Dirk Verbeuren explique comment il a rejoint Megadeth

à 12 h 15 min
Lecture 7 min.
Dirk Verbeuren explique comment il a rejoint Megadeth
© Hannah Verbeuren Photography

Lors d’une apparition dans le dernier épisode du podcast The Ex Man, Dirk Verbeuren, le batteur de Megadeth, a raconté comment il en était venu à rejoindre le groupe il y a quatre ans.

La rencontre de Dirk Verbeuren & Megadeth

Avant l’arrivée de Dirk au sein du groupe, Chris Adler, l’ancien batteur de Lamb Of God, avait joué sur le dernier album en date de Megadeth, Dystopia, et avait tourné avec le groupe lorsqu’il n’était pas occupé par son groupe principal.

À la question de savoir s’il est vrai que M. Adler avait recommandé Dirk à Megadeth, l’actuel batteur du groupe a répondu :

C’est une histoire compliquée. Chris m’a contacté le premier à ce sujet – il m’a envoyé un texto sans être précis – mais l’histoire officielle selon laquelle c’est Chris Adler qui m’a recommandé au groupe, ce n’est pas vraiment le cas. Je ne vais pas entrer dans les détails, parce que je n’ai pas vraiment envie de pointer quelqu’un du doigt ou quelque chose comme ça. Mais de toute façon, la connexion a été faite. Parce que quand quelqu’un comme Dave Mustaine cherche, que ce soit quelqu’un pour son équipe ou un nouveau musicien, il met en place une liste de personnes qui l’intéressent, avec les autres gens autour de lui. Je suppose que j’étais sur la liste de beaucoup de gens d’une manière ou d’une autre, et c’est alors que j’ai reçu l’appel. Au début, je devais seulement remplacer Chris, qui était encore dans le groupe à l’époque, mais ça s’est vite transformé en une offre à plein temps, parce qu’il y avait quelques problèmes.

Évidemment, le fait que Chris soit à la fois dans Lamb Of God et Megadeth était un problème, ce qui est très facile à comprendre. Avoir deux groupes comme ça, même s’ils ont la même équipe de management, ça va être vraiment difficile de faire en sorte que tout roule. Et puis, bien sûr, quelqu’un comme Dave, ou même David Ellefson, des gars qui existent depuis le début des années 80, je ne crois pas qu’avoir un gars disponible à temps partiel dans le groupe est trop leur truc. Je pense qu’ils se disent : “Oui, nous avons le droit d’avoir notre batteur à plein temps”. [Rires] C’est assez logique. C’est comme ça que ça s’est passé. Un groupe de personnes a dressé une liste de musiciens qui, selon elles, pourraient faire l’affaire, et il s’est avéré que… Je connaissais certaines personnes, comme Tony Laureano [le batteur de Megadeth], qui est un ami de longue date, parce que Scarve [l’ancien groupe de Dirk] a tourné avec Nile plusieurs années auparavant, et nous sommes restés en contact. J’avais déjà rencontré Kiko Loureiro et il m’avait recommandé à plusieurs reprises, parce qu’il était un grand fan de Soilwork, et il a toujours aimé ce que je faisais. Et il y avait aussi quelques autres personnes. Tout d’un coup, je suis en tournée avec Soilwork et je reçois un appel de Dave Mustaine qui veut me parler, du genre “Excusez-moi”. [Rires]

Lorsque l’interviewer lui a demandé s’il avait dû auditionner pour entrer dans Megadeth, Dirk a répondu :

Je suppose que l’audition a eu lieu quand j’ai parlé à Dave au téléphone [rires], ce qui a dû durer environ cinq minutes. Il m’a posé quelques questions. Et je pense qu’ils ont juste regardé des vidéos en ligne. Je sais qu’ils ont regardé cette vidéo que j’ai postée depuis le studio avec Devin Townsend, et quelques autres choses, et je pense qu’ils se sont dit : “Ouais, d’après ça, ça ne devrait pas être un problème, au niveau de la batterie”.

Le batteur de 45 ans, né en Belgique, qui avait auditionné pour Dream Theater au moment où le groupe cherchait un remplaçant à Mike Portnoy, a poursuivi en disant :

Je sais que l’audition de Dream Theater avait bien marché avec les vidéos et tout ça, et c’était un concept cool parce que ça donnait aux fans un truc sympa à regarder avec tous ces batteurs incroyables. Mais je pense que souvent, ces groupes qui sont établis, comme Megadeth et tout ça, ils n’ont pas vraiment le temps ou l’énergie d’aller auditionner les gens. Ils se contentent de travailler avec leurs contacts et quoi qu’il arrive, ils tentent leur chance.

Par la suite, il a ajouté :

Etre préparé était, bien sûr, primordial quand on reçoit un appel comme celui de Megadeth, qui est un grand groupe. C’est quelque chose où, même si vous allez faire un concert avec eux, vous voulez que ce concert soit absolument incroyable – vous voulez qu’ils soient tous heureux avec vous, et ne pas échouer du tout. J’ai eu environ 10 jours après mon retour de la tournée avec Soilwork pour me préparer, et, bien sûr, pendant ces 10 jours, j’ai mangé, respiré et dormi avec Megadeth, et tout ce que j’ai fait, c’est écouter ces chansons. J’ai fait mes charts, ce qui est une partie vraiment importante de ma vie en tant que batteur studio. Tout d’abord, les structures des chansons, puis les rythmes et les fills, le tout de manière efficace, en mettant une feuille devant moi, ou à côté de moi, ou autre, et en l’utilisant comme antisèche au cas où j’aurais un black-out, ce qui peut arriver quand on apprend 18 chansons en 10 jours – on peut avoir un moment où on joue pour la première fois avec les gars et on se dit : “Oh mon Dieu ! Dave Mustaine est juste en face de moi. Quelle est la prochaine partie ?”, alors, vous regardez votre feuille. Tout ce que j’ai fait toutes ces années jusque-là a vraiment payé quand j’ai fait ma seule et unique répétition avant mon premier spectacle avec Megadeth. Je suis venu avec toutes mes partitions de chansons, et David Ellefson m’a vu et m’a dit : “Oh, bon travail. Tu es venu préparé”. Ça m’a donné un peu de confiance en moi, il a remarqué que j’avais fait mes devoirs. Et puis la répétition s’est bien passée, parce que nous n’avons même pas joué tout le set. Après huit chansons ou quelque chose comme ça, Dave s’est dit : “Ok, c’est bon. Tu es bon. On fera le spectacle demain”. J’étais genre, “Ok”. [Rires]

Dirk Verbeuren a joué avec Soilwork pendant plus de dix ans avant de rejoindre Megadeth en tant que remplaçant de Chris Adler, qui a qualifié Dirk de “l’un des trois meilleurs batteurs au monde”.

Dans une interview accordée à la station de radio KATT Rock 100,5 FM, Dave Mustaine a décrit Dirk comme “l’un des gars les plus agréables et les plus faciles à fréquenter qu’il n’a jamais rencontrés de sa vie”.

Je m’approche de lui, il sourit, se penche en avant et me tape sur le dos. Il me dit [avec un léger accent] : “Comment ça va, mon pote ?”. Je pourrais dire n’importe quoi, et il me répondrait : “Oh, d’accord, mon pote” en souriant, parce que c’est tout simplement un gars heureux. Je ne l’ai jamais, jamais, jamais vu ne pas sourire.

À lire aussi : Beartooth a fini son nouvel album "à 100%"

Megadeth – Rattlehead (Dirk Verbeuren Drum Playthrough) :

Megadeth – Mechanix (Dirk Verbeuren Drum Playthrough) :

Source : Blabbermouth