Les reviews utilisateurs sont de retour !

Joe Duplantier de Gojira sur le virus qui a déclenché la pandémie : "Ça vient toujours de la maltraitance et de la consommation d'animaux"

à 15 h 26 min
Lecture 5 min.
Aidez Gojira à améliorer la situation de la forêt amazonienne !

Joseph Duplantier, du groupe français de Death Metal progressif Gojira, qui s’est engagé dans le militantisme pour l’environnement et les droits des animaux, a parlé au magazine mexicain WARP des origines exactes du SRAS-CoV-2, le virus à l’origine du coronavirus qui a déclenché une pandémie mondiale en mars 2020.

Il a déclaré (tel que traduit par MetalZone.fr) :

Pour les végétaliens, c’est très contrariant, cette monstrueuse pandémie, parce qu’elle provient du fait de maltraiter et de manger des animaux. Tous les virus, si on y réfléchit bien – celui du poulet, de la vache folle, quel que soit le nom qu’on lui donne, tous ces épisodes de coronavirus que nous avons – c’est toujours dû à la consommation d’animaux, parce que nous ne sommes pas censés le faire. C’est ce que je pense. Bref, je suis un peu contrarié par tout ça. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une conspiration ou d’une punition de Dieu ; je pense que c’est juste une réaction normale à notre comportement sur cette planète. Des merdes comme ça vont arriver si on ne se comporte pas bien, putain.

Interrogé sur ce que les gens peuvent faire pour rendre le monde meilleur, Joseph a répondu :

Tout cela signifie que nous avons le pouvoir entre nos mains. Quand vous allez au supermarché, à l’épicerie ou au marché – où que vous alliez pour acheter de la nourriture – allez-vous choisir d’acheter un produit d’un agriculteur qui bat sa femme ou un produit d’un agriculteur qui ne bat pas sa femme ? Ou qui maltraite ses animaux ou qui ne les maltraite pas ? Qui allez-vous soutenir ? Allez-vous acheter un produit qui a été amené de l’autre côté de la planète et qui a nécessité trois avions et deux bateaux, ou allez-vous acheter un légume local ? “Oh, je mange local” – oh, ça fait chic, espèce de hipster. Non, tu dois manger local, pour de vrai, putain. Quand tu vis au Mexique, je suis sûr que tu as plus de choix dans la nourriture que tu manges. Dans les pays plus froids, les gens achètent peut-être des avocats et des bananes qui viennent de très loin. Mais c’est probablement le cas au Mexique aussi, j’en suis sûr – vous pouvez choisir d’acheter quelque chose de local ou qui vient de loin. Ça commence avec ça.

Il a poursuivi :

C’est quelque chose que je dis aux gens, et ils sont souvent très surpris, et ce n’est pas “Metal” de dire ça, mais le pouvoir est dans votre portefeuille. Même si vous ne dépensez que deux dollars par jour ; c’est toujours ça… vous exercez votre pouvoir à ce moment là. Et aussi nos pensées, ce que nous pensons devient ce que nous sommes. Il est donc très important d’avoir de bonnes pensées sur soi-même et sur les autres autour de nous et d’essayer de voir le positif chez les gens ou d’apporter le positif chez les autres. [C’est] une autre chose que nous pouvons faire. Nous pouvons être polis et essayer d’écouter les gens et de nous améliorer au lieu d’être furieux et en colère contre le monde. Nous pouvons ouvrir l’eau pour nous laver les mains et l’arrêter immédiatement. Nous pouvons choisir de faire du vélo au lieu de prendre notre voiture, même si nous avons de l’argent pour acheter de l’essence. Et ainsi de suite. Toutes ces petites choses signifient que nous avons le pouvoir. Ce n’est pas le gouvernement, ce n’est pas le président qui va changer les choses pour vous, parce qu’il ne se soucie que d’être réélu ; je pense que les gens devraient comprendre ça maintenant.

Duplantier a ajouté :

Et aussi, je vais ajouter qu’à ce sujet – c’est juste une phrase, je suppose, qui résume tout – mais je pense que la vraie révolution vient de l’intérieur, des individus. Si une révolution se produit en vous, vous allez vous améliorer, il y aura un changement à un certain niveau – il peut être petit, il peut être grand – je pense que c’est ça ; c’est une révolution qui fonctionne. Parce qu’essayer de [lancer] une révolution avec beaucoup de gens, comme en France – “Décapitons le roi” – se transforme en désordre. Ensuite, c’est une république, et les gens ne sont pas heureux de toute façon. Donc si les gens changent, ils vont inspirer les gens autour d’eux à changer.

Le nouvel album de Gojira, Fortitude, est sorti en avril via Roadrunner Records. Le disque a été enregistré et produit par Joseph Duplantier au Silver Cord Studio – le quartier général de Gojira à Ridgewood, dans le Queens – et mixé par Andy Wallace (Nirvana, Rage Against The Machine).

Interview de Joe Duplantier pour WARP Magazine :

1 Commentaire

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : blabbermouth.net
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Plus d'actus sur Gojira
L'actu Death Metal