🤘 Nouveau : Vous pouvez désormais commenter l'actu et écrire vos propres reviews sur Metalzone ! 🤘

Les 11 groupes Metal & Rock qui ont le plus divisé les fans ces 10 dernières années

à 19 h 58 min
Lecture 7 min.
Écoutez le nouvel album de Babymetal ! (Stream complet de Metal Galaxy)

Kerrang! vient de partager sa liste des 11 artistes Metal & Rock qui ont le plus divisé les fans ces 10 dernières années. Découvrez-la ci-dessous !

Peu d’artistes, voire aucun, ne peuvent être perçus d’une seule manière. Prétendre que la musique de quelqu’un est soit de l’or pur, soit de la merde absolue est entièrement subjectif. Un album qui est un classique pour certains peut être totalement inécoutable pour d’autres, et vice versa.

Parfois, même des formes de musique qui étaient au départ décriées font un retour des années plus tard et influencent bon nombre d’artistes, comme c’est le cas avec le Nu Metal dans la scène Metal & Rock.

Voici les 11 groupes qui ont le plus divisé le public dans les années 2010…

Ghost

Si un artiste a divisé dans les années 2010, c’est bien le groupe de Rock suédois Ghost. Pour beaucoup, la théâtralité et le style du groupe étaient une injection rafraîchissante de charme old-school dans la scène Metal. Pour d’autres, le groupe était sans identité propre et reposait sur l’usage d’un gimmick, servant le rôle d’un King Diamond Lidl. Quoi qu’il en soit, le groupe s’est imposé et s’est définitivement fait connaître même s’il n’était pas apprécié de tous.

À lire aussi : L'ancien batteur de Scorpions, James Kottak, affirme que le changement climatique n'existe pas et que Joe Biden est "un abruti profond"

Deafheaven

Pour de nombreux fans de Black Metal, Deafheaven a commis le péché ultime : il l’a rendu joli. Sunbather, l’album du groupe sorti en 2013, a ajouté une beauté éclatante au noyau cinglant du Black Metal, enchantant des légions de nouveaux fans et exaspérant les têtes de la vieille école. Sa pochette rose n’a fait que renforcer le fossé. Au final, tout le monde avait une opinion sur Deafheaven, ce qui en a fait un nom familier même au-delà des cercles métalleux.

Babymetal

Contrairement à certains des autres groupes de cette liste, Babymetal ne divise pas les fans de manière évidente. Babymetal a attiré une foule diversifiée de traditionalistes et de nouveaux venus, y compris des fans comme Rob Halford et Rob Zombie, tout en exaspérant une large portion de la communauté qui voyait le groupe comme un projet marketing superficiel. Quand on voit comment Metal Galaxy a été reçu l’année dernière, il est évident que même avec autant de détracteurs, Babymetal se porte bien.

Suicide Silence

Le Deathcore est arrivé dans les années 2010 comme une curieuse expérience. De nombreux détracteurs l’ont tout de suite rejeté, tandis que d’autres étaient curieux de voir comment il évoluerait. Au premier plan se trouvait Suicide Silence, qui a apporté un large attrait à ce genre. Avec la mort du chanteur Mitch Lucker, et l’inclusion de nouveaux éléments dans son univers sonore, le groupe a fortement divisé ses auditeurs.

Attack Attack!

Bien que sa carrière ait été quelque peu éphémère, Attack Attack! a eu un impact énorme sur la scène Metal avec sa musique et ses vidéos (même si ce n’a pas toujours été pour le meilleur). À la sortie de son album éponyme en 2010, le groupe de Metalcore a involontairement divisé la communauté. Attack Attack! est devenu un symbole. L’opinion de quelqu’un sur le groupe en dit long sur la façon dont il considère la musique Heavy en général.

Nails

Nails est peut-être le seul groupe de cette liste pour qui diviser a toujours été son objectif. Ce n’est pas tellement la musique qui a mené à cette situation de schisme. Le groupe a attaqué à plusieurs reprises ses détracteurs sur les réseaux sociaux. Les réponses dramatiques du groupe à la presse ont aussi terni l’image de Nails. Désormais, les fans de Metal considèrent le groupe soit comme l’avenir du Hardcore, soit comme un ramassis de sportifs homophobes qui essaient de cyber-intimider les gens. Avec un nouvel album en préparation, 2020 pourrait être l’année où le groupe se rachètera auprès du public.

Liturgy

Comme Deafheaven, Liturgy a été détesté pour avoir tenté de diversifier le Black Metal, un genre qui se targue d’être fidèle à ses origines obscures. Néanmoins, ce qui a surtout divisé est Hunter Hunt-Hendrix, le frontman de Liturgy, qui a adopté une approche intellectuelle à son art. L’album Renihilation a introduit le sous-genre du Black Metal Transcendantal, et dans la foulée, le frontman a écrit un manifeste, qui a été vigoureusement moqué.

Attila

Alors que le Deathcore s’est développé, Attila est rapidement devenu le groupe le plus contesté du style. Les musiciens ont remplacé les codes du Metal par ceux du Rap, pour illustrer à quel point ils en avaient rien à foutre. Plus important encore, leurs paroles sont dignes des pires chansons de Rap US, des fêtes, des salopes, de la drogue… Attila a vite été catalogué comme un groupe célébrant les pires éléments de la scène. Certains ont adoré, et d’autres ont absolument detesté, au point que le fondateur de Warped Tour, Kevin Lyman, n’a pas pu faire venir certains groupes au festival parce qu’Attila était aussi de la partie.

Animals As Leaders

Animals As Leaders n’est pas vraiment controversé, c’est plutôt ce qu’il représente qui l’est. Le groupe est vite devenu synonyme du mouvement Djent en pleine croissance, qui a attiré beaucoup de nouveaux fans, tout en agaçant les puristes. Il est intéressant de noter que la haine du Djent, qui a tant occupé la première moitié de la décennie, semble s’être dissipée dans les dernières années.

Batushka

Avec Litourgiya en 2015, le groupe de Black Metal polonais Batushka a fait vibrer les fans du monde entier. Puis, en 2018, tout a déraillé. Le multi-instrumentiste Krzysztof “Derph” Drabikowski s’est séparé de Bartłomiej “Bart” Krysiuk dans une rafale de messages sur les réseaux sociaux. Chacun a revendiqué le nom, Derph affirmant qu’il était le visionnaire derrière la musique et Bart disant qu’il avait tout payé pour le projet. Chacun a créé une version du groupe. Bart a signé avec Metal Blade Records et a commencé à commercialiser une version de Batushka qui sonnait totalement différente de Litourgiya. La version de Bart a finalement obtenu le surnom de “Faketushka”. Souvent, ce sont les genres musicaux les plus insulaires qui créent les plus grandes controverses.

As I Lay Dying

Le groupe de Metalcore américain As I Lay Dying s’est formé bien avant les années 2010, et il n’a pas sorti d’album révolutionnaire durant cette décennie. Cependant, les actions du chanteur Tim Lambesis ont fait du groupe l’un des plus controversés de ces 10 dernières années. En 2014, Tim a été condamné à six ans de prison pour avoir tenté d’engager quelqu’un pour assassiner sa femme, alors qu’il était accro aux stéroïdes. Encore pire pour certains, le groupe l’a repris en 2016, après avoir juré qu’il ne referait jamais rien avec lui. Désormais, lorsqu’on parle de As I Lay Dying, certains descendent le chanteur, tandis que d’autres le défendent.

Source : Kerrang!

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Heavy Metal