MetalZone débarque sur ton mobile !

Les Red Hot Chili Peppers n'ont pas essayé de déclencher l'émeute de Woodstock 99 avec la reprise de Fire

à 9 h 02 min
Lecture 5 min.
Les Red Hot Chili Peppers n'ont pas essayé de déclencher l'émeute de Woodstock 99 avec la reprise de Fire
© Frank Micelotta, Getty Images

Dans l’un des moments les plus tristement célèbres de l’histoire du Rock des années 90, les Red Hot Chili Peppers ont repris la chanson Fire de Jimi Hendrix alors que des flammes brûlaient dans la foule du Woodstock 99, un week-end de fin juillet.

Bien que cette reprise ait semblé être un ajout impromptu au concert, le groupe l’avait prévue avant de monter sur scène.

“Je me souviens que nous nous préparions à monter sur scène et que [les organisateurs] allaient rendre hommage à Jimi Hendrix après notre set”, a expliqué Chad Smith, batteur des RHCP, à Yahoo! des décennies plus tard. “Sa sœur est venue nous voir, et nous l’avions déjà rencontrée auparavant ; nous avions fait d’autres trucs avec le Hendrix Experience. Elle nous a dit : ‘Je sais que vous jouez des chansons de Jimi Hendrix. Que pensez-vous de jouer un truc d’Hendrix comme dernière chanson avant l’hommage ? Ça ferait une belle transition’. Et on a répondu : ‘D’accord, ça a l’air cool’.”

Ce que le groupe ne savait pas à l’époque, c’est que les fans du festival atteignaient leur point de rupture. Environ 400 000 personnes assistaient à l’événement de quatre jours à Rome, dans l’État de New York, mais les organisateurs ne semblaient pas préparés à gérer une telle foule. Il y avait beaucoup trop peu de toilettes et de postes sanitaires, la nourriture et les boissons étaient hors de prix et la sécurité était minimale. Ces facteurs, associés à des températures dépassant les 38 degrés, ont créé une recette pour le désastre.

Lorsque les Red Hot Chili Peppers sont montés sur scène le quatrième soir de Woodstock 99, les fans exacerbés par les nombreux problèmes du festival étaient prêts à exploser.

“Après trois jours sans eau, avec des bouteilles d’eau à 17 $, sans endroit pour faire pipi et tout le reste, [les spectateurs] étaient très remontés”, admet M. Smith.

Pourtant, les Chili Peppers n’étaient pas la flamme qui a mis le feu aux poudres… du moins, pas techniquement.

Une organisation pacifiste appelée PAX avait prévu de faire une déclaration contre les armes à feu pendant le concert du groupe et a distribué 100 000 bougies aux fans pour qu’ils les utilisent lors de la veillée. Celles-ci sont rapidement devenues l’étincelle parfaite pour les personnes cherchant à causer des problèmes.

“J’ai remarqué, au loin – et il faut se souvenir que l’endroit était immense, alors on avait l’impression d’être à un kilomètre de distance – une sorte de feu ou quelque chose qui fumait. Et ça ressemblait littéralement à un petit stand de hamburgers victime d’un feu de graisse ou quelque chose comme ça. De là où nous étions, ça ne ressemblait à rien [d’exceptionnel]”, a expliqué M. Smith.

En réalité, ce qu’il avait du mal à voir depuis la scène était en fait l’embrasement de nombreux feux de joie dans la foule du Woodstock 99.

Les fans ont commencé à jeter tout ce qu’ils pouvaient trouver dans les feux, à un moment donné, ils ont arraché le contreplaqué du “mur de la paix” du Woodstock pour alimenter les flammes. Depuis la scène, le chanteur des Red Hot Chili Peppers, Anthony Kiedis, a comparé la situation à Apocalypse Now.

“Je suis allé voir Anthony Kiedis et je lui ai dit : ‘Vous devez nous aider. Il faut que nous calmions cette foule pour pouvoir aller là-bas et éteindre ces feux'”, se souvient Joseph Griffo, l’ancien maire de Rome, dans le documentaire Woodstock 99 : Peace, Love and Rage. “Et du coup, pendant le rappel, ils ont joué Fire de Jimi Hendrix.”

D’après Smith, le groupe “faisait juste son truc, s’amusait et passait un bon moment”, sans se rendre compte que le choix de la chanson pouvait envoyer un mauvais message. Ce n’est que le lendemain que le batteur a réalisé exactement ce qui s’était passé.

“Le lendemain matin, je suis à l’aéroport, je regarde CNN et je vois : ‘Hier, au festival de Woodstock, il y avait le Dave Matthews Band et Jewel, et c’était très bien. Et puis… les Red Hot Chili Peppers ont joué, et tout le monde s’est déchaîné’. Et je fais : ‘Quoi ?’. Ils ont montré les feux, et j’ai dit : ‘Oh, mon Dieu. Oh, merde’. On avait vraiment l’air d’être des instigateurs, d’être les méchants.”

Avec le recul, Smith reconnaît que le choix de la chanson n’était peut-être pas judicieux, même si son groupe ne faisait que “rendre hommage au grand Jimi Hendrix”. “Aurions-nous pu choisir une autre chanson d’Hendrix ? Probablement, oui”, a admis le batteur. “Mais c’est celle que nous avions répétée et que nous connaissions. Je suppose que le timing n’était pas très bon.”

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimateclassicrock.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Born Of Osiris annonce son nouvel album, Angel Or Alien (détails & single)

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur Red Hot Chili Peppers
L'actu Rock