La fois où la "petite première partie" de Black Sabbath s'est avérée être Van Halen

à 15 h 51 min
Lecture 4 min.
La fois où la "petite première partie" de Black Sabbath s'est avérée être Van Halen
© Gus Stewart / Koh Hasebe, Getty Images

Le 16 mai 1978, un groupe relativement inconnu, Van Halen, a fait la première partie de Black Sabbath. Le jeune groupe venait de sortir son premier album autoproduit, mais le chanteur de Sabbath, Ozzy Osbourne, en savait peu sur le groupe.

Selon Don Airey, qui a joué des claviers sur l’album Never Say Die! de Black Sabbath en 1978, Osbourne cherchait en fait un groupe plus tranquille et moins mémorable pour ouvrir la tournée de son groupe cette année-là.

Sabbath avait fait une tournée d’un an avec Kiss comme premier groupe, et ça a failli le détruire car Kiss avait été si bon. Il a dit : “On ne fera plus jamais ça. Pour la prochaine tournée, on veut un petit groupe de Los Angeles, c’est tout ce qu’on veut”.

Il a obtenu un petit groupe, mais pas vraiment celui qu’il espérait. Eddie Van Halen, fan avéré de Sabbath, était ravi de réserver ces concerts, sachant qu’il s’agissait d’une opportunité majeure pour son groupe. Il a déclaré à Guitar World en 2010 :

On a joué à peu près toutes les chansons de Black Sabbath. Je chantais sur toutes celles qu’on faisait, comme Into the Void, Paranoid et Lord of This World. Quand on a fait la tournée avec Black Sabbath en 1978, ils nous ont fait une peur bleue…

Les groupes ont pris la route ensemble pendant plusieurs mois, mais il n’a fallu attendre que le premier concert pour qu’Osbourne se rende compte qu’il avait une fois de plus réservé un groupe d’ouverture qui risquait de faire de l’ombre à la tête d’affiche. Airey a expliqué :

Ozzy a dit qu’ils étaient entrés dans la salle pendant qu’ils jouaient Eruption. Ozzy a dit : “On est allés dans la loge, on s’est assis et on a pensé : ‘C’était incroyable'”.

Le guitariste de Sabbath, Tony Iommi, se souvient également avoir été impressionné par Van Halen, notamment par le jeune guitariste de 23 ans. Il a déclaré à Rolling Stone en 2020, après la mort d’Eddie Van Halen :

Je ne sais plus si j’ai entendu le disque [de Van Halen] en premier ou si je les ai vus en concert. J’ai dû entendre le disque, sachant qu’ils étaient en tournée avec nous. Mais mon Dieu, c’était un guitariste incroyable. Je n’avais jamais rien entendu de tel. Je me disais : “Mais qu’est-ce que c’est que ça ?”. Il était le premier à faire ce genre de choses. En tant que groupe, ils étaient si vivants et frais. Ils étaient si bons.

Iommi savait que Van Halen n’était pas prêt de disparaître.

Ils étaient très énergiques. David Lee Roth était là, il sautait en l’air, faisait des culbutes et Dieu sait quoi d’autre. Et la façon dont ils couraient sur la scène, bien sûr, c’était tout le contraire de nous. On restait immobiles quand on jouait. C’était juste un très, très bon groupe. On a tout de suite su qu’ils allaient percer.

Au cours des huit mois de tournée, Iommi a commencé à remarquer que Van Halen s’éloignait un peu trop de sa voie en tant que groupe de soutien. Iommi a dit dans le livre Eruption :

Ils nous observaient presque tous les soirs depuis le bord de la scène. Ils s’inspiraient de nous pour voir ce qui marchait et ce qui attirait la foule.

Geezer Butler, le bassiste de Sabbath, a ajouté :

Le show de Van Halen était extrêmement réussi. Le seul truc qui m’a énervé, c’est qu’au début de la tournée, ils avaient l’air d’un groupe vraiment brut, mais au fur et à mesure des concerts, [ils sont devenus si bons, que j’ai eu l’impression qu’ils] nous avaient un peu arnaqués…

Cela a conduit à une brève discussion avec Iommi.

C’étaient tous de bons gars. On ne se sentait pas vraiment menacés. Mais Tony a dû dire quelques mots à Eddie, comme “tiens-toi bien”.

Le guitariste s’est en effet bien comporté – lui et Iommi se retrouvaient fréquemment après leurs concerts ensemble et sont devenus des amis pour la vie.

Un jour, Eddie Van Halen a fait la déclaration suivante à propos de Iommi :

C’est le gars le plus doux, le plus humble, le plus terre à terre et le plus normal qui soit. Il n’a aucune prétention, et regardez ce que ce type a fait ! Tony est toujours comme un frère, même après toutes ces années.

Van Halen covers Black Sabbath – Tomorrow’s dream – Live 1976 :

3 Commentaires

  1. Je me souviens ( putain ça fait plus de 40 ans !) d’un article,il me semble de Rock & Folk qui parlait de cette fameuse tournée de Black Sabbath en 78 avec VH en première partie : le journaliste était, à l’époque, beaucoup plus direct que la bande à Iommi; en gros, Van Halen volait systématiquement la vedette à BS!!! C’est typiquement le cas improbable de la tête d’affiche qui fait tourner un groupe en train de devenir des mega stars, pas de chance !!!

  2. Dans le genre “tournée hallucinante” , je crois qu’en 1982/1983, Blackfoot faisait la première partie de Maiden en Europe : quand tu écoutes l’album live Highway Song ( chef d’oeuvre absolu !)tu te dis que la tête d’affiche devait serrer les miches pour passer après eux… nostalgie, nostalgie…

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimateclassicrock.com