Le batteur de Gojira dit que le groupe voulait trouver l'équilibre entre "Death Metal et mélodie" sur Fortitude

à 12 h 18 min
Lecture 5 min.
Gojira : Mario Duplantier publie la vidéo de son nouveau solo de batterie, Cyclone !

Lors d’une conversation avec Rock Hard Greece (via Ultimate Guitar), le batteur de Gojira, Mario Duplantier, a parlé du dernier album du groupe, Fortitude.

Fortitude est le premier album du groupe depuis cinq ans. Interrogé sur la façon dont ils ont trouvé l’équilibre pour créer ce nouvel album, Mario a répondu :

Je pense que nous avons simplement essayé d’être spontanés et d’écrire ce que nous avions envie d’écrire à ce moment-là. Je voulais aussi que les fans aient un peu de lourdeur car nous sommes connus pour cela également. Nous avons grandi en tant que groupe de Metal technique, et je sais que certains membres de notre communauté et certains fans aiment la partie technique, accrocheuse et agressive. Il était donc important pour nous de trouver cet équilibre entre lourdeur, agressivité et mélodie.

Il a poursuivi :

Je dirais donc que Fortitude est un parfait exemple de la façon dont le groupe est capable de passer du lourd au calme. Des chansons comme The Chant ou The Trails sont presque des chansons Metal lentes, mais il y a aussi Into the Storm, Grind, Born for One Thing et même Newfound. Le défi était principalement de faire quelque chose que nous pourrions aussi jouer avec beaucoup de satisfaction en live – parce que l’aspect live est une grande partie de notre vie. Nous passons 90% de notre vie à faire des shows – pas pendant la pandémie, mais en général – donc il est vraiment important de pouvoir écrire des chansons qui résonneront dans le genre de salle où nous jouons.

Il a ajouté :

Quand tu fais la première partie de Metallica dans un stade et que tu joues une putain de chanson de Death Metal, tout le monde se dit : “Oh mon dieu, c’est trop intense !”. Donc nous avons aussi ce désir d’avoir plus de variété [dans notre son] depuis le début, nous sommes de grands fans de Sepultura et Metallica, donc naturellement nous avons apporté plus de groove et d’espace dans les chansons. […] Je suis sûr que l’expérience du live a aussi une influence sur l’écriture mais c’est presque inconscient.

Sachant que l’album a été écrit avant la pandémie et que sa sortie a dû être reportée, on a demandé à Mario si cela avait ajouté à l’anxiété du groupe pendant cette période. Il a répondu :

La pandémie était quelque chose à laquelle nous ne nous attendions pas du tout. L’objectif était de sortir l’album vers mai ou juin 2020, donc ça nous a vraiment cassé les couilles, en fait. Le manager, la maison de disques… il y a un côté économique. Si vous ne faites pas de tournée, vous perdez beaucoup d’argent, et beaucoup de visibilité pour un album. Donc tout le monde dans le groupe s’est dit : “Attendons que le monde s’ouvre à nouveau”.

Il a continué :

Mais la pandémie a empiré, elle est devenue plus dramatique et plus compliquée que nous ne le pensions, et nous avons dû attendre davantage. À un moment donné, nous nous sommes dit que nous voulions publier l’album, “Publions-le ! Les gens ont besoin de culture, de musique, et même si nous ne sommes pas en tournée, publions les chansons, même si ce n’est que pour nous !”. Nous avons gardé l’album pendant un an, alors il était temps pour nous de le sortir, et oui, nous ne voulions pas perdre l’élan, et l’attention autour du groupe. Cependant, je crois que si vous aimez un groupe, vous pouvez parfois attendre deux ou même 13 ans ! Tool a sorti un album presque 15 ans après le dernier, et Tool est le plus grand groupe en ce moment. Ce que je pense, c’est que si la musique est vraie, s’il y a de la qualité – si le groupe est connu pour ses chansons et a suffisamment de crédibilité, je pense que vous pouvez attendre quatre, cinq, six, sept, huit ans parfois. Comme Slipknot, ils ne font pas beaucoup d’albums mais chaque album est un événement. Je ne veux pas comparer Gojira à Slipknot parce que nous ne sommes pas aussi grands que Slipknot, bien sûr. Mais je pense que nous n’avons pas perdu notre élan car nous avons fait beaucoup de tournées.

Il a conclu :

Lorsque nous avons fait la première partie de Slipknot aux États-Unis pendant sept semaines, c’était aussi un véritable événement – une très bonne chose pour la carrière du groupe, nous avons reçu beaucoup d’attention pendant la tournée. Donc si vous continuez à tourner, et que vous êtes capables de faire de grandes choses comme la première partie de Metallica, vous ne perdez pas vraiment votre élan. C’est comme ça que je vois les choses. Toutefois, on va faire en sorte que le prochain album ne soit pas dans cinq ans.

Gojira – Amazonia :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Architects annonce son nouvel album For Those That Wish To Exist !

Architects
For Those That Wish To Exist

Par tommy, le 09/06/2021
Family Tree

Black Stone Cherry
Family Tree

Par tommy, le 08/06/2021
Gojira annonce son nouvel album, Fortitude, et publie un nouveau single !

Gojira
Fortitude

Par tommy, le 05/06/2021
Plus d'actus sur Gojira
L'actu Death Metal