Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

à 9 h 07 min
Lecture 8 min.
Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !
© Tetralens
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!

Passée une certaine surprise en attendant l’ouverture de la salle du CCO qui semble petite pour une affiche aussi prestigieuse, je découvre avec plaisir l’accueil chaleureux des équipes d’organisation, mais aussi l’ambiance détendue qui règne parmi les fans qui entrent dans le lieu en même temps que moi.

Pour l’occasion, à savoir le seul concert en France d’Ice Nine Kills et Spiritbox sur cette tournée, le CCO a été enrichi de barrières de sécurité, un phénomène suffisamment rare pour être remarqué.

En attendant que les rangs s’épaississent devant la scène, les tables de merchandising installées dans le minuscule hall attirent déjà les fans à la recherche d’un t-shirt souvenir de l’événement.

Texte et photos par Tetralens (tetralens.com)

InVisions

En préambule de la soirée, c’est InVisions qui officie, un groupe britannique du Yorkshire formé en 2016 qui compte déjà trois albums, dont le dernier, Deadlock, est sorti en février 2022. Ils entrent sur scène, dans la pénombre et un brouhaha incertain.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Dès le premier morceau, le quatuor dirigé par Ben Ville au chant, et également composé d’Alex Scott et Lucas Gabb tous deux à la guitare, et de Josh Hardy à la batterie, offre une performance hyper énergique, ainsi qu’un son très affirmé et lourd, même si un peu brouillon par moments.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

C’est une contribution surprenante pour cette soirée, ce groupe qui a fait des émules depuis sa création par la rugosité très appréciable de sa production musicale, déjà affirmée sur Never Nothing et Between You and Me, et qui prend une dimension un cran plus forte sur ce dernier album.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

En ce qui me concerne, pour cette première expérience live du groupe, je trouve le style très accrocheur, et j’entends ici et là du public soit des approbations devant la perfection de leur jeu, soit des personnes plutôt agréablement surprises voire conquises.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

À la fin du set, Josh Hardy et Ben Ville sont allés, encore haletants de leur performance, accueillir les fans à la table de merchandising et échanger avec le public !

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Setlist :

  • DVPE
  • Gold Blooded
  • Annihilist
  • Hindsight
  • Half Life
  • Deadlock
  • Parasite

À ce stade, la température ressentie dans la salle avoisine déjà les 80 degrés, et l’hygrométrie semble proche de la forêt tropicale, il est donc de rigueur de se désaltérer et de prendre l’air avant d’entamer le deuxième set…

Spiritbox

Dès l’apparition des musiciens de Vancouver, une bonne partie de la salle hurle à tout va, et entre dans une semi-hystérie à l’arrivée de Courtney LaPlante.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Dès le début du set, on assiste à une très belle alliance entre le chant clair et vaporeux et les hurlements enragés de la leader, tandis que Mike Stringer offre un jeu de guitare acéré, Zev Rose bat la batterie dans l’ombre, et Josh Gilbert (ex-As I Lay Dying) fait des merveilles à la basse, en digne remplaçant de Bill Crook qui a quitté le groupe peu avant cette tournée.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

L’ensemble des titres joués forme un tout très cohérent au style affirmé, issu du sublime album de 2021, Eternal Blue, et de l’EP qui l’a précédé en 2017. Il faut noter que Spiritbox, véritable phénomène du Metalcore progressif aux accents électro, est très jeune, bien que les musiciens aient déjà une histoire.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Formé en 2017 par Courtney et Mike, qui sont mariés et ont tous deux fait partie d’IWrestledABearOnce, Spiritbox est né de leur désir de plus de liberté artistique et a rapidement gagné en popularité en se frayant un chemin sur le front de la nouvelle scène Metal.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Les performances live sont tout aussi bonnes que les versions studio. J’avais peur que le show soit un peu mou, mais je dois avouer qu’au contraire, l’énergie est là, et qu’au-delà de Courtney qui assure au centre, les autres membres de Spiritbox montrent également une belle complicité avec le public.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Setlist :

  • Circle With Me
  • Hurt You
  • Yellowjacket
  • Rule of Nines
  • Halcyon
  • Constance
  • Blessed Be
  • The Mara Effect
  • Holy Roller

Le set se termine dans une grande ambiance sur Holy Roller avec des musiciens et un public qui nagent dans la salle baignée de condensation.

Pendant une pause un peu plus longue consacrée à une mise en place nécessaire à la performance chronométrée qui suivra, le flux du public circule dans les lieux, à la recherche d’un peu d’air.

