Les musiciens de Bad Wolves disent que le départ de Tommy Vext n'avait rien à voir avec la "cancel culture"

à 10 h 14 min
Lecture 2 min.
Bad Wolves est numéro 1 avec Sober sur Rock Radio
© Eleven Seven Music

Bad Wolves a fait la une des journaux tout le week-end après l’annonce du départ du chanteur Tommy Vext.

Avant-hier soir, Doc Coyle et John Boecklin ont animé un livestream sur Facebook pour expliquer la décision du groupe et confirmer qu’elle n’était pas liée à la “cancel culture”.

Les rockers ont entamé la discussion en remerciant les fans qui prévoient de continuer à les soutenir. Ils ont également admis qu’ils comprendraient les fans qui décideraient de ne plus suivre le groupe à l’avenir.

John Boecklin a déclaré :

C’est triste de dire que nous avons dû nous séparer, ou que [Tommy Vext] est parti, ou qu’il a été viré, peu importe. On s’en fout, au final. C’est juste quelque chose qui devait arriver. Cela dit, nous allons écrire le meilleur disque que nous ayons jamais fait avec un nouveau type, et c’est à prendre ou à laisser. Ce n’est pas une menace ou quoi que ce soit, […] nous allons juste aller de l’avant.

Tommy Vext s’est fait de plus en plus remarquer pour ses convictions politiques tout au long de l’année 2020, en particulier à l’approche des élections, lorsqu’il a publiquement sponsorisé Donald Trump à la présidence. Peu de temps après, des allégations d’abus ont été formulées à l’encontre du chanteur, par une ex-petite amie, Whitney Johns. M. Vext a nié ces accusations, mais Whitney a obtenu une ordonnance restrictive contre lui.

Malgré toutes ces péripéties, les musiciens de Bad Wolves insistent sur le fait qu’ils ne se sont pas séparés de Tommy Vext à cause de la “cancel culture”.

On m’a demandé : “Est-ce que c’était une affaire politique ?”. Pour l’instant, tout ce que je peux vous dire, c’est que cela n’a rien à voir avec la cancel culture. Doc a ses opinions politiques depuis que je le connais – depuis notre première rencontre en 2004. Tommy est certainement devenu beaucoup, beaucoup, beaucoup plus politique à la lumière du coronavirus. Néanmoins, nous avons trop à faire pour emmerder quelqu’un à cause de ses convictions politiques. Vous allez dire que je suis vague et énigmatique, mais je n’essaie pas de l’être. J’essaie juste de ne pas alimenter le drama.

Vidéo de Bad Wolves :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook
Articles les plus récents
L'actu Metal Alternatif
Plus d'actus sur Bad Wolves
Articles les plus vus