La vidéo Metal de la semaine : Starseeker de Time, The Valuator

à 0 h 00 min
Lecture 3 min.
La vidéo Metal de la semaine : Starseeker de Time, The Valuator

Time, The Valuator est un groupe de Metal Progressif allemand fondé en 2015 à Essen. Il est composé aujourd’hui de Rene Möllenbeck (guitare/piano), Cedric Dreyszas (guitare) et Yunus Proch (batterie). Pour des raisons personnelles, le chanteur figurant sur le premier album, Phil Bayer, a quitté le groupe il y a peu.

Le groupe compte à ce jour 1 album : How Fleeting, How Fragile publié en 2018.

How Fleeting, How Fragile, le premier album de Time, The Valuator

How Fleeting, How Fragile est le premier album de Time, The Valuator. C’est également le seul à ce jour. Enregistré, mixé et masterisé par Christof Kempe (Embark Audio), il est sorti le 3 août 2018 via Famined Records, et est constitué d’une multitude de chansons toutes très variées et complémentaires. L’auditeur a la chance d’être plongé dans un monde changeant alliant de nombreux styles, et ainsi de découvrir différents univers sonores (Terminus & Onryo plus agresives, Fugitive & Starseeker plus atmosphériques…). Les pistes sont toutes très dynamiques et apportent un rendu cohérent et percutant. Les passages instrumentaux présents dans chaque chanson ont des couleurs différentes, parfois épiques, parfois mélancoliques… L’écoute n’est pas monotone, loin de là. On ne s’en lasse pas.

La tracklist de How Fleeting, How Fragile :

01. Terminus

02. In Control

03. The Violent Sound

04. Fugitive

05. Cloud City

06. Elusive Reasons

07. Heritage

08. How Fleeting

09. When I Meet Death

10. Onryo

11. Starseeker

12. How Fragile

Starseeker de Time, The Valuator

La chanson Starseeker est l’une des plus belles révélations de cet album. Et pourtant, l’ensemble des pistes de cet opus est de très bonne facture, ce qui souligne bien le talent des musiciens du groupe. Time, The Valuator propose un rendu final de très grande qualité.

Starseeker se positionne à la fin de l’album, et a la particularité de transporter l’auditeur dans une autre dimension, et ce, dès le début de l’écoute. En effet, l’introduction est incroyablement bien réalisée. Les passages instrumentaux sont entre l’épique et l’onirique, et une forme de paix et d’espoir en découlent. Le pont reprend, par la suite, tous les éléments forts de la chanson, et les compile au-dessus de la mélodie d’introduction, pour une intensité sans égale.

Nous pouvons d’ailleurs souligner l’impact apporté par le synthétiseur, et son excellent solo présent sur la première partie du pont, dont le rendu est exceptionnel.

Les paroles sont assez métaphoriques, et ouvertes à interprétation. Elles traitent d’un individu qui cherche la paix au coeur des astres. Est-ce que le morceau parle de la mort ? Ou, d’un éveil spirituel ? Rien de sûr, néanmoins, nous pouvons noter que les lignes de fin répondent directement à celles du début :

I feel the cold in my bones
All thoughts are leaving me
I feel the weight on my chest
Can’t keep my eyes open anymore
//
I feel the cold in my bones
But my thoughts are in focus now
Oh I feel relieved from the weight
My eyes are opened wide

Une mention spéciale également pour le clip qui, malgré son petit manque d’originalité, est extrêmement bien produit et complémente l’ambiance que le groupe transmet lors de ces 6 minutes de chanson.

Un morceau de très grande qualité, à écouter sans modération ! Nous vous invitons vivement à découvrir Time, The Valuator.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook