La vidéo Metal de la semaine : Return To Earth de The Contortionist

à 0 h 00 min
Lecture 3 min.
La vidéo Metal de la semaine : Return To Earth de The Contortionist

The Contortionist est un groupe de Metal Progressif fondé en 2007 à Indianapolis (Indiana), aux États-Unis. Le groupe se compose aujourd’hui de Michael Lessard (chant), Cameron Maynard (guitare), Robby Baca (guitare), Jordan Eberhardt (basse), Eric Guenther (clavier) et Joey Baca (batterie).

Le groupe compte aujourd’hui 3 EP (Sporadic Movements en 2007, Shapeshifter en 2008 et Apparition en 2009) et 4 albums (Exoplanet en 2010, Intrinsic en 2012, Language en 2014 et Clairvoyant en 2017).

Le style musical du groupe a changé progressivement avec l’évolution des membres le composant. En effet, les deux derniers opus (Language et Clairvoyant) ne ressemblent que très peu aux précédents albums composés par le groupe.

Clairvoyant, le quatrième album de The Contortionist

Clairvoyant est le quatrième album du groupe. Comme précédemment évoqué, le style musical de cet album est une extension de l’album d’avant intitulé Language. Le son Deathcore du début s’est progressivement transformé en Rock Progressif d’une très grande qualité.

Cet opus est composé de différentes chansons techniques, complémentaires et parfaitement construites. Clairvoyant étant une oeuvre conceptuelle, les oreilles attentives retrouveront des éléments subtilement transformés d’une chanson à l’autre, procurant ainsi une cohérence incroyable à l’ensemble et une expérience inégalée à tous les fans du genre.

La tracklist de Clairvoyant :

01. Monochrome (Passive)

02. Godspeed

03. Reimagined

04. Clairvoyant

05. The Center

06. Absolve

07. Relapse

08. Return To Earth

09. Monochrome (Pensive)

Return To Earth de The Contortionist

La chanson Return To Earth de The Contortionist se trouve à l’avant-dernière position de l’album Clairvoyant. Proche de la conclusion, ce morceau, ainsi que Monochrome (pensive), sont les plus frappants du point de vue des paroles. L’album a une ambiance sombre et mélancolique, et traite de sujets spirituels tirés des expériences de Michael Lessard. Ici, la chanson traite de la mort. Plus précisément, de la mort d’un ami proche causée par l’abus de substances illicites après le décès de sa mère dont il n’a pas réussi à faire le deuil.

You were so sick, you were skin and bones, and you fed yourselves excuses, just to keep it going.

Le clip est d’une simplicité impactante, des plans lents et sombres qui accompagnent la piste à la perfection. Le nombre de couches, entre le clavier et les harmonies vocales est incroyable. C’est une addition d’une grande efficacité à l’atmosphère de la chanson et de l’album dans son ensemble. Plongez dans le courant.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook