"La colère s'est emparée de moi lorsque j'ai réalisé que ce que je tenais pour sacré n'était rien d'autre qu'une marchandise" ; Devin Townsend parle de ses désillusions

à 12 h 47 min
Lecture 2 min.
Regardez Devin Townsend jouer du Strapping Young Lad pour la première fois depuis des années

Reconnu pour ses contributions novatrices au Rock/Metal Progressif contemporain, Devin Townsend a connu un parcours tout sauf conventionnel dans le monde du rock. Dans un entretien sincère avec Prog (via Guitar.com), le musicien canadien a révélé les dures réalités auxquelles il a été confronté lorsqu’il a atteint la célébrité et le succès dans l’industrie de la musique.

Townsend est entré dans le monde de la musique avec une ferveur idéaliste, en rejoignant le groupe de Steve Vai à Los Angeles à l’âge de 20 ans. Cependant, l’expérience a rapidement brisé ses illusions sur la nature sacrée de la musique, révélant sa marchandisation dans l’industrie.

Exprimant sa désillusion, Townsend a déclaré : “Je me suis mis en colère lorsque j’ai réalisé que cette chose que je tenais pour sacrée n’était rien d’autre qu’une marchandise”. Cette prise de conscience a alimenté son désir de canaliser son talent musical dans une créativité explosive, ce qui a conduit à la formation de Strapping Young Lad.

En réfléchissant aux débuts de Strapping Young Lad, Townsend a reconnu ses propres défauts, admettant des moments d’arrogance et de suffisance. Il se souvient avec humour : “J’ai fini par croire que je savais tout… Heureusement, je suis un imbécile, alors tout le monde me disait d’aller me faire foutre.”

Malgré les défis et les revers, le parcours de Townsend a été marqué par l’intégrité artistique et la résilience. Il travaille actuellement sur plusieurs nouveaux projets, dont un album provisoirement intitulé PowerNerd qui devrait sortir d’ici la fin de l’année.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Devin Townsend
L'actu Metal Progressif