Les reviews utilisateurs sont de retour !

Tool revient sur Lateralus, 20 ans plus tard : "C'est vraiment fou"

à 9 h 40 min
Lecture 3 min.
Les albums de Tool font fureur en streaming
© Travis Shinn

Ce samedi 15 mai marquera le 20ème anniversaire du troisième album studio de Tool, Lateralus (2001), certifié 3x platine. Avant cela, le bassiste du groupe, Justin Chancellor, a récemment rencontré Kerrang! pour une longue discussion sur le disque et son héritage durable.

Il y parle des tensions créatives et personnelles qui ont précédé les sessions, du processus laborieux par lequel le groupe est passé pour réaliser l’album et des diverses théories à son sujet qui ont émergé depuis.

Lateralus a représenté un grand pas en avant pour Chancellor lui-même, qui avait rejoint le groupe en 1995, au milieu de l’écriture du précédent album, Ænima. Il a déclaré :

L’album précédent [Ænima] était à moitié écrit quand je suis arrivé. Il y avait donc encore un vrai feeling de l’ancien groupe, et j’ai été très influencé par cela, donc j’ai essayé de faire fonctionner le projet avec beaucoup de respect pour ce qu’ils avaient fait auparavant. Cette fois, ils m’ont dit : “Nous voulons que tu nous aides à nous diriger ailleurs, nous voulons créer quelque chose de différent avec toi”.

Il a poursuivi :

C’était vraiment gênant, comme avoir son pantalon autour des chevilles, et être genre : “Hé, c’est moi !”.

Quant à la chanson éponyme et son utilisation de la séquence de Fibonacci, Chancellor a dit :

Cette chanson est vraiment folle, elle évoque tout simplement la beauté du fonctionnement de l’univers. On en parle toujours. Je vois des trucs en ligne, comme “Tool a écrit ça en se basant sur la séquence de Fibonacci”. Mais ça s’est écrit tout seul. Le riff original était une mesure de neuf, une mesure de huit et une mesure de sept, et l’idée était de donner l’impression qu’il se repliait sur lui-même.

Il attribue à un ami du batteur du groupe, Danny Carey, qui traînait avec le groupe à cette époque, le mérite de les avoir aidés à développer cette idée :

Il a dit : “Savez-vous que 987 est en fait le 16e nombre de la séquence de Fibonacci ?”. Il a commencé à nous l’expliquer à tous, et nous avons décidé de poursuivre cette idée ; elle s’est révélée à nous, et nous l’avons suivie. Puis Maynard a commencé à chanter dans la séquence de Fibonacci, et il y a un passage à la fin où il parle de spirales, alors Danny et moi avons créé la section où tout se chevauche avant de se rassembler.

Il a ajouté :

La séquence de Fibonacci n’est pas mathématiquement correcte [dans la chanson], mais il y a des éléments de celle-ci dedans…

Tool – Lateralus :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : kerrang.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Plus d'actus sur Tool
L'actu Metal Progressif