🤘 Nouveau : Vous pouvez désormais commenter l'actu et écrire vos propres reviews sur Metalzone ! 🤘

Clémentine Delauney de Visions Of Atlantis : "La création ne vient pas de l'intellect, elle vient de l'estomac, du coeur"

à 18 h 02 min
Lecture 25 min.
Clémentine Delauney de Visions Of Atlantis : "La création ne vient pas de l'intellect, elle vient de l'estomac, du coeur"

Dans le cadre de la sortie du nouvel album de Visions Of Atlantis, nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Clémentine Delauney, la chanteuse du groupe de Metal Symphonique autrichien. Pour rappel, le nouvel album du groupe intitulé Wanderers sortira le 30 août 2019 via Napalm Records. For the non-French readers, find the English version of the interview below !

Interview de Visions Of Atlantis

MetalZone : Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Visions Of Atlantis : Je suis Clémentine Delauney, chanteuse de Metal Symphonique depuis une dizaine d’années maintenant. J’ai officié dans plusieurs formations, mais ça fait maintenant 6 ans que je suis chanteuse pour le groupe autrichien Visions Of Atlantis.

MetalZone : Le nouvel album arrive, en êtes-vous safisfaits ?

Visions Of Atlantis : Oui, très. Pour nous c’est un grand pas en maturité, en diversité et en profondeur par rapport à l’album précédent. C’est dans la continuité de The Deep & The Dark, mais on a poussé les choses plus loin. On est sorti de l’obscurité aussi. On aborde des thèmes plus positifs. On invite tout le monde à partir à la découverte d’eux-mêmes et de leur propre vérité intérieure, afin d’être heureux et de s’épanouir. Mon chemin personnel se traduit dans les textes de cet album, qui m’est encore plus personnel que The Deep & The Dark. On est impatient de le sortir car on a eu de très bons retours sur les deux singles.

MetalZone :  L’album est super bien produit, très mélodique et s’écoute facilement. Il est aussi très heureux, lumineux. Quel était ton ressenti et celui du groupe pendant l’enregistrement ?

Visions Of Atlantis : On était ravis de nos chansons, du message qu’on voulait délivrer, et de la cohérence entre la musique et les textes. J’étais très transportée à chaque fois que j’interprétais mes parties vocales, car elles font écho avec ce que je vis en ce moment. J’ai une connexion très personnelle avec l’album en général. Après, le studio reste un challenge intense, car on a la pression du temps, on ne peut pas y rester des mois et se poser trop de questions.

MetalZone : Penses-tu aux fans, à toi, ou au deux quand tu écris tes paroles ?

Visions Of Atlantis :  Je suis incapable d’écrire quelque chose qui ne soit pas directement en lien avec ce que je vis ou ce que je ressens. Ça part forcément de moi-même, mais j’ai envie de transmettre quelque chose auquel les gens peuvent s’identifier. C’est pour ça que je n’écris pas avec des mots incompréhensibles ou des sujets trop ouverts et subjectifs. J’aime utiliser des métaphores et des images communes pour que mon message soit accessible. Autrement, je ne pense pas trop à comment mes textes seront perçus, je fais en sorte qu’ils me plaisent déjà à moi, et puis après j’espère du fond de mon coeur que ça plaira à d’autres personnes.

MetalZone : Le grand thème de l’album est donc d’errer, et c’est quelque chose que vous jugez de positif à ce que j’ai compris ?

Visions Of Atlantis : Tout à fait, pour nous, l’errance est la phase qui vient avant de s’être trouvé en tant que personne. Mais on ne peut pas se trouver sans s’être perdu. En tant que groupe, on préfère largement que les gens aient la force de partir à la découverte de ce qu’ils sont que de vivre dans un certain conformisme. Cela permet de se découvrir et de faire les choix qui nous vont le mieux. Ce n’est pas parce que vous errez que vous êtes en perdition, c’est plutôt que vous êtes en recherche de vous-même, et c’est la quête fondamentale de la vie. Donc pour nous c’est positif d’être en questionnement, en cheminement.

MetalZone : Malgré la positivité présente dans l’album, il y a une touche plus sombre dans la chanson éponyme. Elle aborde les thèmes du vide de l’existence et le sentiment d’être perdu. Peux-tu commenter un peu la chanson ?

