Jim Root : "En quelque sorte, Slipknot est devenu une culture"

à 14 h 01 min
Lecture 3 min.
Jim Root : "En quelque sorte, Slipknot est devenu une culture"

Dans une toute nouvelle interview avec les français de HEAVY1, Corey Taylor et Jim Root de Slipknot ont répondu à diverses questions.

Optimiste ?

L’interviewer a voulu savoir si Jim Root et ses compagnons de groupe étaient plus optimistes quant à l’avenir du groupe aujourd’hui qu’ils ne l’ont été au cours de la dernière décennie, notamment après la perte du bassiste Paul Gray et le départ du batteur Joey Jordison.

Il a déclaré :

J’ai peur d’être optimiste, parce que dans le passé, on ne savait jamais ce qui allait se passer, et on a toujours trouvé une solution à nos problèmes. […] Maintenant, j’ai peur de la loi de Murphy… Si on commence à dire : “Oh, nous sommes heureux. On est super. Tout va bien. On va continuer à faire des albums pour toujours”, alors ça voudrait dire que ce n’est pas le cas. Tu vois ce que je veux dire ? C’est une sorte de psychologie inversée.

Il a poursuivi :

Je n’ai pas de boule de cristal. Je ne peux pas voir le futur. Je sais que j’aime vraiment écrire de la musique pour ce groupe. J’apprécie ce groupe, tous les endroits où nous sommes allés au cours des 20 dernières années, je détesterais voir tout ça s’arrêter.

On a perdu quelques gars en cours de route, et ces gars sont toujours chers à mon cœur et à mon âme. Nous ne serions pas le groupe que nous sommes sans eux. Voir Slipknot se dissoudre, ce serait une putain de honte.

À lire aussi : Eddie Van Halen envisageait une tournée de réunification avec David Lee Roth, Sammy Hagar et Michael Anthony avant son décès

Les conditions de l’existence de Slipknot

Après que l’interviewer a fait remarquer à Jim Root que le percussionniste Shawn “Clown” Crahan est le dernier membre fondateur restant de Slipknot, il lui a demandé à quel moment il déciderait de ne pas continuer avec le groupe si d’autres membres venaient à partir.

Il a répondu :

C’est difficile à dire, car ce groupe est bien plus que chacun d’entre nous. Il ne s’agit pas d’un membre en particulier, mais de l’ensemble. En quelque sorte, Slipknot est devenu une culture. Nous avons une énorme communauté de fans, et certains d’entre eux sont si acharnés qu’ils ne s’intéresseraient pas au groupe s’il n’y avait plus que quelques membres originaux. D’autres ne s’en soucieraient pas vraiment, tant que le groupe continuerait à faire ce qu’il sait faire.

Je ne sais pas où fixer la limite, et je ne sais pas quand tout ça perd son sens. Je vais tout simplement revenir à ma réponse précédente : Tant que nous prendrons du plaisir, que nous serons créatifs et que nous continuerons à grandir en tant qu’artistes, le groupe poursuivra sa route. Si nous nous réveillons un jour et que nous nous demandons : “Pourquoi faisons-nous cela ?”, ou que nous le faisons uniquement pour l’argent, ou une autre raison qui n’est pas intègre, alors il n’y aura plus d’intérêt à le faire.

Slipknot poursuit sa tournée promotionnelle pour son dernier album en date, We Are Not Your Kind, qui est sorti en août 2019 via Roadrunner Records. Hier, le groupe de Nu Metal américain était à Lyon.

Interview de Corey Taylor et Jim Root pour HEAVY1 :

Source : Blabbermouth