que nous avons choisi comme réalité n’est peut-être pas si concrète que cela, et l’humanité a perdu ses instincts ancestraux qui faisaient d’elle quelque chose de vibrant.

Quant au clip vidéo, il est beaucoup moins élaboré que le morceau. Typique de la scène Metalcore, des plans du groupe en pleine performance se mêlent à d’autres qui suivent un personnage dans une sombre forêt. Un peu cliché, mais efficace lorsque le budget vient à manquer. La composition nous fait revenir même 5 ans après sa sortie.

Garrison Lee s’exprime à propos d’Hybrid Earth dans une interview pour Highwire Daze :

Hybrid Earth is a bit less personal to me, but still remains fraught with emotion. This song weighs in heavily on the ideals of interaction between societies and individuals. Using ancient stories to reference the trickling down of knowledge and instincts from generations, this song pushes the idea that what we have all accepted as truth may actually be falsified information we have been told to mold us into the norm of society today.

Tags : Metalcore Erra
Restez connectés à MetalZone sur Facebook