La vidéo Metal de la semaine : One de Metallica

à 0 h 00 min
Lecture 2 min.
La vidéo Metal de la semaine : One de Metallica

Metallica est un groupe de Heavy Metal fondé en 1981 à Los Angeles (Californie), aux États-Unis. Le groupe se compose aujourd’hui de James Hetfield (chant, guitare rythmique), Kirk Hammett (guitare lead, chœurs), Robert Trujillo (basse, chœurs) et Lars Ulrich (batterie).

Le groupe a écrit et publié 10 albums depuis sa création (de 1983 à 2016). Metallica représente l’un des groupes de Heavy Metal les plus populaires actuellement.

…And Justice For All, le quatrième album de Metallica

…And Justice For All est le quatrième album du groupe. Il s’agit du premier avec son bassiste Jason Newsted, après la mort de Cliff Burton. Cet opus rencontre un énorme succès car il deviendra le quatrième album le plus vendu du groupe, et ce encore aujourd’hui. Les sujets abordés par celui-ci sont multiples et centrés autour d’un thème commun : la justice et la politique. Parmi eux, on retrouve la douleur, l’injustice, la censure, la mort, la folie et la guerre.

La tracklist de …And Justice For All :

01. Blackened

02. …And Justice For All

03. Eye Of The Beholder

04. One

05. The Shortest Straw

06. Harvester Of Sorrow

07. The Frayed Ends Of Sanity

08. To Live Is To Die

09. Dyers Eve

One de Metallica

One est le premier clip de Metallica. Il a été filmé à Long Beach en Californie, presque entièrement en noir et blanc. C’est un mélange entre des scènes du groupe performant le morceau One et des extraits de l’adaptation cinématographique du livre Johnny s’en va-t-en guerre (un roman anti-guerre). Dans une interview de 1989, Lars Ulrich mentionne que le film avait un thème commun à la chanson, et ce fut la raison pour laquelle le groupe a décidé d’en incorporer des passages.

La chanson One de Metallica traite de la guerre et de la douleur. Elle décrit un homme parti en guerre qui est victime d’une attaque à l’obus dans une tranchée, et perd ses 4 membres ainsi que ses capacités sensorielles. L’individu est désormais immobile et incapable de communiquer quoi que ce soit piégé entre cauchemar et réalité. La souffrance est telle que l’homme, une fois transporté à l’hôpital, communiquera en morse au médecin (en gigotant) de l’euthanasier.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook