Tommy Vext de Bad Wolves : "Je sponsorise publiquement Donald Trump pour la présidence des États-Unis d'Amérique"

à 13 h 20 min
Lecture 4 min.
Le chanteur de Bad Wolves fait un speech sur la violence domestique suite à l'assassinat d'une de ses amies
© Ethan Miller, Getty Images

Le leader de Bad Wolves, Tommy Vext, s’exprime politiquement sur les réseaux sociaux depuis un certain temps déjà, mais hier, il a clairement exprimé sa position actuelle.

En se rendant sur Instagram, il a publiquement exprimé son soutien au président américain Donald Trump lors de la première partie de l’élection présidentielle américaine à venir.

Tommy Vext a bien sûr déjà partagé des postes critiquant la gauche au cours des derniers mois. Parlant de sa décision de soutenir publiquement la candidature de Trump à la réélection, M. Vext a déclaré :

… Ok, alors après des mois de recherches, de débats, d’observations et de prières, j’ai pris une décision. Ce n’était pas facile, j’ai souvent pensé que je pourrais suivre la voie de l’électorat libertaire. Mais en fin de compte, il est clair qu’il n’y a qu’un seul choix qui consiste à sauver notre pays de la tyrannie, de la censure et de l’asservissement de l’extrême gauche.

Je sais que cela signifie que je serai banni dans l’ombre. Je sais que certains fans boycotteront le groupe. Il est plus probable que les médias Rock s’en donneront à cœur joie pour dire à leurs lecteurs comment un Noir devrait voter. Certains me suivront. Peut-être que je perdrai de l’argent, des contrats et de la crédibilité auprès des gardiens de mon secteur d’activité. Mais je ne me cacherai pas dans l’ombre de la cancel culture et du harcèlement numérique.

Nous vivons à une époque où nous avons permis à des prétendants professionnels de dicter nos mœurs et nos valeurs. Et maintenant, à cause de la censure technologique, d’Antifa, des grands médias, des élitistes d’Hollywood, de la barbarie hypocrite de BLM et du manque total de confiance en Joe l’endormi, je sponsorise publiquement @realdonaldtrump pour la présidence des États-Unis d’Amérique.

Pour citer Linda Hamilton dans Terminator 2 : “De tous les futurs pères qui sont venus et sont repartis au fil des ans, cette chose, cette machine était la seule à être à la hauteur. Dans un monde fou, c’était le choix le plus sain”.

Que Dieu vous bénisse tous et que Dieu bénisse l’Amérique.

Le dernier album en date de Bad Wolves, intitulé N.A.T.I.O.N., est sorti le 25 octobre 2019 via Eleven Seven Music.

Post de Tommy Vext :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Can you see this post ? Ok, so after months of research, debate, observations and praying I have made a decision. It was not easy, many times I thought I might be going the way of Libertarian electorate. But at the end of the day it is clear that there is only one choice that means saving our country from the tyranny, censorship & subjugation of the far left. I know this means I’ll be shadow banned. I know some fans will boycott the band. More them likely the Rock media will have a field day telling its readers how a black man should vote. Some will unfollow me. Maybe I will loose money, business deals, & credibility with the gate keepers in my industry. Bit I will not cower under the shadow of cancel culture and digital bullying. We are living in a time where we have allowed professional pretenders to dictate our morals and values. And now because of big tech censorship, Antifa, mainstream media, Hollywood elitists and BLM’s outright hypocritical barbarism & a complete lack of trust in sleepy joe I am publicly endorsing @realdonaldtrump for president of the United States Of America To quote Linda Hamilton in Terminator 2 “Of all the would-be fathers who came and went over the years, this thing, this machine was the only one who measured up. In an insane world, it was the sanest choice.” God Bless you all & God Bless America. 🤝🇺🇸

Une publication partagée par Tommy VEXT (@tommyvext) le