La vidéo Metal de la semaine : Akróasis de Obscura

à 0 h 00 min
Lecture 2 min.
La vidéo Metal de la semaine : Akróasis de Obscura
obscura-diluvium

Obscura est un groupe de Death Metal Technique allemand fondé en 2002 à Landshut. Il est aujourd’hui constitué de Steffen Kummerer (chant, guitare), Rafael Trujillo (guitare), Linus Klausenitzer (basse) et Sebastian Lanser (batterie).

Le groupe totalise aujourd’hui 5 albums : Retribution en 2006, Cosmogenesis en 2009, Omnivium en 2011, Akróasis en 2016 et Diluvium en 2018.

Akróasis, le quatrième album de Obscura

Akróasis est le quatrième album de Obscura. Il a été publié le 5 février 2016 via le label Relapse Records. Il s’agit du premier album studio pour les musiciens Minus Klausenitzer et Sebastian Lanser, fraîchement intégrés au groupe. Pour Tom Geldschläger, il s’agit du dernier, car il sera renvoyé du groupe dès le début de l’enregistrement, à peine le processus de composition terminé.

Akróasis est arrivé à la cinquième position de l’US Heatseekers Albums et à la vingtième position de l’US Independent Albums.

La tracklist de Akróasis :

01. Sermon of the Seven Suns

02. The Monist

03. Akróasis

04. Ten Sepiroth

05. Ode to the Sun

06. Fractal Dimension

07. Perpetual Infinity

08. Weltseele

09. The Origin of Primal Expression (chanson bonus en version CD)

10. Melos (chanson bonus en version vinyle)

Akróasis de Obscura

Akróasis est la chanson éponyme du quatrième album de Obscura. Elle fait partie de l’histoire de la quadrilogie d’albums concepts du groupe : Cosmogenesis (2009), Omnivium (2011), Akróasis (2016) et Diluvium (2018). Elle est également fortement représentative de l’oeuvre et du son du groupe en général.

C’est du Death Metal Technique avec quelques touches de Metal Progressif. L’ensemble de la performance est incroyable, les guitares, la basse, la batterie… Tout est formidablement éxécuté et composé. Obscura est un des groupes actuels les plus influents de la vague de Death Metal Technique moderne inspirée par Necrophagist.

Les paroles traitent d’une longue épopée cosmique à la saveur science-fiction. En outre, le son est d’une grande qualité. La production est super propre et naturelle, ce qui permet de souligner la performance de haut vol des musiciens de Obscura.

Within a fountain of stars // Deforming remnants pulsate // In eclectic wisdom sublime // Warping quantiles vibrate // Divine // A glimpse of carbon-based life // A gargantuan symmetric pursuit // In harmonic order // Monolithic derivation of seminal repute // Omnipresent, eudemonic // Abandoned in ecstasy

Restez connectés à MetalZone sur Facebook