Cristina Scabbia de Lacuna Coil : "Cette satanée pandémie nous a vraiment changés"

à 10 h 20 min
Lecture 4 min.
Cristina Scabbia de Lacuna Coil : "Cette satanée pandémie nous a vraiment changés"

Lors d’une apparition sur le podcast Last Words de The Pit, on a demandé à Cristina Scabbia, la chanteuse du groupe de Metal italien Lacuna Coil, si la situation dans son pays s’était améliorée depuis l’année dernière, après que l’Italie est devenue un épicentre précoce de la pandémie en Europe.

Elle a répondu :

Pour être honnête, non – pas vraiment. Nous avons l’impression d’être bloqués depuis l’année dernière. La différence, c’est que les gens ne paniquent pas autant qu’au début de la pandémie, ce qui, d’une certaine manière, me donne un sentiment de normalité. Même si je vois des gens avec des masques, au moins ils ne me regardent pas comme si j’allais les tuer. Mais d’un autre côté, cela m’inquiète, car nous ne sommes pas encore sortis de cette fichue pandémie. Je ne veux donc pas renoncer à me protéger et à protéger les autres, et je veux simplement être attentive.

Elle a poursuivi :

Je connais des personnes qui ont contracté ce virus, et certaines d’entre elles n’avaient aucun symptôme, mais je connais des personnes qui sont mortes, et je connais des personnes qui ont été très, très mal, et des semaines plus tard, elles ont encore des problèmes respiratoires. Donc la maladie est là – qu’elle vous frappe durement ou non, elle est là. Et elle est très contagieuse. Et nous ne pouvons rien y faire.

Expliquant que “c’est comme si le temps s’était arrêté”, Cristina a continué en disant que Lacuna Coil a été “l’un des tout premiers groupes” à annuler une tournée au début de la pandémie.

Nous l’avons sentie venir, car l’Italie a été le deuxième pays où la pandémie est apparue – ou, du moins, où le coronavirus est apparu, car il n’y avait pas de pandémie à l’époque. Du reste, nous sommes toujours confinés. Les chiffres montent et descendent. Nous avons eu quelques périodes où nous pouvions sortir, toujours avec un masque. Et la courbe est redescendue, puis elle est remontée, puis elle est redescendue… Mais on ne voit pas vraiment de fin. Et nous sommes aussi très en retard sur les vaccins.

Cristina a ajouté que si tout le monde est impatient de retrouver un semblant de normalité, le retour aux affaires habituelles pourrait être difficile.

Nous voulons tous retrouver notre vie. Bien sûr, des restaurants ont ouvert et fermé, mais, par exemple, je n’ai pas fait de concert depuis un an. J’ai joué trois concerts pour un projet caritatif, et c’était surréaliste parce que nous avons joué devant une foule assise, qui ne pouvait pas bouger, qui ne pouvait pas [se lever], même pas pour applaudir ou quoi que ce soit. Et c’était comme un jury.

Elle a conclu en disant :

Nous voulons tous revenir à la normale, mais parfois je me demande : est-ce qu’on reviendra un jour à la normale ? Parce que je ne parviens pas à imaginer que, du jour au lendemain, on puisse dire, genre, ok, à partir de demain, tout est ouvert, tout le monde peut sortir, plus de masques. Ce serait vraiment bizarre. Et ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’on s’habitue presque à cette sorte de nouvelle vie recluse. J’étais une personne qui devait sortir tout le temps. Je voyageais tout le temps – évidemment. J’étais en tournée presque toute l’année – j’étais très sociable. Je ne suis peut-être plus une fêtarde qui va dans les clubs tous les soirs, mais j’aimais les gens, j’aimais les interactions. Et maintenant, si je sors pendant une heure, je sens que j’ai besoin de rentrer chez moi, parce que je ne me sens plus en sécurité, et maintenant mon monde tourne autour de mon ordinateur, de mon salon. Et ça me fait peur, parce que cette satanée pandémie nous a vraiment changés. Et même lorsque le virus aura disparu, je pense que nous aurons besoin de temps pour nous adapter à une nouvelle normalité, si jamais nous en retrouvons une.

Lacuna Coil a sorti son dernier album en date, intitulé Black Anima, le 11 octobre 2019 via Century Media Records.

Interview de Cristina Scabbia pour The Pit :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : blabbermouth.net