Visions Of Atlantis : Ce titre, je l’ai écrit en presque 15 minutes, en rentrant un soir après avoir regardé un film. J’étais encore dans l’émotion qu’avait suscitée ce film là, et je me suis rendu compte que peu importe ce qu’on fait, la réussite extérieure, etc, je pense que la chose qui fait qu’on atteint une certaine béatitude dans la vie est le fait d’être à la maison, de se sentir chez soi. Ça peut être n’importe où, c’est très subjectif. Ça peut être en famille, sur scène, dans la créativité, ou un endroit qui nous permet d’être nous-même sans porter de masque. La chanson s’est formée très naturellement, les paroles sont venues avec la musique. Je me suis rendu compte que c’était ma propre quête au final, d’arriver à savoir où est mon chez moi. Et je crois que je ne l’ai pas encore trouvé, d’où le fait que cette chanson soit devenue la chanson éponyme. C’est elle qui représente le plus le thème central de l’album qui est l’errance.

MetalZone : Globalement, les paroles sont très tournées autour du développement personnel. Est-ce que c’est un choix conscient ? Et est-ce que c’est un thème qui touche les autres membres du groupe ?

Visions Of Atlantis : Oui, tout à fait, Thomas, le leader du groupe et moi, on partage un peu les mêmes questionnements dans notre vie. C’est ce qui m’a permis de me dire que je pouvais en faire un thème important dans l’album, car je n’étais pas la seule. En tant qu’artiste, on est tous un peu dans cette mouvance de vouloir se définir, savoir ce qu’on veut faire, être… Ça touche aussi notre chanteur et notre bassiste. C’est donc un thème qui nous rassemblent tous les 5.

MetalZone : Quelle a été la chanson la plus difficle à enregistrer et pourquoi ?

Visions Of Atlantis : J’ai eu quelques challenges techniques sur cet album, principalement quand il s’agissait de me trouver perchée tout là haut, en voix mixte. Par exemple, sur A Journey To Remember ou At The End Of The World, les mélodies sont très hautes, et je me suis reprise à plusieurs fois pour les faire sonner comme je voulais. Mais c’était top, car j’aime avoir du challenge, pour progresser et continuer à apprendre. C’est bien de se trouver confrontée à ses faiblesses. Into The Light aussi n’a pas été évidente, car je voulais être très sincère sur cette chanson, et quand on travaille beaucoup le chant on tombe dans des espèces d’automatismes qui ne fonctionnent pas. Alors, j’y suis retourné en me disant “dénude-toi, oublie tout, oublie que tu sais chanter” afin de délivrer quelque chose de pur, sans réflexion, analyse ou matière cérébrale dans la créativité, car je pense que ça la dénature. Du coup, la version finale me satisfait beaucoup plus que mes premiers essais, où je trouvais que les placements n’étaient pas bons.

MetalZone : D’après toi, pourquoi la création est handicapée par la réflexion, l’analyse ?

Visions Of Atlantis : Parce que la création ne vient pas de l’intellect. La création vient de l’estomac, du coeur, d’un endroit presque sacré où les émotions négatives se transforment en de magnifiques oeuvres d’art. Il y a une sorte de processus qui dépasse la rationalité. Quand on réfléchit seulement à travers le prisme de nos connaissances, on dépouille notre création de sa part de divin en quelque sorte. Au final, ça donne quelque chose de très bien fait, mais qui potentiellement n’est pas pur. Maintenant, j’écoute mon instinct afin que ma performance soit en résonance avec mon intérieur, qu’il n’y ait pas de trucage.

MetalZone : As-tu une chanson préférée dans le nouvel album ?

Visions Of Atlantis : C’est difficile d’en choisir une en particulier car chacune a une résonance particulière pour moi. Après, j’ai un petit faible pour les morceaux comme Release My Symphony, celui qui ouvre l’album, car c’est du Metal Symphonique comme j’écoutais à l’époque. C’est le style de Metal Symphonique que j’aime vraiment le plus. Après y’a aussi The Silent Scream qui parle d’écologie, dont le message me tient vraiment à coeur. Il y a aussi le titre que j’ai écrit moi-même, Wanderers, je suis très contente qu’il ait plu et ait été retenu sur l’album. Après, je trouve qu’on manie bien la diversité et que tous les morceaux s’enrichissent les uns et les autres.

MetalZone : Du coup, quand tu parles du “style de Metal Symphonique que tu aimes le plus”, quel est le groupe qui t’a fait aimer ce style ?

