Corey Taylor de Slipknot en a marre que les services de streaming “arnaquent les artistes”

Lecture 4 min.
Corey Taylor de Slipknot en a marre que les services de streaming “arnaquent les artistes”
© Eleanor Jane

En août dernier, Corey Taylor, le frontman de Slipknot et de Stone Sour, a expliqué pourquoi il pensait que la plupart des artistes se faisaient arnaquer par les services de streaming. Désormais, dans une toute nouvelle interview avec le Irish Times, Corey a partagé ses pensées plus en profondeur.

Quelque chose doit changer

L’interviewer a commencé en demandant à Corey Taylor si un groupe à succès comme Slipknot pouvait survivre uniquement grâce aux royalties provenant du streaming. Il a répondu :

Ça serait possible si le système de streaming était différent de ce qu’il est aujourd’hui. On ne touche que quelques centimes. Aux États-Unis, ils ont adopté une loi (la Music Modernization Act 2018), mais elle fait l’objet d’un appel. J’espère qu’elle passera. Si les plateformes de streaming payaient plus, comme le font les radios, les gens pourraient gagner leur vie.

Il a poursuivi :

J’ai des amis qui ont dû arrêter la musique. Ils étaient dans des groupes populaires, mais ils n’arrivaient pas à gagner leur vie. Les groupes de taille moyenne et inférieure, c’est difficile pour eux. C’est presque mieux de jouer au pub du coin et de faire du porte-à-porte. Tu gagneras plus d’argent en faisant ça qu’en créant un album. Les labels ne prennent pas les mêmes risques, mais ils prennent la part du lion à cause de la façon dont c’est organisé.

Tant que les artistes ne seront pas payés équitablement, ça sera une putain de bataille constante. J’ai vu ça venir il y a des années. Je n’ai pas de problème avec le streaming. J’ai un problème avec la façon dont ces services de streaming arnaquent les artistes, et je le dirai jusqu’à ma mort.

Quand l’interviewer lui a demandé quel était le tarif pour un million de streams, Corey a répondu :

Le tarif le plus bas est celui de YouTube. Avec un million de streams, en gros, tu génères 400 $. Les gens ne peuvent pas vivre avec ça, et il n’y a pas grand monde qui obtient ce genre de chiffres. De toute façon, la plus grande partie va à la maison de disques. Les services de streaming ne sont pas prêts à payer ceux qui font la musique, et pourtant ils sont assis sur des milliards de dollars. Ils achètent des blocs entiers d’immeubles, mais ils ne veulent pas payer les gens qui ont fait de l’argent pour eux. C’est de la folie. C’est difficile à bien des égards. Quelque chose doit changer. Je ne sais pas ce que ce sera, mais il faut que quelque chose bouge.

En janvier 2019, la Commission des droits d’auteur a statué que les redevances que les auteurs-compositeurs recevaient du streaming augmenteraient de 44% au cours des cinq prochaines années. Spotify, Google, Pandora et Amazon – quatre des principaux services de streaming américains – ont ensuite fait appel, affirmant que cette décision “nuit aux titulaires de licences musicales et aux détenteurs de droits d’auteur”.

Un point sur l’aspect monétaire du streaming

Un rapport récent de Digital Music News sur les paiements du streaming a brossé un sombre tableau. Selon leurs conclusions, YouTube verse actuellement 0,00069 $ par stream. Ce qui signifie qu’il faudrait 2 133 333 millions de streams pour atteindre un salaire minimum mensuel américain de 1472 $.

Selon le rapport susmentionné, Spotify paierait 0,00437 $ par stream, tandis qu’Amazon paierait 0,00402 $. Apple Music et Google Play Music sont mieux payés, avec respectivement 0,00735 $ et 0,00676 $. TIDAL et Napster, quant à eux, affichent les tarifs les plus élevés, Napster offrant 0,01900 $ par stream et TIDAL payant 0,01250 $ par stream.

Comme Corey Taylor l’a mentionné, la majeure partie de ces paiements vont aux maisons de disques, généralement dans le but de récupérer leurs avances et autres. Toutefois, le rapport note de nombreuses zones grises où les détenteurs de droits n’ont pas été identifiés correctement. Cela signifie qu’il y a eu plusieurs cas où certains artistes n’ont rien touché du tout.

La Music Modernization Act, qui a été promulguée aux États-Unis en octobre 2018, visait à atténuer bon nombre de ces problèmes grâce à la création d’une base de données complète sur les droits d’auteur musicaux, afin de s’assurer que tous les titulaires de droits étaient correctement rémunérés.

Elle comprenait également la loi susmentionnée statuant que les redevances perçues par les auteurs-compositeurs augmenteraient de 44% au cours des cinq prochaines années. À cause de l’appel, la loi est actuellement bloquée.

Sources : Blabbermouth & The Prp

Tags : Nu Metal / Slipknot

Acheter We Are Not Your Kind de Slipknot au meilleur prix

Slipknot
09/08/2019
Restez connectés à MetalZone sur Facebook

News Metal & Rock les plus récentes

Affidavit sort son nouvel EP concept Abducted (Rock Alternatif français)

Affidavit arrivant au bout de ses aventures surnaturelles, il fallait un épilogue pour clôturer...

07/07 /

En bref
Écoutez les français de Hey Life reprendre le dernier tube de Dua Lipa !

Écoutez les français de Hey Life reprendre le dernier tube de Dua Lipa ci-dessous ! Pour...

07/07 /

Des concerts de Metal avec distanciation sociale commencent à avoir lieu en Suisse !

Des groupes de Metal de toute l'Europe ont commencé à jouer des "spectacles avec distanciation...

07/07 /

Mike Shinoda de Linkin Park est “candidat à la présidence”

Ce week-end, le maître de la publicité, Kanye West, a annoncé qu'il se présentait aux...

07/07 / / Linkin Park

Roger Taylor de Queen sur la possibilité d’une suite à Bohemian Rhapsody : “Je ne voudrais pas qu’on me voie comme quelqu’un de cupide”

Roger Taylor, le batteur de Queen, affirme qu'une suite au biopic Bohemian Rhapsody est peu...

07/07 / / Queen

Asking Alexandria publie la version unplugged de Antisocialist

Asking Alexandria vient de publier la version unplugged de sa chanson Antisocialist. Écoutez-la...

07/07 / / Asking Alexandria

En bref
Cette reprise de Enter Sandman de Metallica dans le style de Iron Maiden déchire !

Le YouTuber Metal Börje a d'abord repris Enter Sandman de Metallica dans le style de Slipknot....

07/07 /

Le légendaire rockeur Charlie Daniels, compositeur de The Devil Went Down to Georgia, est mort à 83 ans

Charlie Daniels, plus connu comme l'auteur du tube Rock/Country sudiste The Devil Went Down to...

07/07 /

Caleb Shomo de Beartooth : 10 chansons qui ont changé ma vie

Dans le cadre de la publication récurrente de Kerrang! intitulée “x chansons qui ont changé ma...

07/07 / / Beartooth

Une fois de plus, Pvris reporte la sortie de son nouvel album Use Me

Comme beaucoup d'autres groupes qui ne se sentent pas à l'aise pour sortir de nouvelles musiques...

07/07 / / Pvris