John Cooper, de Skillet, critique Twitter pour avoir "censuré" Donald Trump : "La liberté d'expression va disparaître"

à 9 h 35 min
Lecture 4 min.
John Cooper de Skillet : "Si vous construisez votre vie sur les paroles de Jésus Christ, vous serez inébranlable"

John Cooper, le frontman et le bassiste du groupe de Rock chrétien Skillet, nominé aux Grammy Awards, a critiqué Twitter pour avoir suspendu définitivement le compte du président Donald Trump.

John Cooper s’exprime sur la liberté d’expression

En début de semaine, la plateforme des réseaux sociaux a décidé que le président avait dépassé les bornes en continuant à utiliser Twitter pour répéter des théories du complot démystifiées sur l’élection, alors même que des milliers de ses partisans ont violemment pris d’assaut le Capitole américain lors d’une insurrection qui a fait cinq morts. Twitter, qui a une politique contre l’incitation à la violence, l’affaiblissement des processus démocratiques et la diffusion de la désinformation électorale, a annoncé qu’il ne laisserait plus Trump utiliser sa plateforme. Twitter a suspendu le compte personnel du président, @realDonaldTrump, en invoquant “le risque de nouvelles incitations à la violence”.

Hier, John Cooper a mis en ligne le dernier épisode de son podcast Cooper Stuff dans lequel il suggère que la décision de Twitter d’empêcher Trump de diffuser son message directement à ses dizaines de millions de followers est une forme de censure, et qu’elle équivaut à une attaque contre la liberté d’expression. Il a déclaré :

Écoutez, je ne suis pas Trump sur Twitter. Je ne fais pas partie de ses followers. Certaines personnes l’adorent, d’autres le détestent, d’autres encore sont entre les deux… Les gens disent toutes sortes de choses bizarres sur Twitter – toutes sortes de choses violentes, incendiaires. Écoutez, je comprends la situation, mais cela ne va pas nous aider à aller mieux, et je pense que beaucoup de gens ont vraiment paniqué. Pour moi, le plus effrayant n’est pas le fait que Trump ait été interdit, mais toutes les choses qui en découlent. Si Twitter a le pouvoir de censurer le président, qu’est-ce que ça veut dire ? Je pense que c’est ce qui fait flipper les gens.

Il a poursuivi :

Il y a des tonnes de gens qui sont conservateurs et qui n’aiment pas les tweets de Trump. Il y a des tonnes de gens qui aimeraient qu’il ne tweete pas autant. Cependant, je pense que les gens sont, genre : “Attendez une minute. S’ils peuvent le faire pour lui, qu’est-ce que ça veut dire pour les autres ?”. Déjà, les gens perdent leur emploi – c’est passé aux infos, je suis sûr que vous l’avez vu – les gens perdent leur emploi en fonction de leur orientation politique. Fondamentalement, l’idée est que si vous êtes conservateur, alors cela signifie que vous soutenez la violence ; vous êtes responsable de la violence. Si vous êtes conservateur, alors vous soutenez la violence, qui est un produit de la suprématie blanche – c’est ce qu’ils disent…

Il a ajouté :

La liberté d’expression va disparaître. Je ne sais pas si vous le savez, des gens appellent – même CNN et d’autres personnes célèbres ; il ne s’agit pas seulement de personnes lambda ; il s’agit de personnes influentes de l’élite culturelle – qui demandent la suppression de certaines sources d’information. Même CNN demande que Fox News soit retirée des chaînes câblées. Je ne sais pas ce que cela va donner à l’avenir.

Malgré l’affirmation de M. Trump selon laquelle Twitter violait son droit à la liberté d’expression selon le premier amendement, les entités privées comme Twitter ont le droit de supprimer ou de suspendre des comptes d’utilisateurs, surtout lorsqu’ils sont utilisés à “des fins malveillantes”.

À lire aussi : Regardez Robb Flynn et Jared MacEachern de Machine Head reprendre du Iron Maiden, Metallica et System Of A Down

Vidéo de John Cooper :

Tags : Rock Skillet
Source : blabbermouth.net