Visions Of Atlantis : C’est Nightwish. On m’a fait découvrir le groupe quand j’avais 16 ans et que je commençais à apprendre le chant classique. Ça a été une véritable révélation. Dans le Metal, je ne connaissais que Evanescene en fait, juste avant. Donc, l’univers de Nightwish avec des albums comme Oceanborn, Century Child, Wishmaster, c’était vraiment la révélation.

MetalZone : Est-ce que tu as une forme de routine pour ta voix ?

Visions Of Atlantis : J’ai des échauffements forcément. La voix est un muscle donc si on ne s’échauffe pas, il ne marche pas comme il faut, il ne tient pas la durée, s’abîme et devient douloureux. Après, tout au long de l’année, je fais du travail vocal sur des morceaux différents. J’aime l’éclectisme, je ne chante pas du tout que du Metal ou du Visions Of Atlantis. J’aime chanter de manière différente, me mettre des challenges et continuer à découvrir ma voix, car mine de rien elle change avec le temps et on est jamais stable. Tout se passe à l’intérieur, c’est une question de sensation alors c’est quelque chose de très intime.

MetalZone : D’ailleurs tu chantes aussi pour Exit Eden, quelques mots sur le prochain album du projet ?

Visions Of Atlantis : Il va effectivement y avoir un deuxième album, mais je ne peux pas en dire plus pour le moment.

MetalZone : Lorsqu’on t’écoute chanter, il y a quelque chose qu’on remarque chez toi : tu n’as presque pas d’accent français. Est-ce que c’est quelque chose que tu as travaillé ou c’est venu naturellement ?

Visions Of Atlantis : J’ai la chance d’avoir fait un lycée international, donc j’avais plus d’heures d’anglais que la normale. Quand j’étais petite, j’écoutais beaucoup Michael Jackson et Madonna, je chantais dessus, et je pense que mon oreille s’est développée au bout d’un moment. Aussi, je suis partie à l’étranger pendant 9 mois, et j’étais entourée de gens qui n’avaient pas d’accent. Donc par mimétisme on fini par parler anglais sans trop d’accent. D’ailleurs, selon avec qui je suis, mon accent change. Si je suis avec un américain je sonne plus américain, et plus anglais avec un anglais. Je n’ai pas d’accent pur.

MetalZone : Peux-tu partager ton TOP 3 des artistes / albums les plus écoutés en ce moment ? ‍

Visions Of Atlantis : J’ai écouté pas mal le dernier Madonna, je suis sa carrière depuis toute petite. Pour la détente, j’aime beaucoup In A Time Lapse de Ludovico Einaudi. Après, je circule pas mal, j’ai beaucoup aimé le dernier Falling In Reverse, Coming Home. Après, y’a des périodes où j’écoute moins de choses car je sature. Par exemple, après les périodes de festival, j’ai besoin de silence.

MetalZone : Est-ce qu’il y a une sortie que tu anticipes beaucoup prochainement ?

Visions Of Atlantis : Le nouveau Tool et le nouveau Tarja qui sortent le même jour que Wanderers.

MetalZone : J’ai vu que tu faisais du yoga. Est-ce que tu peux nous dire les raisons pour lesquelles tu pratiques ?

Visions Of Atlantis : Je pratique le yoga pour ses bienfaits physiques, psychiques et spirituels. Toute la philosophie du yoga me parle complétement. C’est un peu grâce à cette pratique que j’ai développé mes propres préceptes spirituels qui se traduisent par les textes que j’écris. J’y inclus les grandes lignes que je me dis de suivre à titre personnel afin de vivre dans un monde meilleur. J’ai ma prof qui m’a dit que dans les clips j’ai des gestes liés à cette pratique, mais c’est totalement inconscient.

MetalZone : Est-ce qu’il y a une personne ou plusieurs qui t’inspirent dans la vie de tous les jours ?

Visions Of Atlantis : Je ne peux pas dire qu’il y ait une personne que je suis particulièrement, que j’admire ou qui m’inspire tous les jours. Au contraire, je préfère me dire que je suis une somme de toutes les influences que je reçois, mais elles sont tellement diverses qu’au final je ne ressemble à personne. Je ne veux pas dépendre d’une source d’inspiration qui pourrait être trop limitée ou unique.

MetalZone : Est-ce que Visions Of Atlantis sera bientôt de passage pour quelques concerts dans des pays francophones ?

