Katatonia publie son nouvel album, City Burials

à 10 h 19 min
Lecture 3 min.
Katatonia

Le groupe de Metal suédois Katatonia sort son nouvel album, intitulé City Burials, aujourd’hui via Peaceville Records. Écoutez-le ci-dessous !

Du Metal/Rock Progressif profond et énigmatique

Katatonia a pris une pause en décembre 2017 pour réévaluer le groupe, et est revenu en février 2019 pour célébrer les 10 ans de l’album Night Is The New Day. Un nouvel album semblait être une possibilité dans le futur, mais le statut du groupe restait un peu précaire à ce moment là. Cependant, nous savons maintenant que Katatonia est bel et bien de retour ! Dans une interview récente pour Loudwire, le frontman Jonas Renkse s’est exprimé sur la pause que le groupe a faite :

Nous avons senti qu’il fallait se recharger et prendre du recul. En fait, nous avons fait beaucoup de tournées à partir des albums précédents et à la fin de ces derniers concerts, je pense que nous en avions tous assez d’être loin de chez nous pendant si longtemps.

Il y avait beaucoup de raisons différentes pour faire cela, mais au final, prendre du recul pour évaluer ce que l’on veut faire ensuite et avoir un peu de temps libre est très sain.

City Burials a été produit par Jonas Renkse et le guitariste Anders Nyström, et a été enregistré aux Soundtrade Studios, aux Tri-Lamb Studios et au City Of Glass entre octobre et novembre 2019, en compagnie de l’ingé son Karl Daniel Lidén. L’artwork, quant à lui, a été réalisé par Lasse Hoile.

Dans un communiqué, le groupe a partagé un bref descriptif de l’album :

Avec les vents d’une nouvelle direction qui guident le groupe dans son dernier voyage, City Burials est le nouveau triomphe de Katatonia dans le domaine du Rock Progressif profond et énigmatique. Il représente les fruits d’un chapitre rajeunissant et profond de l’héritage du groupe, un catalyseur pour ses créateurs, avec une collection de moments construits à partir des fragments d’une vie en constante évolution. Compilée dans l’une de leurs œuvres et déclarations modernes les plus importantes à ce jour, l’instrumentation finement peaufinée offre une toile de fond multitexturée avec la voix de Jonas Renkse nous guidant à travers ces dernières épreuves de perte et de ruine.

À lire aussi : Maynard James Keenan de Tool parle de la fois où il a aidé Deftones lors de la création de l'album White Pony

Katatonia – City Burials :