MetalZone débarque sur ton mobile !

Le bassiste de Anthrax parle des débuts du groupe, de son enfance et du pouvoir salvateur de la musique : "La musique a absolument comblé ce vide"

à 9 h 03 min
Lecture 3 min.

Lors d’une apparition dans l’émission No Fuckin’ Regrets With Robb Flynn, le bassiste de Anthrax, Frank Bello, est revenu sur la façon dont il a rejoint le groupe en 1984, trois ans après sa création.

Frank est entré dans le groupe peu après la sortie du premier album du groupe, Fistful of Metal, sur lequel figurait Danny Lilker à la basse.

À la question de savoir comment il est devenu membre de Anthrax, Frank a répondu :

J’ai rejoint Anthrax le jour de la sortie de l’album Fistful of Metal, le jour même de sa sortie, croyez-le ou non. Je n’ai pas joué dessus, je n’ai rien écrit – j’ai auditionné, j’ai été pris dans le groupe, et ça a marché. J’ai fait les tournées. C’était les premiers jours, c’était fou, nous n’avions que cinq dollars par jour [par personne]. On partait en tournée, donc petit-déjeuner, déjeuner et dîner – cinq dollars par jour, il fallait gérer… Qu’est-ce que je mangeais ? Beaucoup de café et de pain.

Il a ensuite expliqué qu’avant de passer l’audition, il était technicien de guitare :

Oui, j’étais un technicien. Il y a de très bons techniciens, je n’en étais pas un. Vous savez quoi ? C’était une question de personnalité. Il cherchait un personnage. On amène toujours nos amis en tournée, n’est-ce pas ? J’étais ami avec eux, donc c’était facile de m’embaucher. C’était une grande aventure – passer d’un ami à un membre du groupe.

Plus tard, il a expliqué son lien avec Charlie Benante, le batteur et compositeur principal du groupe :

Je sais que ça peut paraître bizarre, mais en fait c’est mon oncle. Ma mère est sa sœur aînée, donc c’est mon oncle, et nous avons grandi comme des frères. Il a environ deux ans et demi de plus que moi, mais nous avons vraiment grandi comme des frères dans la même maison. Quand mon père est parti, nous n’avions plus d’argent et tout, et tout était fou, alors je suis allé vivre avec ma grand-mère chez Charlie, et Charlie, à son crédit, je le remercie tous les jours pour ça, il m’a vraiment fait découvrir la musique et nous avons commencé à jouer et tout. C’est lui qui m’a dit, quand je jouais de la guitare rythmique comme une merde, “Tu joues les parties de basse à la guitare, pourquoi tu ne passes pas à la basse ?”. Je chéris notre éducation, je pense que j’ai eu beaucoup de chance d’avoir des moments difficiles avec mon père quand j’étais jeune, parce que ça m’a appris l’abandon et la douleur et tout ça.

Il a ajouté :

La musique a absolument comblé ce vide, c’était mon truc, les musiciens que j’ai choisis, Steve Harris, Geddy Lee, Geezer Buttler, c’étaient mes héros, mes figures paternelles, j’admirais ces types, Kiss, tout ce qui était bon. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir la musique à cette époque, parce qu’elle avait vraiment du sens, et rien d’autre n’avait de sens [dans ma vie] à ce moment-là.

NFR #087 – Frank Bello (Anthrax) :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur Anthrax
L'actu Thrash Metal