Serj Tankian de System Of A Down met en garde contre un autre génocide arménien en Artsakh

à 12 h 22 min
Lecture 5 min.
Serj Tankian de System Of A Down parle du génocide arménien au Parlement néo-zélandais (vidéo)

Tout au long de leur carrière, les membres de System Of A Down ont utilisé leur plateforme pour tenter de faire reconnaître le génocide arménien de 1915. Alors qu’une guerre fait actuellement rage en Artsakh, le chanteur de System Of A Down, Serj Tankian, prévient qu’un autre génocide arménien pourrait avoir lieu.

La vie des Arméniens est en danger

Fin septembre, les forces azerbaïdjanaises ont lancé une attaque offensive préméditée contre l’Artsakh, un pays indépendant qui borde l’Arménie et qui est peuplé d’une grande majorité d’Arméniens de souche. Début octobre, les membres de System Of A Down se sont unis dans une déclaration publique pour attirer l’attention du monde sur cette bataille au cours de laquelle l’Azerbaïdjan a rompu l’accord de cessez-le-feu entre les pays qui avait été promulgué en 1994. Selon le groupe, l’aide du régime turc d’Erdogan à l’Azerbaïdjan est venue s’ajouter au malaise.

Dans leur déclaration, les membres du System Of A Down ont fait part des liens clés pour soutenir l’Arménie. Depuis cette déclaration, la confrontation entre les pays s’est intensifiée et comme M. Tankian l’a révélé à Fader, il y a eu aussi une campagne de désinformation qui a brouillé les comptes-rendus de la bataille. Serj a expliqué :

Après que la guerre du Haut-Karabakh a pris fin en 1994, un cessez-le-feu a été signé et les Arméniens de l’Artsakh ont pu établir une république, une démocratie moderne avec son propre parlement. L’Azerbaïdjan n’a jamais pardonné aux Arméniens d’avoir gagné la guerre. Depuis lors, dès leur plus jeune âge, les enfants des écoles azerbaïdjanaises apprennent à haïr les Arméniens, tandis que le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, rejette le génocide arménien de 1915 – au cours duquel les forces turques ottomanes ont systématiquement massacré 1,5 million d’Arméniens et en ont envoyé d’autres chercher refuge à l’étranger – comme un “mythe”, malgré un consensus clair parmi les historiens.

Il a poursuivi :

Aujourd’hui, le peuple arménien est confronté à une menace existentielle alors que les forces azerbaïdjanaises soutenues par la Turquie attaquent des zones résidentielles, des maternités et des cathédrales dans la République d’Artsakh, en utilisant même des bombes à fragmentation, en violation directe du droit international. Le ministre azerbaïdjanais des affaires étrangères est le même homme qui est chargé d’endoctriner les enfants de son pays contre une autre race – il était ministre de l’éducation jusqu’en juillet dernier. Aujourd’hui, nous nous trouvons au milieu d’une crise humanitaire.

À lire aussi : Issues sort une version instrumentale de son album Beautiful Oblivion

Nouveau risque de génocide

M. Tankian a affirmé que les attaques répétées contre l’Artsakh et la rhétorique raciste utilisée étaient un “rappel amer” du génocide de 1915, tout en remémorant les récents propos du président turc Erdogan qui a déclaré : “Nous continuerons à remplir cette mission que nos grands-pères ont menée pendant des siècles dans la région du Caucase”.

Serj a dévoilé que la semaine dernière, l’Association internationale des spécialistes du génocide avait publié une lettre ouverte avertissant qu’un autre génocide pourrait avoir lieu. Il a ajouté :

Il y a une forte probabilité de génocide des Arméniens si les troupes azerbaïdjanaises prennent le contrôle de l’Artsakh. Nous menons une bataille existentielle, c’est le défi d’une vie.

Campagne de désinformation

Lors de son entretien avec Fader, M. Tankian a également fait part de ses préoccupations concernant le récit des médias. Il a expliqué :

Cardi B a récemment publié un lien vers une collecte de fonds lancée par l’Arménie, pour fournir une aide humanitaire à l’Artsakh, mais a retiré le poste après qu’elle a été qualifiée de “terroriste” sur les réseaux sociaux. Elton John a pris la défense des Arméniens, mais son poste sur Instagram a également été supprimé. Il y a une énorme campagne de désinformation en jeu, financée par l’Azerbaïdjan. Le projet de rapport sur le crime organisé et la corruption a révélé, il y a trois ans, que la classe dirigeante azerbaïdjanaise avait dépensé 2,9 milliards de dollars dans la “laverie azerbaïdjanaise” entre 2012 et 2014, dans une tentative de blanchir sa réputation. C’était un coup monté pour acheter de l’influence, pour acheter une bonne couverture médiatique. Pourtant, ils n’ont eu que peu de répercussions, voire aucune, à cet égard.

Pour lire l’intervention complète de Serj Tankian sur la question, vous pouvez consulter le post (en anglais) sur Fader : http://www.thefader.com/

Vous pouvez également aider financièrement en faisant un don à la collecte de fonds lancée par l’Arménie : https://www.armeniafund.org/

Source : loudwire.com