Les reviews utilisateurs sont de retour !

Les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock

à 18 h 03 min
Lecture 14 min.
Les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock
© Shutterstock

Cette année a été pleine de choses improbables et de bizarreries. Et dans cette mer d’étrangeté, nous avons sélectionné ce que nous considérons comme les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock. (Re)Découvrez-les ci-dessous !

Le bébé de Nevermind poursuit Nirvana en justice

Les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock
© DGC Records

Cet été, Spencer Elden, l’homme qui, alors qu’il était bébé, a posé pour l’image emblématique de la pochette de Nevermind de Nirvana, a intenté un procès au groupe et aux héritiers de Kurt Cobain, affirmant avoir été exploité pour cette photo.

Il accuse le groupe d’avoir “sciemment produit, possédé et fait de la publicité pour de la pédopornographie commerciale représentant Spencer”, et d’avoir “sciemment reçu de l’argent en échange de cette production”.

Selon Elden, le photographe Kirk Weddle a pris des photos de son corps nu “dans des poses mettant en évidence et soulignant les organes génitaux exposés de Spencer”.

La plainte allègue également que Cobain avait prévu “de publier l’album avec un autocollant placé stratégiquement sur les parties génitales de Spencer avec le texte suivant : ‘Si vous êtes offensé par ceci, vous devez être un pédophile refoulé’”. Un tel autocollant n’a “jamais été incorporé” à la pochette de l’album.

Il est intéressant de noter que le procès cite les pochettes des albums Virgin Killer de Scorpions, Blind Faith de Blind Faith et Balance de Van Halen comme autres exemples de “campagnes controversées utilisées pour promouvoir de la musique avec des images sexuellement explicites représentant un enfant ou de la pédopornographie pure et simple”.

Elden affirme que l’image lui a causé “des dommages à vie”.

Sorti le 24 septembre 1991, Nevermind est devenu l’un des albums les plus légendaires de l’histoire du Rock. Le disque a propulsé Nirvana au rang de célébrité et est devenu l’album le plus marquant de la révolution grunge.

La pochette de l’album, où l’on voit Elden, âgé de quatre mois, nu dans une piscine, attiré par un billet de un dollar sur une ligne de pêche, fait partie des pochettes les plus emblématiques de tous les temps.

Selon un rapport de 2008 de NPR, le père d’Elden, Rick, a été payé 200 dollars pour le travail de mannequin de son enfant.

À l’âge adulte, Elden a recréé la célèbre pochette à de multiples reprises. Bien qu’il ait “Nevermind” tatoué sur sa poitrine, le point de vue d’Elden sur l’image iconique a apparemment changé ces dernières années.

En 2016, il a admis à GQ Australia qu’il était “énervé” par la photo : “Je l’ai subie toute ma vie. Et récemment, je me suis dit : ‘Et si je n’étais pas d’accord avec le fait que mon pénis soit montré à tout le monde ?’. Je n’ai pas vraiment eu le choix.”

À lire aussi : Floor Jansen, la chanteuse de Nightwish, sortira un single "pop" en mars : "Ce n'est pas du Metal, ce n'est pas du Rock, mais c'est vraiment moi"

Le scandale sexuel de David Ellefson (ex-Megadeth)

Les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock
© Mcabe Gregg

Au printemps dernier, David Ellefson, alors bassiste de Megadeth, a été mêlé à une histoire de scandale sexuel.

Début mai, des messages à connotation sexuelle et des vidéos explicites impliquant Ellefson ont été publiés sur Twitter. Le membre de longue date de Megadeth a ensuite publié une déclaration sur Instagram niant toutes les rumeurs sur les réseaux sociaux selon lesquelles il aurait “manipulé” une fan mineure.

Par la suite, Megadeth a décidé de se séparer du bassiste, allant même jusqu’à remplacer les pistes de basse qu’il avait enregistrées pour le prochain album du groupe.

Dave Mustaine, leader de Megadeth, a expliqué : “Nous informons nos fans que David Ellefson ne joue plus avec Megadeth et que nous nous séparons officiellement de lui. Nous ne prenons pas cette décision à la légère. Bien que nous ne connaissons pas tous les détails de ce qui s’est passé, avec une relation déjà tendue, ce qui a déjà été révélé maintenant est suffisant pour rendre toute collaboration future impossible.”

Ellefson, qui est devenu un pasteur luthérien il y a près de dix ans, et sa femme Julie Ellefson sont mariés depuis 27 ans. Ils ont deux enfants, Roman Alexander (25 ans) et Athena Grace (22 ans).

Depuis que cette histoire d’adultère a été révélée au public, Ellefson a déclaré dans des interviews que sa vie privée avait également souffert de cet épisode.

Il joue maintenant dans un nouveau groupe appelé The Lucid.

La marée d’allégations concernant Marilyn Manson

Les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock
© Milan Risky / Shutterstock.com

Plus d’une douzaine de femmes ont fait part d’allégations troublantes contre Manson cette année, dans le sillage de son ex-fiancée Evan Rachel Wood qui l’a publiquement accusé d’avoir abusé d’elle.

