Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

à 18 h 20 min
Lecture 6 min.
Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo
© Tetralens

Une fois n’est pas coutume, le Trabendo, au cœur du parc de la Villette, est le lieu de rassemblement des amateurs de Rock.

Au programme, une entrée en matière dans une salle quasi comble dès le départ : Scene Queen, un trio qui nous vient des États-Unis. Personnifiée par Hannah Rose Collins, une boule d’énergie, LA scene queen s’adjoint les compétences de deux musiciens pour les tournées.

Texte et photos par Tetralens (tetralens.com)

Scene Queen

Paroles scandées plus que chantées, l’univers de la frontwoman mêle rock presque punk et passages pop, dans un package labellisé « bimbo-core ». Un style qui fait écho à la formation féministe de Dream Wife (UK).

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Très énergique, la chanteuse, pardon, performeuse, tout en rose, regroupe des airs de femme-enfant comme une confiserie (mais bien acidulé le bonbon) et des passages de lâcher-prise rageux, le tout portant des textes féministes et subversifs, comme dans le titre Pink G-String où elle demande un Twerkle Pit (bien trouvé) !

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Remontée comme un coucou, Hannah est très mobile, ne manquant jamais de mimiques et moues expressives, laissant un peu dans l’ombre ses musiciens : un batteur très énergique et un bassiste plus calme, qui semblent moins engagés. On note des faussetés au chant, mais est-ce un effet de style ? Fort probable…

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au TrabendoPvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Au fil de la performance, la foule ne désemplit pas, et même les personnes découvrant le groupe se laissent porter par l’ambiance. La jeune femme de 27 ans, momentanément coiffée d’un stetson, rose bien sûr, lui donnant des airs de reine de beauté texane, nous raconte quelques anecdotes sur la tournée, notamment qu’ils ont été lourdement contrôlés en arrivant en France.

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

« Je suis incapable de parler plus que quelques mots de français, mais comment dit-on “move your ass” ?!! » Juste avant de lancer le titre Barbie and Ken.

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Après avoir réclamé un temps additionnel sur scène, ils entonnent un dernier titre, à propos d’un homme qui siffle les filles dans la rue. Ce Pop Rock un peu « coreux », parlé, contient aussi quelques riffs plus puissants, le tout mettant en scène une reine à la voix nasale mais, maintenant c’est clair, dont les instabilités sont un effet, une marque artistique. Un show inattendu !

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Setlist :

  • Finger
  • 18+
  • Pink Push-Up Bra
  • Milf
  • Pink G String
  • Barbie and Ken
  • Pink Panther
  • Pink Rover

À la pause technique, je parcours la salle du regard, majoritairement peuplée de femmes jeunes qui s’amusent pleinement, notamment sur Gwen Stefani.

Pvris

Après une attente un peu prolongée, et dans un nuage de fumée bleue, les membres de Pvris font leur apparition sur scène. Le public, composé en majorité de fans fidèles, est extatique. L’artiste ouvre le set avec I Don’t Wanna Do This Anymore, un titre rythmé mêlant pop, électro et arrangements sophistiqués, extrait de l’album Evergreen sorti en 2023. Le set se poursuit avec Animal, également issu de ce dernier opus. Ce morceau, enrichi d’effets, inclut une partie vocale aux accents clairement R&B, évoquant même la discographie de Rihanna.

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au TrabendoPvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Dead Weight (2020) réussit à capter mon intérêt, une ballade pop aux orchestrations complexes, aux lignes mélodiques riches et variées, bien que restant relativement sobre. Avec Fire, je retrouve avec plaisir les couleurs et les sonorités rock propres à Pvris, apportant une énergie particulière qui anime la foule.

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

La soirée se poursuit avec une représentation marquée par le dernier album Evergreen de 2023, avec des titres comme Hype Zombies, Senti-mental, et Evergreen. Lynn Gunn fait une pause pour introduire le titre suivant, interrompue par un rire particulièrement communicatif dans le public, déclenchant à son tour des rires contagieux à travers la salle !

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au TrabendoPvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Take My Nirvana, bien que marqué par une identité pop, retient mon attention. Anywhere but Here, une douce ballade, parvient à instaurer une atmosphère suspendue dans l’ensemble de la salle. Hallucinations, extrait de l’album précédent, remporte un large suffrage auprès de la foule, notamment lors des refrains, constituant l’un des moments forts de la soirée avec une connexion quasi palpable entre l’artiste et son public.

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Vers la fin du set, Lynn introduit le prochain titre lorsqu’elle s’interrompt soudainement pour s’excuser de manière très naturelle, expliquant qu’elle doit faire une pause rapide aux toilettes. Ce moment de spontanéité ne fait que la rendre encore plus proche de son public.

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Le set se conclut avec Death of Me, My House et enfin Goddess (avec la participation de Scene Queen), clôturant la soirée sous les applaudissements chaleureux de l’audience.

Pvris et Scene Queen enflamment Paris : énergie, féminisme et rock au Trabendo

Bien que personnellement mitigée sur l’orientation très électro-pop des titres du dernier album, accentuée par les arrangements, au détriment de l’empreinte rock habituelle de Pvris que l’on retrouvait sur leurs opus précédents, je ne peux qu’admirer la réussite de ce concert. Sa durée et sa qualité ont su pleinement satisfaire les fans présents !

Setlist :

  • I Don’t Wanna Do This Anymore
  • Animal
  • Dead Weight
  • Fire
  • Hype Zombies
  • Smoke
  • Love Is A…
  • Oil and Water
  • Use me
  • You and I
  • Senti-mental
  • Monster
  • Good Enemy
  • Burn the Witch
  • What’s Wrong
  • Anywhere but Here
  • Mirrors
  • Hallucinations
  • Evergreen
  • Take my Nirvana
  • St. Patrick
  • Death of Me
  • My house
  • Goddess (feat. Scene Queen)

À propos de Tetralens

Cet article a été rédigé par Tetralens, qui est également la propriétaire de toutes les photos que vous avez vues ci-dessus.

Tetralens est une photographe basée à Paris. Si vous souhaitez discuter avec elle de son travail et/ou collaborer avec elle, vous trouverez toutes ses informations ci-dessous !

TETRAlens rassemble toutes les expressions de mon travail photographique, récent ou datant de plusieurs années. J’y présente principalement un extrait de mes captures de concerts live, essentiellement issus de la scène Metal et Rock, ainsi qu’un petit aperçu de mes autres sujets photographiques, tels que les paysages, les détails et l’architecture. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu capturer à travers mon objectif ce que mes yeux voulaient immortaliser : le tranchant d’une lumière, la force d’un instant, la douceur d’un regard, l’énergie d’un moment, ces choses qui rendent le monde plus beau. Depuis mon plus jeune âge, cette passion m’a suivi dans mon quotidien ou dans mes voyages, mes yeux regardant constamment la nature, les villes et les gens comme une source d’inspiration pour nourrir mon expression artistique. Le canal le plus emblématique étant la musique live, les événements à travers lesquels l’humain est un vecteur des vibrations les plus positives.

Tags : Rock Pvris