Visions Of Atlantis : On a un concert en suisse allemande prochainement. Et bientôt on va annoncer une tournée en tête d’affiche, et là il y aura une date française ! Il faudra bien suivre les news.

MetalZone : Comme nous sommes situés près des Alpes, nous posons toujours cette question. Et en plus tu es originaire de Lyon. Que penses-tu de la fondue ?

Visions Of Atlantis : Je suis vegan, donc je ne mange plus de fromage depuis plusieurs années. La fondue à l’époque c’était effectivement très bon au niveau du goût, mais moins bon au niveau de la santé… Surtout en grande quantité. Mais c’est très bien que chaque région ait ses propres plats culinaires émblématiques. Après, dans le monde dans lequel on vit actuellement, avec le réchaufemment climatique et autres, ça serait pas mal de faire les choses différemment. Manger en conscience, savoir ce qu’on mange, d’où ça vient etc… Au lieu de plonger directement dans les plaisirs égoïstes qui malheureusement sont un peu trop répandus.

MetalZone : Pas trop dur de trouver ce qu’il faut en tournée quand on est vegan ?

Visions Of Atlantis : C’est pas toujours évident, ça dépend de l’attention que portent les organisateurs des concerts à ce détail. Certains respectent et fournissent ce dont j’ai besoin, et d’autres m’obligent à m’adapter. Des fois je n’ai effectivement pas de repas équilibré. J’emmène toujours des choses avec moi comme des barres protéinées, et je fais des stocks d’une salle à l’autre pour être sûre que je ne manque pas. Mais c’est sûr que c’est un peu tous les jours un combat de savoir si je vais assez manger.

MetalZone : Un dernier mot pour vos fans et nos lecteurs ?

Visions Of Atlantis : Je voudrais remercier le public français pour son intérêt et son soutien. Je sais qu’on ne joue pas assez en France, et j’aimerais vraiment remédier à ça dans les années qui viennent. Ça devrait arriver, il faut encore un peu de patience. Par rapport à notre album Wanderers, je voudrais dire aux gens qu’il ne faut pas avoir peur de traverser des périodes sombres parce que ce sont des étapes nécessaires pour apprendre à se connaître. Il y a toujours des leçons à apprendre, et il ne faut pas hésiter à sortir de sa zone de confort pour apprendre à faire de meilleurs choix. Autrement on ne réfléchit pas avec son intuition mais avec tout le reste, et ce n’est souvent pas un très bon conseiller.

Interview de Visions Of Atlantis (English Version)

MetalZone : Can you introduce yourself for those who do not know you yet?

Visions Of Atlantis : I’m Clémentine Delauney, a Symphonic Metal singer. I have worked in several bands, but as of now, I’ve been the singer for the Austrian band Visions Of Atlantis for 6 years.

MetalZone : The new album is soon going to be released to the world, are you happy with it?

Visions Of Atlantis : Yes, very. For us it’s a big step ahead with it comes to maturity, diversity and depth compared to the previous album. It’s in the continuity of The Deep & The Dark, but we pushed things further this time around. We came out of the dark too. There are more positive themes. We invite everyone to discover themselves and their own inner truth in order to be happy and to flourish. My personal path is translated into the lyrics of this album, which was even more personal than The Deep & The Dark. We are impatient to release it because we’ve had very good feedback on the two singles.

MetalZone : The album is very well produced, very melodic and easy to listen to. He is also very happy, bright. What was your feeling and that of the group during the recording?

Visions Of Atlantis : We were delighted with our songs, the message we wanted to deliver, the coherence between the music and the lyrics. I was very transported every time I sang my parts, because they echo with what I live at the moment. I have a very personal connection with the album in general. However, the studio remains an intense challenge, because we work under the pressure of time, we can not stay there for months and ask ourselves too many questions.

MetalZone : Do you think of fans when you write your lyrics?

Visions Of Atlantis : I can not write anything that is not directly related to what I live or feel. It’s all part of me, but I want to share something that people can relate to. That’s why I do not write with incomprehensible words or sing about subjects that are too open and subjective. I like to use common metaphors and images to make my message accessible. Otherwise, I do not think too much about how my texts will be perceived, I start by trying to please myself, and then I hope from the bottom of my heart that it will please other people.

MetalZone : So the big theme of the album is to wander, and it is something that you judge positive to what I understood?