Quatre femmes poursuivent actuellement Manson pour des allégations d’abus sexuels, les actrices Ashley Morgan Smithline et Esmé Bianco, son ancienne assistante personnelle Ashley Walters et une femme qui a choisi de rester anonyme. Manson lui-même a nié les allégations portées contre lui dans une déclaration et par l’intermédiaire de ses avocats.

Au début du mois de novembre, un avocat de la défense représentant Manson a laissé entendre que le chanteur pourrait chercher à négocier un règlement “global” avec les femmes qui l’accusent de viol, d’agression sexuelle, de violences physiques et psychologiques, de trafic de personnes, etc.

La police a récemment perquisitionné le domicile de Manson à West Hollywood en rapport avec ces allégations. L’affaire est toujours en cours.

Les anecdotes de Dino Cazares (Fear Factory)

Les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock
© ChrisJamesRyanPhotography / Shutterstock.com

Cette année, le cerveau de Fear Factory, Dino Cazares, a fait la promotion d’un nouvel album, intitulé Aggression Continuum.

Dans ses différentes interviews pour promouvoir l’album, le guitariste s’est laissé aller à de nombreuses divagations, parfois inattendues.

Il a notamment raconté une anecdote impliquant Dave Mustaine : “À l’époque, je travaillais de nuit [chez Togo’s, une chaîne de restauration rapide californienne qui existe toujours]. J’avais du temps libre. Dave est entré, et j’ai pensé, ‘Oh mon Dieu, c’est Dave Mustaine’. J’étais paniqué. Je crois qu’il venait de quitter Metallica, juste avant Killing Is My Business, je dirais vers 1985 – c’était juste avant la sortie du disque. J’ai commencé à lui parler et je lui ai offert de la nourriture et de la bière. Il était très reconnaissant, il s’est assis et a mangé le sandwich, et je me suis dit : ‘Je devrais peut-être lui poser quelques questions’.”

“J’avais 18 ans et j’ai dit : ‘J’ai besoin de conseils. Comment puis-je monter un groupe ? Qu’est-ce que je dois faire ?’. Et il m’a donné beaucoup de conseils, croyez-le ou non. Il m’a appris à me constituer un réseau, à aller à des concerts et à essayer de parler à d’autres musiciens. Il m’a aussi parlé de ce truc appelé Music Connection, où les groupes mettaient des annonces pour dire qu’ils cherchaient un groupe, des trucs comme ça. Il m’a donc parlé de ça, et puis je lui ai parlé de ma sœur – parce qu’il vendait de l’herbe à l’époque. Ma sœur avait l’habitude de lui acheter de l’herbe, alors nous avons eu une sorte de petite connexion.”

Dino a ensuite raconté une rencontre cocasse avec Mustaine au sujet du sandwich, qui s’est produite des années plus tard, une fois que Fear Factory avait trouvé un certain succès.

“Ce qui est cool, c’est qu’en fait, quand Killing Is My Business est sorti, ils faisaient des concerts à Los Angeles, et il m’a mis sur la liste des invités. Je suis allé dans les coulisses d’un des concerts, et il m’a présenté à quelques personnes. Je le voyais périodiquement au fil des ans. Puis, 10 ans plus tard, en 1995, nous avons fait une tournée, c’était l’époque de notre deuxième album, Demanufacture. Dave Mustaine nous a emmenés en tournée, avec Megadeth, Flotsam and Jetsam [et Fear Factory était en première partie].”

“Le premier jour, j’ai dit à toute l’équipe : ‘Je parie que Dave Mustaine nous a invités à la tournée parce qu’il se souvient que je lui ai donné des sandwichs à l’époque et qu’il me rend la pareille’. On est tous entrés dans la salle, on a vu Dave, et j’ai dit : ‘Dave, Dave’. Il m’a regardé, et j’ai vu qu’il ne se souvenait pas de moi – il ne savait pas qui j’étais. J’ai dit : ‘Dave, hé, mec, tu te souviens de moi ? Je te faisais des sandwichs et tout’. Il m’a regardé, j’ai remarqué qu’il cherchait dans sa tête, et il a dit : ‘Oh oui, mec. Fais-moi un sandwich’. Et puis il est parti.”

“Tous les membres de mon groupe et de mon équipe se sont moqués de moi. C’était une très bonne tournée, mais c’était un moment très embarrassant pour moi. Je me vantais de notre relation, et il a dit : ‘Ouais, mec. Fais-moi un sandwich’. [Le bassiste de Megadeth] Dave Ellefson s’en souvient, car il était déjà sobre à l’époque.”

Dans une autre interview, il a également raconté une anecdote impliquant Dana Plato, l’actrice décédée.

