La pépite de Metal Progressif Instrumental que presque tout le monde a raté en 2019

à 18 h 49 min
Lecture 2 min.
La pépite de Metal Progressif Instrumental que presque tout le monde a raté en 2019

Dans un sous-genre dominé par des artistes tels que Animals As Leaders, Intervals et Plini, il n’est pas facile de se faire une place. La virtuosité prime, et la musicalité se doit d’être au rendez-vous. De nombreux artistes talentueux et méconnus apparaissent chaque année sur la scène, mais très peu sont appréciés à leur juste valeur. 

Le Metal Progressif Instrumental, c’est un peu un truc de musicien. Si l’on ne joue pas d’un instrument, c’est facile de passer à côté de l’intérêt de ce sous-genre musical du Metal.

Cette année, la personne qui a sans doute frappé le plus fort est Stephen Taranto. À la base, ce jeune guitariste et compositeur australien fait partie du groupe The Helix Nebula. Néanmoins, aujourd’hui, ce n’est pas son groupe qui nous intéresse. En effet, cette année, Stephen Taranto s’est lancé en solo, et a sorti son premier EP intitulé Permanence courant mars.

Des compositions aux détails de la production, tout est millimétré pour un rendu de grande qualité. Même si vous n’accrochez pas avec ce style, essayez de donner une chance à Stephen qui saura vous impressionner par sa technique et ses phrasés de très bon goût.

Permanence a été composé, arrangé et enregistré par Stephen Taranto. L’EP a été produit, mixé et mastérisé par Simon Grove, qui s’est également occupé de la basse. Le magnifique artwork a été réalisé par Tim Grove, et on notera la participation d’Aleksandra Djelmash pour quelques lignes de chant sur la piste d’introduction Aporia. Soutenez Stephen Taranto en achetant sa musique sur Bandcamp !

Aporia :

Throne Of The Anxious :

Pixel Heart: Verdant :

Pixel Heart: Celestial :

Quantum Leap :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook