Judas Priest : Rob Halford révèle les dessous de son retour au sein du groupe : "J'ai mis mon cœur et mon âme dans cette lettre"

à 17 h 21 min
Lecture 5 min.
Judas Priest : Rob Halford désigne l'album du groupe qui mérite d'être (re)découvert !
© James Jeffrey Taylor, Shutterstock.com

Rob Halford a raconté qu’il avait écrit une “lettre très intime et personnelle” pour renouer avec ses anciens camarades de groupe, après son départ de Judas Priest près de dix ans auparavant.

À l’époque, Rob Halford était en hiatus après avoir quitté le groupe en 1992 pour poursuivre temporairement sa vie d’artiste solo, mais le chanteur a déclaré plus tard qu’il n’avait jamais voulu partir. Bien que son départ ait été convenu avec le reste de Judas Priest en bons termes, un certain nombre d’allégations dans les années suivantes suggèrent qu’il y avait plus à l’histoire, et que leur manager, n’était pas entièrement satisfait du désir de Rob de travailler sur d’autres projets.

Comme il l’a écrit dans son autobiographie, Confess, Rob Halford a expliqué plus tôt cette année dans une interview accordée à Heavy1 que son départ était simplement dû à une “rupture de communication” au sein du groupe.

Dans une récente interview accordée à Metal Hammer, Rob Halford a évoqué son retour au sein de Judas Priest en 2003, révélant que pour rejoindre le groupe, il a dû “se confier à cœur ouvert “ dans une lettre, dans laquelle il indiquait à quel point ses camarades lui manquaient.

La lettre de Rob Halford

Rob Halford a déclaré : “Je ne me souviens pas du premier concert de retour avec [Judas] Priest, je suis sûr que vous pouvez le retrouver, je vais devoir aller sur Internet pour le découvrir, mais quoi qu’il en soit, cela m’a semblé parfaitement naturel et normal d’être à nouveau à cette place.”

“C’était comme si je n’avais jamais été absent. Je vivais à San Diego à l’époque, et le groupe me manquait vraiment, alors je suis allé dans un café. Les gens n’écrivent plus de lettres, tout se fait par e-mail, mais je suis allé dans un café et j’ai pris une tasse de café, je me suis assis dehors avec du papier bleu et une enveloppe bleue, et je me suis épanché sur six, sept ou huit pages pour dire où j’en étais et ce que je ressentais.”

“À quel point le groupe me manquait. C’était une lettre vraiment intime et personnelle. Je l’ai donc envoyée à Trinifold [Management], notre manager et je me suis dit : ‘On verra bien ce qui se passera’, mais au moins, je l’ai sortie de mon âme, de mon système.”

“C’est vraiment dommageable si vous gardez des choses à l’intérieur, c’est dommageable pour votre santé mentale, vous devez trouver un moyen de faire sortir ces choses, donc j’ai mis mon cœur et mon âme dans cette lettre. J’ai découvert plus tard que ça faisait partie du voyage de retour, parce que les gars ont tous lu la lettre et ils ont dit : ‘Ok, allons-y !’.”

À lire aussi : Les membres de Jinjer affirment qu'ils joueront de nouvelles chansons inédites lors de leur prochaine tournée aux États-Unis

Le retour de Metal God

Se référant au moment où il a été finalement confirmé qu’il reviendrait en tant que frontman de Judas Priest, Rob Halford a expliqué que la réunion avait eu lieu initialement pour discuter du coffret Metalogy qui devait sortir à l’époque.

“Nous avons tous parlé du coffret, de divers détails. Ce qui est ironique parce que nous avons ce coffret du 50e anniversaire qui sort en ce moment. Nous avons parlé de telle et telle chanson, de la pochette, et bla, bla, bla, et la dernière question a été : ‘Alors… tu reviens ?’, ‘Ouais, je reviens’, ‘Ok, bien’ et tout le monde est parti.”

“Et je me tenais dans ma cuisine en disant : ‘Oh mon Dieu ! Je suis de retour dans [Judas] Priest’, ce qui est tellement… Tellement britannique [rires].”

“Mais c’était magnifique, je voulais sortir dans les rues de Walsall et crier : ‘Je suis de retour dans [Judas] Priest !’. Pour moi, c’était très émotionnel, c’est comme ça dans les groupes, vous êtes comme une famille, mais j’étais de retour et le reste appartient à l’histoire !”

Les 50 ans de Judas Priest

En parlant du 50e anniversaire de Judas Priest, qui est commémoré cette année par une tournée massive, l’album Reflections – 50 Heavy Metal Years Of Music et un énorme coffret, Rob Halfod a conclu : “Je suis juste fier, c’est le mot. Je suis vraiment, vraiment fier de ce que nous avons fait en tant que groupe”.

“Ce que nous avons fait pour le Metal britannique et pour le Metal dans le monde entier. C’est incroyable d’être là depuis le tout début, on n’a pas l’occasion d’en voir autant, on n’a pas l’occasion de voir le groupe qui a été le premier groupe de Blues, ou le groupe qui a été le premier groupe de Jazz, on n’a pas l’occasion de voir le premier musicien classique, ils sont tous partis. Mais on peut voir Judas Priest et se dire : ‘Ils ont participé à la création de ce genre’.”

“Et quand on pense aux milliers de concerts et aux millions de kilomètres que nous avons parcourus, aux endroits où nous sommes allés dans le monde et au fait que nous le faisons encore… Le fait que nous le faisons encore est tout simplement génial, nous sommes toujours un groupe en activité. Je viens d’avoir 70 ans et la plupart des gars de mon âge ont levé le pied, ils se promènent dans la cour, peut-être que je ferai ça un jour, mais je n’ai pas le temps pour ça maintenant.”

“C’est un grand moment, qui met un peu plus en perspective 50 ans de Heavy Metal, comme dans ce coffret. Ça vous donne quelque chose que vous pouvez toucher… 50 ans ! C’est quelque chose que vous pouvez quantifier. C’est vraiment un moment fantastique à vivre.”

Judas Priest – Painkiller :

Source : loudersound.com