“La manageuse qui travaillait [dans le magasin] était vraiment cool. Après avoir nettoyé les sols et [rangé] les sandwichs, elle fermait le magasin et nous buvions des bières. On traînait ensemble. J’avais 18 [ou] 19 ans et je buvais de la bière. Je ne devrais probablement pas dire ça, mais bon [parce que c’était illégal avant l’âge de 21 ans dans l’État où il se trouvait]. On invitait toujours des gens à la maison [après le travail]. Donc elle avait quelques amis qui venaient [nous voir]. Et cette fille est arrivée. J’étais, comme, ‘Wow. Qui est-ce ? Cette fille me dit quelque chose’. J’ai parlé avec elle, en essayant de comprendre qui elle était. Nous avons formé une sorte de petite connexion. Puis j’ai dit : ‘Je n’habite pas très loin d’ici. Mais je n’ai pas envie de marcher’. J’avais bu trop de bière. Et elle m’a dit : ‘Je vais te conduire’. Alors elle m’a emmené chez moi. On était assis dans sa camionnette – elle avait une camionnette – et on a commencé à s’embrasser. Et je me disais, ‘Qui est cette fille ? Je la connais. Je la connais’. Et puis elle a commencé à parler de télévision ; elle parlait d’une émission télévisée… et c’était Dana Plato de Diff’rent Strokes. C’était elle. On avait formé un lien. On avait partagé ‘un moment’. Je ne l’ai pas revue après ça. Je ne l’ai jamais revue. C’était un moment vraiment cool.”

Dino a ajouté que sa rencontre avec Plato serait incluse dans son livre à venir, sur lequel il travaille “lentement”.

Brian May de Queen a failli se faire “cancel”

Les 5 histoires les plus insolites de 2021 dans le monde du Metal et du Rock
© Markus Wissmann / Shutterstock.com

Vers la fin de l’année, Brian May, guitariste de Queen, a critiqué la décision des organisateurs des BRIT Awards d’abandonner les catégories traditionnelles masculine et féminine pour les récompenses, et a qualifié cette décision d’atteinte à la liberté et aux droits de l’homme.

Dans une interview accordée au journal The Mirror, May a parlé de l’événement et a décrit la décision comme une attaque contre la liberté individuelle, avec des conséquences potentiellement terribles pour l’humanité, citant une “atmosphère de peur omniprésente due au fait que les gens ont peur de dire ce qu’ils pensent vraiment” et prévenant qu’à terme “il y aura une sorte d’explosion”.

Dans l’interview, May a exprimé ses craintes que, dans le climat culturel actuel, Queen ne serait plus considéré comme suffisamment diversifié pour être reconnu lors des cérémonies de remise de prix de l’industrie musicale, et a parlé de l’existence d’un mouvement influent qui chercherait à imposer sa volonté aux musiciens désireux de former de nouveaux groupes, déclarant que Queen “serait obligé d’avoir des personnes de couleurs et de genres différents et une personne trans”.

May est convaincu que le regretté chanteur de Queen, Freddie Mercury, n’aurait pas accueilli favorablement l’émergence de ce nouveau mouvement politique et culturel.

Il aurait déclaré : “Freddie était de Zanzibar, il n’était pas britannique, il n’était pas blanc en tant que tel – personne ne s’en souciait, personne n’en parlait jamais. C’était un musicien, c’était notre ami, c’était notre frère. Nous n’avions pas besoin de nous demander si nous devions travailler avec lui. ‘Est-ce qu’il a la bonne couleur ? Est-ce qu’il a la bonne orientation sexuelle ?’ – rien de tout cela n’arrivait, et maintenant je trouve effrayant de devoir être aussi calculateur à propos de tout.”

“Beaucoup de choses fonctionnent très bien et peuvent être laissées telles quelles. J’en ai marre des gens qui essaient de changer les choses sans penser aux conséquences à long terme. Certaines de ces choses sont une amélioration, d’autres non.”

“Il y a une atmosphère de peur partout parce que les gens ont peur de dire ce qu’ils pensent vraiment. Je pense que beaucoup de gens se disent : ‘Attendez, ce n’est pas bien’. Mais ils n’osent rien dire. Ça va finir par exploser.”

Il semblait évident que May dénonçait la “cancel culture” et le fait de mettre en avant le genre, l’orientation sexuelle, et ces autres aspects superficiels au détriment des qualités ou de la personnalité de chacun. Mais certains articles avec des citations tronquées ont fait penser à quelques personnes que le guitariste était “transphobe”.

May a depuis tenté de clarifier ses commentaires, écrivant sur Instagram que des “prédateurs de la presse” l’ont fait passer pour quelqu’un “d’hostile aux personnes transgenres”.

Il a écrit : “Oui – J’ai été pris en embuscade et complètement manipulé par un journaliste lors du récent événement d’ITV. Et cela a donné lieu à tout un fatras d’articles de presse donnant l’impression que je suis hostile aux personnes trans. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Mes mots ont été subtilement déformés. J’aurais dû savoir qu’il valait mieux ne pas parler à ces prédateurs de la presse.”

“Mes sincères excuses à tous ceux qui ont été blessés par ces histoires. Mon cœur est ouvert comme toujours aux personnes de toutes les couleurs, de toutes les croyances, de tous les sexes et sexualités, de toutes les formes et tailles. Nous méritons tous le respect et une place égale dans ce monde. Et mes remerciements à tous ceux d’entre vous qui se sont levés pour me défendre ces deux derniers jours. Je suis très reconnaissant que vous me fassiez confiance.”

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Heavy Metal