Le bassiste de Mayhem élabore sur le fait d’avoir voulu tuer Euronymous : “C’était un putain de gros connard”

à 13 h 32 min
Lecture 3 min.
Le bassiste de Mayhem élabore sur le fait d’avoir voulu tuer Euronymous : “C’était un putain de gros connard”
© Mayhem

Récemment, Necrobutcher, le bassiste de Mayhem, a révélé qu’il avait prévu de tuer Euronymous lui-même (Sombre histoire de Black Metal). Désormais, le musicien élabore sur le sujet.

Necrobutcher s’explique

Dans une nouvelle interview avec Revolver, Necrobutcher explique un peu plus en profondeur les raisons pour lesquelles il a voulu tuer Euronymous.

Je te le dis franchement, j’ai voulu tuer cet enfoiré à la fin. Imagine que quelqu’un que tu penses être ton ami rentre chez lui et trouve un autre ami qui s’est suicidé, et décide de prendre des photos de son cadavre. Qui de sensé aurait pu faire une chose pareille ? C’est quelqu’un qui est complètement dépouillé d’empathie et d’émotions normales. C’est vraiment une putain de mauvaise personne. Mais maintenant, il y a des gens qui pensent que c’est un putain de héros ! J’ai toujours bien parlé de lui, je n’ai jamais voulu parler mal des morts, mais c’est allé trop loin. Si ce type n’avait pas été tué, il aurait été emprisonné pendant des années pour avoir incendié une église à Oslo. Il serait parti. Il aurait été poursuivi comme Varg Vikernes pour 50 millions de couronnes norvégiennes, donc quand il serait sorti de prison, il n’aurait jamais eu de travail, jamais de voiture, jamais d’appartement, jamais de TV. Il se serait fait baiser royalement. C’est ça un grand héros ? Non, c’est un grand connard, voilà ce qu’il est. Il a trahi ses amis et ça l’a rattrapé. Je n’ai jamais pleuré une larme pour ce type. J’étais furieux quand il est mort. Quand je l’ai lu dans le journal du matin, je suis rentré directement chez moi et j’ai nettoyé de partout. J’étais sûr que les flics allaient rentrer chez moi et que j’allais être un suspect. Je ne savais pas qu’ils savaient déjà qui l’avait fait.

Et je vais te le dire, puisqu’on y est. La Norvège est un très petit pays. Varg Vikernes a brûlé une église, et est allé en prison. Ils n’ont pas pu obtenir de preuves, alors ils ont dû le laisser sortir. Grosse déception pour les flics, perte de prestige. Alors, ils ont mis son téléphone sur écoute, son appartement, tout. Et il complotait au téléphone pour tuer Euronymous et tout. Bien sûr, ils savaient tout ! Donc, j’étais un peu énervé contre les flics parce que je me disais qu’ils savaient ce qui se passait et qu’ils ne l’ont même pas arrêté. Le gouvernement avait l’intention de le laisser se faire tuer. Donc, je n’en ai jamais parlé avant, mais maintenant je me dis, puisque le gouvernement ne me surveille plus maintenant, c’est le moment. Ce n’est pas la chose la plus intelligente que je puisse faire, je vais me faire de nouveaux ennemis, mais c’est comme ça. Je n’y peux rien. Je me dois d’être honnête.

Pour rappel, Mayhem sortira son nouvel album intitulé Daemon le 25 octobre 2019 via Century Media Records.

Source : Metal Injection

Restez connectés à MetalZone sur Facebook