Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

à 18 h 52 min
Lecture 6 min.
Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost
© Tetralens

Une fois n’est pas coutume, l’Elysée Montmartre accueille une belle programmation, sous la houlette de Base Production, avec en tête d’affiche les Allemands les plus glitter du Metal gothique, Lord Of The Lost, fermement attendus par de nombreux fans dévoués qui ont envahi les abords des lieux, pour certains quelques heures avant l’ouverture.

L’élégante salle de concert voit un panel de tenues chamarrées ou d’accessoires à sequins faire honneur au groupe star du jour.

Texte et photos par Tetralens (tetralens.com)

Blitz Union

En introduction de cet événement, Blitz Union. Une découverte totale.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Le groupe venu de Prague propose un Rock industriel aux contours pop, et ses membres, malgré leur jeunesse, démontrent une aisance sur scène qui contrebalance quelques brèves instabilités vocales en live et emmènent la foule sans difficulté.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Le résultat est entraînant et plutôt réussi, bien que le set paraisse assez court.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Setlist :

  • Get Up
  • Money Crazy World
  • Revolution
  • Blitzcoin
  • Hotel India Victoria
  • Freak Anthem
  • Plastic
  • Deleted

The Raven Age

Bien que je reste assez dubitative sur le décalage que les Britanniques représentent dans le line-up de ce soir, je suis bien contente de les revoir en live une nouvelle fois, avec quelques mises à jour. Un jeu de scène toujours aussi dynamique, un pied de micro stylé, un chanteur au look renouvelé, mais toujours des talents complémentaires côté musiciens, avec une mention spéciale pour le batteur Jai Patel, toujours aussi féroce que discret.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The LostUne belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

La performance met principalement à l’honneur le dernier album de 2023, Blood Omen, avec des titres comme Changing of the Guard en introduction, ode mélodique instrumentale, Forgive & Forget avec toute l’identité de The Raven Age, base Heavy Metal, richesse instrumentale avec des contributions du magicien George Harris et du dynamique Matt Cox, ou encore Essence of Time.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The LostUne belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Les Londoniens nous régalent aussi de classiques comme Angel in Disgrace qui ravit les fans du groupe, certains étant venus ce soir majoritairement pour The Raven Age spécifiquement. Malgré de très fugaces problèmes de sons et un public pas tout à fait bondé, le quintet fidèle à lui-même distille une très belle ambiance et clos sur Fleur de Lis, le banger de 2017.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The LostUne belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Setlist :

  • Changing of the Guard
  • Parasite
  • Essence of Time
  • Forgive & Forget
  • Seventh Heaven
  • Angel in Disgrace
  • Serpents Tongue
  • Fleur de Lis

Pendant le changement de scène pour préparer le plateau des têtes d’affiche, je passe jeter un œil aux stands de merch et aperçois un panel très attrayant d’accessoires, tous plus glitter les uns que les autres, à travers un rideau de fans qui les prennent d’assaut.

Lord Of The Lost

Ça y est, le grand moment est arrivé ! Une certaine hystérie s’empare de l’audience dès l’apparition sur scène des trublions allemands sur Till Death Us Do Part.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Dès le troisième titre Sex on Legs, fort représentatif du metal gothique du groupe, quelques slams apparaissent çà et là, sages mais néanmoins dans une très belle ambiance.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Chris et sa belle crinière jaune s’exclame d’un tonitruant : “Saperlipopette Paris ! Notre dernière fois à Paris, au Petit Bain, c’était bien. Mais là… ! Super salle, vous êtes formidables Paris !”

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Le collectif de six musiciens, dont les charismatiques Chris Harms (chant), Gerrit Heinemann (claviers) et Pi Stoffers (guitare), nous présente le batteur qui les accompagne sur cette date, en remplacement de Niklas Kahl qui est tombé malade quelques jours seulement avant le début de la tournée. Un accueil très chaleureux est fait également à Benjamin “Benji” Mundigler, le nouveau guitariste/claviériste qui a rejoint le groupe en 2024.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Après une série de titres entraînants, dont We’re All Created Evil, Raining Stars et Forevermore, le groupe démontre son grand sens du live sur Euphoria (de vrais showmen) d’autant plus en forme qu’ils ont bénéficié de quelques jours de break à Paris. Ce titre est l’occasion d’une véritable communion du groupe avec son public.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Le frontman nous précise leur choix d’avoir composé la setlist avec des titres déroulés de façon chronologique, au fil des albums, et remercie les fans pour leur entrain.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

The Future of a Past Life est l’une des pépites de ce concert, où les membres du groupe autant que le public semblent passer un moment pétillant.

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

La fin du set condense plusieurs reprises de titres, magnifiant la facette pop de Lord Of The Lost de façon décomplexée, avec notamment Unstoppable (Sia) et Bad Romance (Lady Gaga).

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Un show haut en couleur !

Une belle soirée de riffs et de paillettes avec Lord Of The Lost

Setlist :

  • Till Death Us Do Part
  • Last Words
  • Sex On Legs
  • Live Today
  • Heart For Sale
  • Die Tomorrow
  • Go to Hell
  • Six Feet Underground
  • We’re All Created Evil
  • In Silence
  • Raining Stars
  • Loreley
  • Forevermore
  • Be Still and Know
  • Euphoria
  • For They Know Not What They Do
  • The Future of a Past Life
  • Blood & Glitter
  • Lighthouse
  • Shock to the System (Billy Idol Cover)
  • Unstoppable (Sia Cover)
  • Bad Romance (Lady Gaga Cover)
  • One Last Song / YMCA

À propos de Tetralens

Cet article a été rédigé par Tetralens, qui est également la propriétaire de toutes les photos que vous avez vues ci-dessus.

Tetralens est une photographe basée à Paris. Si vous souhaitez discuter avec elle de son travail et/ou collaborer avec elle, vous trouverez toutes ses informations ci-dessous !

TETRAlens rassemble toutes les expressions de mon travail photographique, récent ou datant de plusieurs années. J’y présente principalement un extrait de mes captures de concerts live, essentiellement issus de la scène Metal et Rock, ainsi qu’un petit aperçu de mes autres sujets photographiques, tels que les paysages, les détails et l’architecture. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu capturer à travers mon objectif ce que mes yeux voulaient immortaliser : le tranchant d’une lumière, la force d’un instant, la douceur d’un regard, l’énergie d’un moment, ces choses qui rendent le monde plus beau. Depuis mon plus jeune âge, cette passion m’a suivi dans mon quotidien ou dans mes voyages, mes yeux regardant constamment la nature, les villes et les gens comme une source d’inspiration pour nourrir mon expression artistique. Le canal le plus emblématique étant la musique live, les événements à travers lesquels l’humain est un vecteur des vibrations les plus positives.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Lord Of The Lost
L'actu Heavy Metal