Le chanteur de Dream Theater lorsqu'il fait des erreurs sur scène : "Je me déçois, je me dis : 'Tu aurais pu être plus professionnel'"

à 14 h 06 min
Lecture 3 min.

Lors d’une apparition dans l’émission Breaking Absolutes, le chanteur de Dream Theater, James LaBrie, a parlé des concerts, de ses erreurs, de Neil Peart (le batteur de Rush), et plus encore.

LaBrie a déclaré (tel que transcrit et traduit par MetalZone.fr) : “Le fait est que vous ne pouvez pas être à 100% tous les soirs où vous montez sur scène.”

“Même pour Neil Peart, ce n’est pas possible ! J’en reviens toujours à lui. Il a dit un jour : ‘Dans quel autre métier attend-on de vous que vous soyez à 100% tout le temps ?. Ce n’est pas possible, ce n’est pas faisable !’. Et cela vient de l’un des plus grands batteurs de tous les temps. Et c’est vrai.”

“Quand on est sur scène et qu’on fait une erreur, même subtile, les gens disent : ‘Personne ne saura que vous avez fait cette erreur, ne vous inquiétez pas’. Mais on se dit : ‘Oui, mais je l’ai faite…’. Surtout nous, à cause du type de groupe que nous sommes [Metal Progressif], nos fans ont tendance à être un peu plus critiques, nous sommes scrutés à la loupe quand nous jouons.”

“Ils se disent : ‘Si vous avez l’audace de mettre ça dans votre musique quand vous êtes en studio, je veux le voir en live !’.”

“Tout le monde essaie d’être raisonnable en studio, et de ne pas enregistrer des choses impossibles à reproduire en live. Mais quand, pour x raisons, vous ne pouvez pas le faire, c’est à vous d’être professionnel et d’adapter la ligne, de faire une variation.”

“Et c’est cool aussi parce que certains de mes plus grands héros, je les ai vus le faire un nombre incalculable de fois, ils changent la mélodie ou ils la chantent plus bas. Je respecte cela.”

Il a poursuivi : “Parfois, je suis irresponsable. Quand je ne me sens pas bien, je me dis toujours : ‘Je vais foncer !’. Et quand je fonce, je le regrette, et les fans se disent : ‘Qu’est-ce qu’il essayait de faire ?’. Je me déçois, je me dis : ‘Tu aurais pu être plus professionnel, tu aurais pu changer la mélodie, tu aurais pu faire autre chose qui aurait été musical et aurait fait passer le message…’.”

“Mais parfois, on est tous coupables de ça, parce que c’est dans la nature humaine de dire : ‘Non, je ne vais pas abandonner, et je vais faire ce que j’ai à faire, que ça me plaise ou non’.”

Le nouvel album de Dream Theater, A View From The Top Of The World, est sorti le 22 octobre. Ce disque de sept chansons marque le deuxième album studio du groupe avec InsideOut Music/Sony Music.

La pochette a été créée par Hugh Syme, collaborateur de longue date (Rush, Iron MaidenStone Sour).

A View From The Top Of The World a été produit par Petrucci et James “Jimmy T” Meslin et mixé/masterisé par Andy Sneap.

James LaBrie sur Breaking Absolutes :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Dream Theater
L'actu Metal Progressif