Dee Snider à propos de la mort du Hair Metal au début des années 1990 : “C’était devenu trop commercial”

à 9 h 02 min
Lecture 3 min.
Dee Snider à propos de la mort du Hair Metal au début des années 1990 : “C’était devenu trop commercial”

Le chanteur de Twisted Sister, Dee Snider, a expliqué à Ultimate Guitar comment la montée du Grunge au début des années 1990 a forcé la plupart des groupes de Hard Rock à quitter la radio et MTV, les ventes d’albums et les tournées ayant chuté.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait de Nirvana et d’autres groupes Grunge lorsqu’ils sont apparus, Dee a répondu :

Je les aimais. Quand ils sont arrivés pour la première fois, on ne les appelait même pas “Grunge”. C’est ça le truc avec les titres – même le Heavy Metal, le Punk, le Hair Metal, ce ne sont pas des titres choisis par les artistes, ce sont des titres choisis par les journalistes et les critiques – et généralement avec une connotation négative. C’est souvent comme une forme de rabaissement. Les artistes qu’ils appelaient Grunge, Punk, Heavy Metal – ils détestaient ça. C’est un fait, mec. Je suis vieux. Je le sais, c’est un fait : si tu avais mentionné le Grunge à Soundgarden ou Pearl Jam, ils seraient devenus physiquement violents avec toi. C’était juste des groupes de Rock. Et au maximum, Soundgarden et Alice In Chains étaient des groupes de Metal. Ils étaient en tournée avec Ozzy Osbourne. Certains journalistes ont juste défini ce nouveau son comme étant du Grunge.

Dee a continué :

Quand le mouvement est arrivé, je faisais encore de la radio, et je diffusais Alice In Chains, Soundgarden, Nirvana dans mon émission, et je me disais : “C’est super, c’est du nouveau son heavy. C’est alors qu’on a défini le Grunge, puis le Hair Metal, et c’était horrible. Cependant, je ne blâme pas la musique, le Hair Metal s’est fait tout seul. Mais, plus tard, il est devenu trop commercialisé, il a été poli et n’est devenu rien d’autre que des ballades et des chansons acoustiques, et ce n’était plus du Metal. Il fallait qu’il disparaisse, il fallait qu’il change.

Lors de sa sortie en septembre 1991, Smells Like Teen Spirit de Nirvana a semé la confusion au sein de la scène du Hair Metal, mettant fin à une époque dominée par des rock stars glamour, androgynes et pétillantes qui saturaient les ondes radio et étaient presque exclusivement ce qui était diffusé sur MTV.

Jay Jay French, le membre de Twisted Sister, a récemment parlé à Daniel Sarkissian du documentaire Rock Is Dead sur la mort du Hair Metal et l’arrivée du Grunge :

Le seul groupe qui a réussi à se sauver est Guns N’ Roses. Ma théorie est que Guns N’ Roses n’était pas perçu comme une blague. Ils sont sortis de Los Angeles, mais je pense qu’Axl Rose, tout d’abord, avait une belle voix. Je pense qu’ils étaient perçus comme réels, pas comme des faux. […] Il y a donc une authenticité. […] Les gens voulaient de l’authenticité, et ils l’ont eue avec le Grunge. Cela a effacé la frivolité du Hair Metal, du genre : “Hey, man. On va faire la fête. Allons chercher des filles et buvons”. Je pense que les gens en ont eu marre, et ils voulaient quelque chose de plus authentique.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook