Chuck Billy : Dave Mustaine de Megadeth a essayé d’empêcher Testament d’utiliser tout son matos lors de la tournée de Judas Priest

à 14 h 26 min
Lecture 4 min.
Chuck Billy : Dave Mustaine de Megadeth a essayé d’empêcher Testament d’utiliser tout son matos lors de la tournée de Judas Priest

Dans une toute nouvelle interview avec le podcast No Fuckin’ Regrets With Robb Flynn du frontman de Machine Head, le chanteur de Testament, Chuck Billy, est revenu sur la toute première tournée de son groupe dans les arènes américaines, qui s’est déroulée en 1990, avec Judas Priest en tête d’affiche et Megadeth en soutien supplémentaire.

Chuck Billy a déclaré :

Pour la tournée de Priest, nous avons décidé de passer un peu de temps sur la production. Nous avons acheté une grosse batterie, et une énorme bannière de fond – tout ça. On voulait proposer un beau concert. Nous sommes arrivés au premier concert, et Dave Mustaine nous regardait monter notre matos. Il nous a dit que nous ne pouvions pas l’utiliser.

Il a continué :

J’étais furieux, parce que nous venions de dépenser beaucoup d’argent. C’était l’époque où les décors étaient peints à la main – ces décors coûtaient 15, 20 mille dollars ; ils n’étaient pas bon marché. Alors on a dit : “Nous venons faire nos preuves. C’est la tournée de Priest dans les arènes. On arrive tout juste”. Mais Dave s’est mis en colère et a dit qu’on ne pouvait pas utiliser tous nos nouveaux trucs. Alors pendant la première semaine, on était, genre, la queue entre les jambes, à jouer. Puis, tous les gars du groupe ont dit : “Chuck, tu sembles être ami avec [le chanteur de Judas Priest] Rob [Halford]. Vas-y et dis-lui. Il n’arrête pas de te dire que si tu as besoin de quelque chose, tu peux lui demander”. J’en avais assez, alors je suis allé dans la loge de Priest, trois ou quatre jours après le début de la tournée. J’ai dit : “Hé, Rob. Tu as une minute ? Il faut que je te parle”. Je lui ai expliqué, et il était surpris. Il n’était pas au courant. Il est allé chercher son manager et lui a dit : “Tu sais quelque chose à propos de ça ?”. Le manager a dit : “Non”, et Rob a ajouté : “Assure-toi que ce soir, ils puissent mettre leur matériel en place”. À partir de là, on a pu faire nos concerts correctement.

Il a ajouté :

Ce soir là, qui est venu pour nous voir sur scène ? M. Mustaine. Il se tenait là, énervé – il avait un de ces regards. Nous étions tellement contents, on se disait : “Oh, oui. Oh, oui, Dave. On est en train de tout déchirer”. Et c’est comme ça que la tournée a commencé.

Selon Chuck, c’était une “grande” expérience de tourner avec Priest pour la première fois.

Ils venaient dans la loge, tous les jours, et disaient : “Comment ça va, les gars ? Vous allez bien ? Vous avez besoin de quelque chose ?”. Nous étions trop timides pour leur demander quoi que ce soit. Nous avons découvert qu’ils étaient vraiment qui ils étaient – ce sont des vrais. Ils ont fait en sorte que nous puissions jouer nos concerts tranquillement pour le reste de la tournée.

Au moment de la première tournée de Testament avec Judas Priest, Chuck Billy et ses compagnons étaient sur la route pour assurer la promotion de leur quatrième opus, Souls Of Black, qui a été écrit et enregistré pendant plusieurs semaines au début de 1990.

Le dernier album en date de Testament, Titans Of Creation, est sorti en avril via Nuclear Blast.

Plus tôt dans l’année, Testament a terminé la tournée européenne The Bay Strikes Back 2020 avec Exodus et Death Angel.

Épisode de No Fuckin’ Regrets With Robb Flynn avec Chuck Billy :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook