Loathe, un groupe de Metal qui claque (guide d'écoute/à découvrir)

à 10 h 23 min
Lecture 6 min.
Le frontman de Loathe : "Je veux que notre groupe compte pour les gens comme Deftones a compté pour nous"
© Loathe

Tous les métalleux connaissent MetallicaSlipknotIron MaidenGojira, etc. Ce sont des incontournables, mais qu’en est-il des nouveaux venus ou des pépites cachées ?

Dans cette série de découvertes, nous allons vous accompagner dans le catalogue d’artistes moins connus, et de jeunes groupes qui s’annoncent comme les futurs colosses du genre.

Ce format n’a pas pour but de tout vous apprendre sur ces groupes, mais plutôt d’être une brève introduction, une sorte de synopsis qui donne envie de plonger plus profondément dans l’univers de ces artistes qui vivent dans l’ombre des géants du genre précités.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à Loathe, le groupe de Metalcore britannique.

Loathe

Loathe est un groupe de Metal britannique fondé en 2014 à Liverpool. Il se compose aujourd’hui de Kadeem France (chant), Erik Bickerstaffe (guitare lead, chant), Connor Sweeney (guitare rythmique, choeurs), Feisal El-Khazragi (basse, choeurs) et Sean Radcliffe (batterie).

À ce jour, le groupe compte 3 albums (The Cold Sun en 2017, I Let It In And It Took Everything en 2020 et l’opus d’Ambient The Things They Believe en 2021) et 2 EPs (Prepare Consume Proceed en 2015 et This Is as One en 2018).

Intérrogé par Metal Hammer au sujet des motivations du groupe, Kadeem France a déclaré :

Je veux que nous soyons le groupe qui ramène la musique Metal dans le courant dominant. Nous sommes dans un âge d’or du Metal avec de nouveaux groupes géniaux, comme Sleep Token, Lotus Eater et God Complex. Ils sont tous l’avenir et je veux être à la tête de tout ça. Je veux que les gens, quand ils pensent à ça, pensent à Loathe.

Recommandé pour les fans de : Deftones, Slipknot, The Tony Danza Tapdance Extravaganza, Meshuggah, Code Orange, Spiritbox, Alpha Wolf, Reflections, Sleep Token, Currents, etc…

La première chanson à écouter

Alors, par où commencer ? Il doit bien y avoir un point de départ, et quoi de mieux qu’un single – une seule chanson qui représente au mieux le son global de la formation – pour que vous sachiez en quelques minutes si ce groupe est fait pour vous ou non ?

New Faces In The Dark était un des singles de l’album de 2020, I Let It In And It Took Everything. Il représente bien à la fois le côté lourd et le côté plus mélodique du groupe, tout en démontrant son penchant atmosphérique très particulier. Il est une excellente représentation du son du groupe dans son ensemble.

Le premier album à écouter

Le groupe a son propre univers, inspiré par diverses formes d’art, allant de la musique au cinéma, en passant par le monde du jeu vidéo. Les musiciens sont inspirés par Slipknot, Deftones, Korn, Meshuggah, ainsi que certaines bandes-son comme celles de Silent Hill, Akira ou encore Blade Runner.

Loathe a sorti son deuxième album, intitulé I Let It In And It Took Everything, le 7 février 2020 via SharpTone Records. Cet opus est parfait pour commencer à plonger dans l’univers du groupe. I Let It In And It Took Everything saura vous captiver avec son mélange de breakdowns dévastateurs, de grooves agressifs, d’atmosphères envoûtantes et d’interludes ambiants.

L’opus est extrêmement bien dosé. Les pistes varient entre des interludes aériens, des morceaux bien violents avec des sections cataclysmiques et suffocantes, et d’autres plus mélodiques et atmosphériques. Le groupe expérimente et ça paie. Il comble clairement un vide dans la scène Metal. Il continue à développer sa musique conceptuelle, d’une manière plus libre que sur The Cold Sun, et, ainsi, s’offre la possibilité d’explorer pleinement ses capacités.

Début 2020, dans une interview pour MetalZone, Erik Bickerstaffe a déclaré que l’album avait été un challenge à créer :

Nous avons produit l’album nous-mêmes. Nous avons tout enregistré nous-mêmes, à part la batterie. Il y a donc eu beaucoup de travail. Il nous a fallu un peu plus d’un an pour tout finaliser. Après, on a engagé notre ami Lewis Johns pour enregistrer la batterie, puis nous avons demandé à notre ami George Lever de mixer l’album. Nous n’avions pas de producteur sur place pour nous aider à enregistrer. Tout ce qui figure sur l’album vient de nous, et c’était beaucoup de travail. Je crois que le fait que nous nous soyons auto-produits, c’était surtout ça le défi. Si nous avions fait appel à un producteur, je pense que ça aurait été un peu plus facile [rires].

Il a également parlé des inspirations pour cet album :

Beaucoup de David Lynch. Ça a en quelque sorte donné le ton et l’ambiance. J’ai récemment regardé la première saison de Twin Peaks, et ça m’a vraiment touché. C’est une sorte de mélodrame, et ça m’a beaucoup inspiré. C’est le genre de sentiment que je voulais présenter, pas dans tout l’album évidemment, mais j’aime ce sentiment et David Lynch a été un pionnier pour ce genre d’ambiance et de sentiment. De plus, depuis le début, nous avons eu des influences communes comme la bande originale de Silent Hill, la bande originale d’Akira… Cette vibe sombre et tendue est quelque chose qui fait partie de notre caractère. Nous l’utilisons comme une couche de base, puis nous ajoutons beaucoup de choses spécifiques au moment de la création pour remodeler le son en quelque chose de nouveau.

I Let It In And It Took Everything :

Quelques incontournables

Nous terminerons cette petite séance de découverte par une compilation des titres incontournables du groupe.

Les plus gros succès en studio :

Les immanquables en concert :

Le dernier album en date du groupe, The Things They Believe, est sorti le 7 février 2021 via SharpTone Records.

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Metalcore Loathe