Visions Of Atlantis : Absolutely, for us, wandering is the phase that comes before finding yourself. But you can not find yourself without getting lost. As a band, we widely prefer that people have the strength to discover what they are than to live in a certain conformity. It allows us to discover ourselves and make the choices that are best for us. It is not because you wander that you are in distress, it is rather that you are in search of yourself, and that is the basic quest for life. So for us it is positive to question and keep moving.

MetalZone : Despite the positivity in the album, there is a darker touch in the song Wanderers. It addresses the themes of the emptiness of existence and the feeling of being lost. Can you comment a little on the song?

Visions Of Atlantis : This song, I wrote it in almost 15 minutes, coming home one night after watching a movie. I was still dwelling in the emotions of this film, and I realized that no matter what you do, external success, etc., I think the thing that makes you reach a certain Bliss in life is being at home, feeling like you are where you belong. It can be anywhere, it’s very subjective. It can be with family, on stage, in creativity, or somewhere that allows us to be ourselves without wearing a mask. The song was formed very naturally, the lyrics came with the music. I realized it was my own quest in the end, to find out where my home is. And I think I have not found it yet, hence the fact that this song has become the title track of the record. It is this one that represents the most the main theme of the album that is wandering.

MetalZone : Overall, lyrics are very much about personal development. Is it a conscious choice? And is it a theme that touches the other members of the band?

Visions Of Atlantis : Yes, absolutely, Thomas, the leader of the band and I, share the same questions in our lives. This allowed me to tell myself that I could make it an important theme in the album because I was not the only one. As an artist, we all want to define ourselves, to know what we want to do, to be… It also affects our singer and our bassist. So this is a theme that connects us all.

MetalZone : What was the most difficult song to record and why?

Visions Of Atlantis : I had some technical challenges on this album, mainly when it came to finding myself up there, in mixed voice. For example, on A Journey To Remember or At The End Of The World, the melodies are very high, and I have done several takes to make them sound like I wanted. But it was great, because I like to have a challenge, to progress and continue to learn. It’s good to be confronted with one’s weaknesses. Into The Light also was not obvious, because I wanted to be very sincere on this song, and when you work a lot on your singing, you tend to operate in autopilot and that does not work. So, I went back there and said “strip yourself, forget everything, forget that you can even sing” in order to deliver something pure, without reflection, analysis or cerebral things in the creativity, because I think that it denatures it. Fortunately, the final version satisfies me much more than my first attempts.

MetalZone : Why do you think creation is handicapped by reflection, analysis?

Visions Of Atlantis : Because creation does not come from the intellect. Creation comes from the guts, the heart, from an almost sacred place where negative emotions turn into beautiful works of art. There is a kind of process that goes beyond rationality. When we think only through the prism of our knowledge, we deprive our creation of its part of divine in a way. In the end, it gives something very well done, but potentially impure. Now, I listen to my instinct so that my performance resonates with my inner self.

MetalZone : Do you have a favorite song in the new album?

Visions Of Atlantis : It’s hard to pick one in particular because each has a special resonance for me. However, I have a soft spot for songs like Release My Symphony, the one that opens the album, because it sounds like Symphonic Metal that I listened when i was younger. It’s the style of Symphonic Metal that I enjoy the most. Then, there’s also The Silent Scream about ecology, whose message is really close to my heart. There is also the title track that I wrote myself, Wanderers, I’m very happy that it pleased the other members and was retained on the album. To conclude, I think that we handle diversity pretty well and that all songs are enriched by each other.

MetalZone : So, when you talk about the “Symphonic Metal style that you enjoy the most”, which band made you like that style?

Visions Of Atlantis : It’s Nightwish. I was introduced to the band when I was 16 and started to learn classical singing. It was a real revelation. In Metal, I only knew Evanescene at the time. So the Nightwish universe with albums like Oceanborn, Century Child, Wishmaster, was really the revelation.

MetalZone : Do you have a form of routine for your voice?

Visions Of Atlantis : I have warm-ups inevitably. The voice is a muscle so if you do not warm up, it does not work as it should, it does not last, it is more easily damaged and becomes painful. Also, throughout the year, I do vocal work on different pieces. I like eclecticism, I do not sing only Metal or Visions Of Atlantis. I like to sing in a different way, to put myself in challenges and keep discovering my voice, because it changes with time and it is never really stable. Everything happens from the inside, it all comes Down to sensation so it’s something very intimate.

MetalZone : Besides you also sing for Exit Eden, a few words on the next album of the project?

