Caleb Shomo promet une “dévastation sonore” sur le quatrième album de Beartooth : “C’est mon meilleur travail”

à 10 h 07 min
Lecture 3 min.
Beartooth tease de la nouvelle musique

Dans une nouvelle interview avec Terry “Beez” Bezer de l’émission Mosh Talks With Beez de Knotfest.com, le chanteur de Beartooth, Caleb Shomo, a parlé de l’avancement des sessions d’écriture et d’enregistrement du quatrième album studio du groupe.

Il a déclaré :

J’ai travaillé sur cet album en tournée. Honnêtement, nous n’aurions pas pu être plus chanceux avec la façon dont notre cycle d’enregistrement s’est déroulé. La portion européenne de la tournée Disease a été notre dernier voyage du cycle, et il s’est terminé le 6 mars, je crois. Puis, la semaine suivante, tout s’est arrêté. Nous avions donc déjà prévu de prendre une sorte de congé pour la majorité du reste de l’année. Cependant, nous n’avions pas prévu de tout arrêter, comme nous allons probablement devoir le faire.

Il a poursuivi :

Quand ça a commencé, toute cette histoire de confinement, je me suis juste renfermé émotionnellement pendant un mois. Mais ensuite, je me suis repris, et j’ai écrit d’autres chansons. C’est plutôt cool. Il y a environ une semaine, j’ai envoyé comme ma première ébauche du disque à des gens plus haut placés. Mais je vais quand même continuer à écrire. On a tout notre temps. Le disque se porte très, très bien jusqu’à présent.

En parlant de la direction musicale des nouvelles chansons de Beartooth, Caleb Shomo a dit :

La façon la plus simple que j’ai trouvée pour expliquer ce disque aux gens sans trop en dévoiler est la suivante : si Disease était AC/DC, ce disque serait Black Sabbath. Il est beaucoup plus influencé par le Stoner Rock sombre, le Groove, le Heavy, le Power. Bien sûr, il y a encore beaucoup de choses rapides et un peu de Punk Rock et tout ça, mais j’ai vraiment exploré le côté Stoner Metal et des sonorités de guitare avec différents réglages, il y a beaucoup de fuzz, de chaos et de superpositions.

Il a ajouté :

Le but est de faire quelque chose de dévastateur sur le plan sonore. […] Ce petit clip que j’ai posté [sur Instagram], il y a huit guitares, trois pistes de basse. J’expérimente, je fais juste des trucs totalement pétés. Ouais, le but est la dévastation sonore.

À la question de savoir si les fans peuvent s’attendre à entendre de la nouvelle musique de Beartooth en 2020, Caleb a répondu :

Je dirais que oui. Encore une fois, comme je l’ai dit, nous avons eu beaucoup de chance en ce qui concerne le timing. Et au départ, nous devions essayer de sortir le disque en 2020. Je ne sais pas si cela va être possible, parce que nous avions tellement de plans avec des tournées. Donc nous allons certainement attendre jusqu’à ce que nous puissions le faire correctement et ne pas nous précipiter. […] Mais je serais choqué s’il n’y avait pas au moins un à quatre singles en 2020.

Le troisième album du groupe, Disease, est sorti en septembre 2018 via Red Bull Records. L’opus a été enregistré au studio BlackBird à Franklin (Tennessee), avec le producteur Nick Raskulinecz (Deftones, Korn, Foo Fighters). Par la suite, Beartooth a publié The Blackbird Session, un EP acoustique, en septembre 2019.

Interview de Caleb Shomo pour Knotfest.com :

Post de Caleb Shomo :

Source : Blabbermouth

Restez connectés à MetalZone sur Facebook