Le frontman de Behemoth est de retour au tribunal pour ses problèmes juridiques avec la Pologne

à 16 h 12 min
Lecture 2 min.
Le frontman de Behemoth est de retour au tribunal pour ses problèmes juridiques avec la Pologne

Le leader de Behemoth, Adam “Nergal” Darski, est de retour au tribunal pour se défendre contre les allégations selon lesquelles il aurait manqué de respect à l’un des symboles nationaux de la Pologne.

En janvier 2018, il a été annoncé que Nergal était officiellement inculpé par les autorités polonaises dans une affaire concernant les artworks et les merchs de la tournée Republic Of The Unfaithful, qui aurait été “insultante” pour les armoiries nationales de la Pologne, un aigle blanc stylisé avec un bec et des serres d’or, et portant une couronne d’or, positionné dans un bouclier rouge. Trois mois plus tard, Nergal a publié des nouvelles via Instagram, révélant que “toutes les accusations absurdes” portées contre lui avaient été “rejetées”.

Aujourd’hui, dans un nouveau message sur les réseaux sociaux, Nergal a révélé que l’affaire avait été rouverte et qu’elle faisait l’objet d’une enquête plus approfondie. Il a écrit :

Ainsi, certains idiots prétendent encore que le logo de Republic Of The Unfaithful est un sacrilège de l’emblème national polonais. En réalité, ce n’est pas le cas. Mais ils ont insisté pour rouvrir le dossier afin d’approfondir l’enquête. Ils pensent que les droits d’auteur de l’aigle blanc appartiennent exclusivement à la Pologne et que toute autre interprétation de l’oiseau est un blasphème. Mes antagonistes semblent être tellement désespérés de clouer leur bouc émissaire préféré à leur croix morale pourrie qu’ils ont manqué tout le bon sens du récit. Ils nous accusent d’acte anti-polonais. Si vous voulez mon avis, passer des heures au tribunal, faire participer tous les gens autour (journalistes, juges, avocats, etc.), dépenser l’argent des impôts du peuple pour une autre affaire absurde, c’est profondément anti-polonais. Nous aurions tous pu économiser ce temps pour faire quelque chose de créatif, n’est-ce pas ?

Post de Nergal :

View this post on Instagram

#blackmetallivesmatter?! So some idiots still claim that “The Republic of the unfaithful” @behemothofficial logo is a sacrilege of Polish national emblem. It is NOT in fact. But they insisted to reopen the case to investigate further. They think that copyrights of white eagle is solely owned by Poland and every other interpretation of the bird is a blasphemy. My antagonists seem to be sooo desperate to nail their favorite scapegoat to their rotten moral cross that they missed all the common sense in the narrative. They accuse us of anti-Polish act. If u ask me, spending hours in the court, engaging all the people around (journalists, judges, lawyers etc etc) spending xxx tax money on another absurd case is DEEPLY anti-Polish. We all could have saved this time to do something creative, couldn’t we? Photos by @karolina_misztal

A post shared by Adam Nergal Darski (@nergal69) on

Source : Blabbermouth

Restez connectés à MetalZone sur Facebook