Ice Nine kills

Je l’admets, je n’étais pas préparée à ça.

Certes, tout à fait emballée par l’empreinte et le style unique d’Ice Nine Kills et son metalcore singulier à l’écriture fine, précise et captivante (groupe dont j’ai découvert l’existence grâce à Lou Brutus, l’incontournable animateur radio américain qui est incollable sur le Rock et le metal) ​; l’expérience live m’a clouée sur place.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Le show commence dans une alternance d’obscurité et de lumière aveuglante, sur Welcome to Horrowood, fer de lance du dernier album sorti en octobre 2021.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Dès le départ, le ton est donné avec un rythme époustouflant, non seulement sur le plan musical, mais aussi dans le jeu de scène fantastique et précis, avec des changements constants de costumes et de décors, des personnages faisant irruption sur la scène pour enrichir l’histoire de chacun des morceaux, issus comme on peut s’y attendre du très riche répertoire de films d’horreur, commerce de fond et principale inspiration du groupe.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Au troisième morceau joué, Hip To Be Scared, succès indéniable du collectif de Boston, la salle est déjà en transe. Spencer Charnas, maître de cérémonie, incarne avec brio un grand panel de grands méchants de cinéma dans un rythme effréné.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Tout le groupe se donne à fond et le spectacle est non seulement dynamique mais aussi parfaitement exécuté par Ricky Armellino à la guitare rythmique et au chant secondaire (superbement interprété d’ailleurs), Joe Occhiuti à la basse, Chris Kelly à la guitare 8 cordes, et que dire de l’incroyable performance de Patrick Galante à la batterie !

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Un show survolté du début à la fin, où haches, couteaux, griffes, masques terrifiants (et têtes coupées…) font partie du spectacle, pour rendre l’expérience belle, flippante, et encore plus immersive.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Entre Stabbing In The Dark, Take Your Pick ou encore The American Nightmare qui clôt la soirée en apothéose, le public est totalement abasourdi, et moi aussi.

Ice Nine Kills et Spiritbox à Lyon : une vraie tuerie !

Un concert comme j’en ai rarement vu !

Setlist :

  • Welcome to Horrorwood
  • Würst Vacation
  • Hip to Be Scared
  • Stabbing in the Dark
  • Rainy Day
  • IT Is the End
  • Communion of the Cursed
  • Take Your Pick
  • Ex-Mørtis
  • The Shower Scene
  • Funeral Derangements
  • Thank God It’s Friday

Encore :

  • The American Nightmarer

En résumé, ce fut l’un des meilleurs concerts que j’ai vécu en 2022, dans cette petite salle chaleureuse, je dirais même étuvée, avec un bel accueil et une organisation parfaitement maîtrisée, ainsi que des groupes et des musiciens de haut vol venant d’univers assez différents.

Merci à Sounds Like Hell et Veryshow pour ce très beau moment !

À propos de Tetralens

Cet article a été rédigé par Tetralens, qui est également la propriétaire de toutes les photos que vous avez vues ci-dessus.

Tetralens est une photographe basée à Paris. Si vous souhaitez discuter avec elle de son travail et/ou collaborer avec elle, vous trouverez toutes ses informations ci-dessous !

TETRAlens rassemble toutes les expressions de mon travail photographique, récent ou datant de plusieurs années. J’y présente principalement un extrait de mes captures de concerts live, essentiellement issus de la scène Metal et Rock, ainsi qu’un petit aperçu de mes autres sujets photographiques, tels que les paysages, les détails et l’architecture. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu capturer à travers mon objectif ce que mes yeux voulaient immortaliser : le tranchant d’une lumière, la force d’un instant, la douceur d’un regard, l’énergie d’un moment, ces choses qui rendent le monde plus beau. Depuis mon plus jeune âge, cette passion m’a suivi dans mon quotidien ou dans mes voyages, mes yeux regardant constamment la nature, les villes et les gens comme une source d’inspiration pour nourrir mon expression artistique. Le canal le plus emblématique étant la musique live, les événements à travers lesquels l’humain est un vecteur des vibrations les plus positives.

-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O -20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Texas Flood

Stevie Ray Vaughan
Texas Flood

Par Kingeddie, le 28/09/2022
Si on avait besoin d'une cinquième saison

Harmonium
Si on avait besoin d'une cinquième saison

Par tetsuo_shima_73, le 28/09/2022
Paranoid

Black Sabbath
Paranoid

Par TonyOsbourne13, le 27/09/2022
Plus d'actus sur Ice Nine Kills
L'actu Metalcore