Toutes les nouvelles fonctionnalités sur MetalZone (et leur statut)

L'ancien guitariste de Sabaton est emprisonné après avoir été reconnu coupable d'abus sexuel sur une fillette de 8 ans

à 15 h 12 min
Lecture 7 min.
L'ancien guitariste de Sabaton est emprisonné après avoir été reconnu coupable d'abus sexuel sur une fillette de 8 ans

Rikard Sundén, membre fondateur de Sabaton, qui a joué de la guitare dans le groupe de 1999 à 2012 et était plus récemment dans Civil War, a été reconnu coupable d’abus sexuel sur une fillette de huit ans et de possession de matériel pédopornographique par un tribunal suédois.

Selon les documents officiels du tribunal obtenus par MetalSucks (et traduits du suédois à l’aide de Google), Sundén, qui a récemment changé son nom en Johan Andersson, a abusé de l’amie de sa fille pendant une nuit. Les autorités ont également saisi deux ordinateurs et un téléphone portable appartenant à Sundén et ont trouvé six films d’enfants mineurs commettant des actes sexuels.

La fillette de huit ans, dont l’anonymat est protégé sous le pseudonyme “NN3”, affirme avoir dormi chez la fille de Sundén et sa famille dans la nuit du 14 février 2020, après que les deux ont regardé le Melodifestivalen, un concours qui détermine le représentant de la Suède à l’Eurovision. Elle a allégué que Sundén s’est faufilé dans sa chambre tard dans la nuit, a soulevé sa couverture et l’a touchée sous ses vêtements et autour de ses parties intimes. Elle a d’abord fait semblant de dormir pendant que Sundén la touchait et soulevait son short – il l’avait déjà fait deux fois à ce moment-là – mais lorsqu’elle a finalement bougé, Sundén a quitté la pièce.

Effrayée et désorientée, la jeune fille s’est rendue plusieurs fois aux toilettes pour tenter d’attirer l’attention de la mère de son amie. Lorsque Sigrid, la femme de Sundén, s’en est enfin aperçue, la jeune fille a dit qu’elle ne pouvait pas dormir, qu’elle avait mal au ventre et qu’elle voulait rentrer chez elle. Comme c’était le milieu de la nuit, Sigrid lui a expliqué que ce n’était pas possible et a essayé de la réconforter en lui mettant une “histoire musicale” pour l’aider à dormir. La jeune fille n’a pas dormi du reste de la nuit, craignant que Sundén ne revienne dans la chambre.

Honteuse et effrayée, la jeune fille a gardé l’incident secret jusqu’à ce qu’elle en parle finalement à une amie de l’école plusieurs jours plus tard. Hésitante à en parler à sa mère, elle a décidé d’en parler à la mère de son amie, qui a bien sûr contacté la mère de la jeune fille en apprenant l’incident, qui l’a signalé à la police le 6 mars. La jeune fille a livré son témoignage aux autorités le 17 mars 2020.

Sundén a nié l’allégation d’abus sexuel, affirmant qu’il avait simplement vérifié que la jeune fille s’endormait parce qu’elle semblait avoir du mal à le faire à l’intérieur d’un fort de fortune que les amies avaient construit sur le sol. “Sa théorie est que sa fille, qui bouge beaucoup quand elle dort, a touché NN3 avec ses mains et ses pieds dans son sommeil”, selon son témoignage résumé dans le document judiciaire. “NN3 a dû faire une erreur et penser que c’était lui”.

Dans son témoignage, Sigrid décrit la fille comme suit :

Elle était debout dans le couloir, elle a dit qu’elle avait mal au ventre et qu’elle voulait rentrer chez elle.

Sigrid n’avait jamais vu cette réaction de NN3 lorsqu’elle dormait chez eux. Elle ajoute que :

NN3 est une fille calme, heureuse, confiante et une bonne amie de ma fille.

Et, selon elle, la fille n’est pas quelqu’un qui invente des histoires.

La mère de la fille a également témoigné de l’événement. Elle a noté :

En temps normal, NN3 est une fille intrépide et franche. Maintenant, elle a changé, elle est devenue l’ombre d’elle-même. Elle n’a plus confiance en elle. Pendant les 7 à 8 premiers mois [après l’incident], elle s’est douchée plusieurs fois par jour. Elle a cessé de dormir toute seule et a peur quand elle dort. À l’école, elle a commencé à se bloquer et ne pouvait pas répondre aux questions.

Elle a également noté l’anxiété, les maux de tête et les éruptions cutanées dues au stress comme étant des symptômes qui ont affligé la jeune fille depuis l’incident. Un enseignant de l’école de la jeune fille a confirmé via un témoignage qu’elle était devenue très renfermée après l’incident.

Concernant les accusations de possession de pornographie enfantine, le document indique :

Johan Andersson possédait sept films pédopornographiques. Cela s’est passé le 3 avril 2020 à Trotzgatan 90, Falun, municipalité de Falu. Le crime doit être considéré comme grave car les films montrent des enfants particulièrement exposés à la coercition et à la violence sexuelles et exploités de manière particulièrement impitoyable. Johan Andersson/Rikard Sundén a commis l’acte avec intention.

Si Sundén a admis avoir regardé de la pornographie enfantine, il a nié que les fichiers étaient les siens, affirmant que d’autres personnes avaient accès à ses ordinateurs, notamment des membres du groupe en tournée, un ancien propriétaire de l’ordinateur et un réparateur d’ordinateurs. S’il admet qu’il était le seul à avoir accès à son téléphone portable, il soutient qu’il ne pensait pas que le sujet du film pornographique qui y était stocké était mineur.

Le document du tribunal se lit comme suit :

Il n’a aucun intérêt sexuel pour les enfants. Cependant, il a regardé de la pornographie enfantine, ce dont il a parlé à un psychologue. La première fois qu’il a parlé à un psychologue, c’était en 2005 ; il l’a fait ensuite pendant une autre période, en 2007-2008. La raison en est qu’il a commencé à se demander pourquoi il regardait de la pornographie enfantine. Il s’est interrogé pendant longtemps et en a parlé, et il est arrivé à la conclusion que s’il regardait de la pédopornographie, c’était parce qu’il avait été témoin d’une pendaison et que c’était un moyen de trouver un exutoire à ses émotions. Il ne pense pas avoir regardé de la pédopornographie en 2020, cependant, cela a pu se produire en 2019. Sigrid n’était pas au courant de cette histoire de pédopornographie. C’était difficile d’en parler. Ils étaient en couple depuis 18 ans.

MetalSucks a confirmé que Sundén a récemment changé son nom légal en Johan Andersson en croisant les informations publiquement disponibles sur Andersson avec celles de Sundén, ainsi qu’une explication du changement de nom contenue dans le document du tribunal. Il est actuellement âgé de 39 ans, est né le 5 mai 1981 et a trois enfants avec Sigrid Sundén. Le document indique :

Sigrid et lui se sont maintenant séparés à cause de cet incident, et afin de protéger les enfants et leur permettre d’avoir des amis à la maison. Il a également changé son nom pour protéger ses enfants au cas où il serait condamné ; il ne veut pas qu’ils perdent leurs amis. Il n’a aucun intérêt sexuel pour les enfants.

Le tribunal suédois a déclaré Sundén coupable d’un chef d’accusation d’abus sexuel sur enfant et de six chefs d’accusation de possession de matériel pédopornographique (il n’a pas été possible de vérifier si le septième clip représentait une fille mineure). Il a été condamné à neuf mois de prison et à des dommages et intérêts s’élevant à 53 400 couronnes suédoises (environ 5 200 euros).

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : metalsucks.net