Cradle Of Filth : Dani Filth à propos du titre du nouvel album, Existence Is Futile : "Cette déclaration rend toute religion obsolète"

à 18 h 52 min
Lecture 4 min.
Cradle Of Filth : Dani Filth à propos du titre du nouvel album, Existence Is Futile : "Cette déclaration rend toute religion obsolète"
© Sterling Munksgard, Shutterstock.com

Dans une récente interview accordée à Loudwire, le chanteur de Cradle Of Filth, Dani Filth, a parlé du nouvel album, Existence Is Futile, qui sortira le 22 octobre via Nuclear Blast !

La tracklist, l’artwork et le premier single, Crawling King Chaos, de Existence Is Futile sont disponibles ici et le deuxième single, Necromantic Fantasies, ci-dessous !

À propos du titre, Existence Is Futile, Dani Filth a déclaré : “Cette déclaration rend toute religion obsolète”.

“Parce que s’il n’y en a pas – et je ne dis pas qu’il y en a ou qu’il n’y en a pas – mais s’il n’y a pas de grand plan ou de plan directeur ou de grande arche lumineuse à la fin, peu importe, et que c’est juste un heureux accident, que dans tous les milliards d’étoiles, nous avons réussi à créer la vie et à faire toutes les choses que nous faisons, et que nous sommes ici, et que c’est un heureux accident, alors c’est quelque chose qui doit être embrassé, chéri, et nourri.”

“Mais je pense que l’album dicte aussi à sa manière que cela doit être fait avec respect. Vous savez, c’est bien de sortir et de brûler la vie par les deux bouts, mais tout le monde ne peut pas vous suivre.”

Le processus d’écriture

À propos du processus d’écriture du nouvel opus, qui s’est déroulé entre fin 2019 et début 2020, Dani a ajouté : “Tout le monde demande : ‘C’est à propos de la pandémie ?’.”

“Non, en fait, ça a été écrit avant. Le monde est devenu un enfer il y a longtemps. C’est juste un petit rappel dans le grand schéma des choses. Je sais que beaucoup de gens sont morts, et que ça a littéralement mis le monde à genoux financièrement, mais j’espère que c’est un rappel à l’ordre.”

“Mais il n’a pas été écrit pour la pandémie. Il a été inspiré par trois années passées sur la route, à visiter ces énormes métropoles tentaculaires – ou metropoli, si c’est le bon terme – à travers le monde, et à penser : ‘Vous savez quoi ? J’ai l’impression que quelque chose va bientôt arriver’.”

“Oui, il y a une pandémie [en cours], mais c’est plus grave que ça. Comme si nous allions vers l’Armageddon ou que nous devions régler nos problèmes. Et vous savez, peut-être que les dirigeants du monde et l’OMS [WHO en anglais] – pas The Who, le groupe, l’Organisation mondiale de la santé – sont en train de tenir leurs promesses, et que nous examinons réellement les problèmes auxquels le monde est confronté et les abordons.”

À lire aussi : Marilyn Manson signe avec Nuclear Blast Records et annonce de la nouvelle musique sur fond de batailles juridiques

Les sources d’inspiration

À propos des sources d’inspiration, Dani Filth a poursuivi : “Ce n’était pas nécessairement pour écrire sur ces choses [que j’ai récemment observées]. C’était un catalyseur pour amener Cradle [Of Filth] un peu plus dans [les temps modernes]…”

“Mais en termes d’influence directe, je dirais simplement la surpopulation.”

“Je veux dire, j’ai été choqué quand j’étais au Mexique, et que je me tenais sur une place, et il y avait tellement de gens, et j’ai juste pensé : ‘Comment la planète peut-elle supporter tous ces gens ?’. Pas seulement là. J’étais en Inde cette année-là aussi, en Russie…”

“Je sais, bien sûr, que nous n’allons pas faire des concerts dans un champ en Virginie, où il n’y a personne. Nous allons évidemment faire des concerts dans les grandes villes, mais il y avait toujours cette ambiance.”

“J’ai juste eu l’impression que ce jour-là était très étouffant. Et je me sentais très claustrophobe, comme si l’air était aspiré hors de mes poumons par d’autres personnes… L’existentialisme est probablement le thème principal, et nous avons essayé de le tordre sous de nombreuses formes sur cet album.”

Cradle Of Filth – Necromantic Fantasies :

Source : loudwire.com