Visions Of Atlantis : There will be a second album, but I can not say more for now.

MetalZone : When you sing, you have almost no French accent. Is it something that you worked on or it came naturally?

Visions Of Atlantis : I’m lucky to have done an international high school, so I had more hours of English than normal. When I was little, I listened a lot to Michael Jackson and Madonna, I sang with them, and I think my ear became good after a while. Also, I went abroad for 9 months, and I was surrounded by people who did not have an accent. So by mimicry I ended up speaking English without much accent. Besides, according to who I am with, my accent changes. If I am with an American I sound more American, and more English with an English. I do not have a “pure accent” per say.

MetalZone : Can you share your TOP 3 of the most listened artists / albums at the moment?

Visions Of Atlantis : I’ve been listening a lot to the last Madonna, I’ve followed her career since I was a kid. For relaxation, I really like In A Time Lapse by Ludovico Einaudi. Also, I really liked the last Falling In Reverse, Coming Home. However, there are times when I listen to fewer things. For example, I need silence after festivals.

MetalZone : Is there an album release that you are excited about?

Visions Of Atlantis : The new Tool and the new Tarja that come out the same day as Wanderers.

MetalZone : I saw that you were doing yoga. Can you tell us a little bit about your practice?

Visions Of Atlantis : I practice yoga for these physical, psychic and spiritual benefits. The whole philosophy of yoga completely speaks to me. It is thanks to this practice that I developed my own spiritual precepts that translate into the texts I write. I include the outlines that I follow in my personal life to live in a better world. My teacher told me that I have gestures related to yoga in the music videos of the band, but it’s totally unconscious.

MetalZone : Is there one person or many who inspires you in everyday life?

Visions Of Atlantis : I can not say that there is one person that particularly inspires me every day. On the contrary, I prefer to tell myself that I am a sum of all the influences that I receive, but they are so diverse that in the end I do not look like anyone. I do not want to depend on an inspiration source that might be too limited or unique.

MetalZone : Will Visions Of Atlantis soon be visiting a few French-speaking countries for concerts?

Visions Of Atlantis : We have a concert in Swiss coming up. And soon we will announce a headlining tour, and there will be a French date! You’ll know it pretty quickly.

MetalZone : As we are located near the Alps, we always ask this question. Furthermore, you are from Lyon. What do you think of cheese fondue?

Visions Of Atlantis : I am vegan so I have not been eating cheese for many years. Fondue at the time was actually very good in terms of taste, but less good in terms of health … Especially in large quantities. But it is very good that each region has its own culinary delights. However, in the world we live in today, with global warming and the like, it would be nice to do things differently. To eat in conscience, to know what we ingest, where it comes from, etc., instead of diving directly into the egoistic pleasures which unfortunately are a little too widespread.

MetalZone : Not too hard to find what you need on tour when you’re vegan?

Visions Of Atlantis : It’s not always easy, it depends on the attention of the concert organizers to this detail. Some respect and provide what I need, and others force me to adapt. Sometimes I do not have a balanced meal. I always take things with me like protein bars, and stock up from venue to venue to make sure I do not lack food. But for sure, it’s a little bit of a struggle every day to know if I’m going to eat enough.

MetalZone : A last word for your fans and our readers?

Visions Of Atlantis : I would like to thank the French public for their interest and support. I know we do not play enough in France, and I really would like to remedy that in the coming years. It should happen soon, but it’s still going to take a little patience. When it comes to our album, Wanderers, I would like to say to people that they should not be afraid to go through dark times because these are necessary steps to get to know themselves. There are always lessons to be learned, and do not hesitate to step out of your comfort zone to learn how to make better choices. Otherwise, you do not think with your intuition but with all the rest, and it is often not a good thing.

A Journey To Remember de Visions Of Atlantis

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Evanescence annonce la date de sortie de The Bitter Truth ; le nouveau single Yeah Right est disponible

Evanescence
The Bitter Truth

Par Kingeddie, le 21/04/2021
Erra annonce les détails de son nouvel album éponyme, et sort le single Divisionary

Erra
Erra

Par Adrien, le 08/03/2021
A Day To Remember prévoit de sortir son nouvel album, You're Welcome, en mars (détails & single)

A Day To Remember
You're Welcome

Par MilkJugg, le 08/03/2021
Plus d'actus sur Visions Of Atlantis
L'actu Metal Symphonique