Ian Anderson de Jethro Tull dit qu'il est un "homme froid" : "J'ai tendance à ne pas écrire sur moi-même et sur ce que je ressens"

à 10 h 05 min
Lecture 3 min.
Ian Anderson de Jethro Tull : "Personne n'est autorisé à toucher mes instruments et personne n'est autorisé à me serrer la main"
© Shutterstock.com

Dans une nouvelle interview pour le Vintage Rock Pod, Ian Anderson de Jethro Tull a parlé de son approche détaillée en matière d’écriture de chansons, ainsi que de l’album à venir, The Zealot Gene, des projets du groupe pour 2022 et plus encore.

Au sujet de The Zealot Gene, Anderson a déclaré (tel que transcrit et traduit par MetalZone.fr) : “Je n’attends jamais l’approbation des gens. C’est agréable quand j’en reçois, mais je ne l’attends pas. Ce n’est pas parce que vous avez vendu quelques millions de disques et joué quelques milliers de concerts que tout ce que vous faites va satisfaire tout le monde, parce que ça ne marche certainement pas comme ça.”

Sur la façon dont il a abordé l’écriture du nouvel album et son fidèle processus d’écriture de chansons, il a déclaré : “Ça a commencé par l’idée d’écrire une série de chansons sur des émotions extrêmes.”

“J’ai décidé de faire ça dès le premier jour de travail sur l’album. J’ai écrit une liste, une liste de mots, d’émotions fortes. Des choses agréables comme la compassion, la loyauté, la camaraderie, l’amour, l’amour spirituel, l’amour fraternel, l’amour charnel. J’ai écrit de belles choses et puis j’ai écrit un tas de mauvaises choses, comme la haine, la colère, le châtiment, la vengeance, la jalousie, la rage.”

“À un moment donné, j’ai regardé ma liste de mots et il m’est apparu que ceux qui me frappaient le plus figuraient en bonne place dans la Bible. J’ai donc décidé de faire une grande recherche biblique pour trouver des exemples de textes bibliques qui incorporaient ces mots en particulier.”

“J’ai tendance à avoir quelque chose en tête lorsque j’écris une chanson, généralement une image visuelle. Je travaille donc à partir de souvenirs d’images, de photographies ou, dans ce cas, de références bibliques. Lorsque je lis des textes bibliques, j’ai immédiatement une image en tête. Ensuite, je prends cette image et j’écris un morceau de musique par rapport à elle. J’ai tendance à prendre le texte et à faire mon propre petit film ou à créer une image dans ma tête.”

“C’est un peu comme ça que j’ai travaillé sur cet album, mais d’habitude je ne commence pas par un texte, je commence plutôt par une image visuelle. C’est comme ça que je fais, je suis un auteur qui observe. J’ai tendance à ne pas écrire sur moi-même et sur ce que je ressens. Vous savez, je ne suis pas un personnage émotif. Je suis un homme froid. J’ai tendance à écrire sur d’autres choses, pas tellement sur mes propres émotions.”

Le premier album studio de Jethro Tull depuis plus de 18 ans, The Zealot Gene, sortira le 28 janvier via InsideOut Music.

Ian Anderson sur le Vintage Rock Pod :

À lire aussi : "Ils n'ont pas de Risk ou de St. Anger dans leur catalogue" ; David Ellefson fait l'éloge d'Overkill

Jethro Tull – The Zealot Gene :