Les reviews utilisateurs sont de retour !

Led Zeppelin & Rush : Paul Gilbert dissèque quelques classiques

à 19 h 22 min
Lecture 3 min.
Led Zeppelin & Rush : Paul Gilbert dissèque quelques classiques
© Paul GIlbert

Dans une conversation avec Classic Rock, le guitariste Paul Gilbert a parlé de l’album emblématique de Rush, Hemispheres (1978), ainsi que de The Song Remains The Same (1976) de Led Zeppelin.

Paul Gilbert a déclaré :

Au moment où Hemispheres est sorti, j’étais capable de jouer ces trucs, et c’était amusant. Je m’asseyais avec mon pédalier et je jouais la musique. Alex [Lifeson, guitare] avait ce super son tourbillonnant sur certaines chansons – un son propre pour les arpèges, puis plus lourd sur des chansons comme Circumstances, il déchire le riff principal (impeccable) et chante (un peu moins bien).

Il a poursuivi :

Geddy [Lee, chant/basse] est un tueur, il chante cinq octaves plus haut que n’importe qui d’autre. Neil [Peart] était l’opposé d’Alex Van Halen – il avait toujours un charleston serré, mais le batteur de mon groupe, qui avait 14 ans, jouait des chansons de Van Halen comme Neil. On lui disait : “Joue Rush comme Rush, mais pas sur des chansons de Van Halen.” C’était le début de mon exposition au Prog. C’était comme un jeu de mémorisation – pouvez-vous mémoriser toutes ces parties et suivre le rythme ?

Il a ajouté :

Une chanson des Beatles, vous l’entendez trois fois et elle vous reste en tête . Le Prog est un peu comme si vous disiez : “Je vais ajouter quelques difficultés supplémentaires pour vous décourager”, donc vous devez l’étudier suffisamment pour être capable de vous souvenir de la partie sauvage à venir. J’adore tous les premiers albums de Rush, mais Hemispheres s’est vraiment démarqué. En plus, il avait cette pochette cool avec le cerveau dessus…

Paul a également parlé de l’album The Song Remains the Same (1976) de Led Zeppelin :

J’ai aussi passé beaucoup de temps à jouer ces chansons devant mon miroir. J’ai mis du temps à m’y mettre parce qu’il y avait ces longues sections instrumentales, et quand j’ai vu le film [éponyme] pour la première fois, je me suis ennuyé à mourir : “Allez, la chanson ! Faites revenir le chanteur sur scène !”.

Il a continué :

Cela a pris un certain temps et lorsque le groupe est remonté sur scène, c’était un tel soulagement, une libération de la tension. Il a fait une super version de Whole Lotta Love avec toutes les petites touches de blues qu’il y avait dedans et il y avait beaucoup d’influences différentes. Led Zeppelin a toujours été un groupe de Heavy Blues, mais je pense qu’on l’entend vraiment sur cet album.

Il a conclu :

Rock And Roll, Celebration Day, la chanson titre avec tous les trucs à 12 cordes – c’était cool d’entendre les membres du groupe sans tous les overdubs, c’était juste eux qui jouaient, même si John Paul Jones avait les claviers et les pédales de basse et qu’ils pouvaient sonner comme cinq gars. C’était un grand album live qui signifiait beaucoup pour moi à l’époque. Puis Van Halen est arrivé…

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Plus d'actus sur Paul Gilbert
L'actu Rock