Misha Mansoor de Periphery dit qu'il pensait que Meshuggah était "juste du bruit" quand il les a entendus pour la première fois

à 14 h 40 min
Lecture 3 min.
Misha Mansoor de Periphery dit qu'il pensait que Meshuggah était "juste du bruit" quand il les a entendus pour la première fois
© YouTube & Shutterstock

Dans une interview récente avec Revolver, on a demandé à Misha Mansoor, guitariste de Periphery, s’il avait déjà eu une “réaction très négative” à une musique dans sa vie.

Il a répondu : “La première fois que j’ai entendu Meshuggah, je me suis dit : ‘Je m’en fous, c’est juste du bruit, du bruit aléatoire’. Je ne voulais pas m’y intéresser. Je me souviens… J’avais une logique vraiment stupide… J’étais jeune et je me disais : ‘Si ce groupe est vraiment bon, j’en aurais entendu parler’. Je pensais [que j’en aurais entendu parler] dans un magazine, ou autre.”

“J’ai toujours vu des gens parler de Meshuggah avec beaucoup de respect. Mais je ne les avais jamais écoutés. Et c’était difficile de découvrir des groupes à l’époque. Alors je me suis dit : ‘Ça ne m’intéresse pas, je vais dépenser mon argent ailleurs’.”

“C’était une erreur stupide, bien sûr. Si je pouvais revenir en arrière et me gifler [je le ferais]… Il me semble que j’ai écouté des trucs de Chaosphere, et j’ai pensé : ‘C’est du bruit’. J’ai probablement entendu Concatenation, et ça ressemble à du bruit si tu ne comprends pas ce qui se passe.”

“Et après Meshuggah, l’autre groupe pour lequel j’ai eu la même réaction… Je me souviens avoir pensé : ‘Je comprends Meshuggah, mais ça ne fonctionnera jamais avec ce groupe, j’emmerde ce groupe’, c’était The Dillinger Escape Plan. Je me disais : ‘C’est juste du bruit’.”

Il a poursuivi : “Mais dans le cas de ces deux groupes, il y avait quelque chose qui me poussait à revenir. Dans le cas de Meshuggah, c’était de comprendre que tout était en 4/4, qu’il y avait un ordre fou. Il y avait un ordre très rigide au sein de ce qui semblait être du pur chaos. [Quand j’ai compris ça] j’ai pensé : ‘Oh mon Dieu, c’est la chose la plus géniale que j’aie jamais entendue’.”

“Et dans le cas de Dillinger, il n’y avait pas d’ordre, mais il y avait quelque chose de très viscéral. Et puis j’ai vu leurs shows en ligne, et je suis allé les voir en concert et j’ai pensé : ‘Oh, c’est juste l’un des meilleurs groupes de tous les temps’.”

Le dernier album de Periphery, intitulé Periphery IV : Hail Stan, est sorti le 5 avril 2019 via 3DOT Recordings.

Le groupe travaille relativement discrètement sur un nouvel album depuis un peu plus d’un an maintenant, et il pourrait sortir plus tard cette année.

Pendant ce temps, Mansoor a publié son premier album solo, Moderately Fast, Adequately Furious, le 16 juillet dernier.

Lui et son camarade de groupe Mark Holcomb se préparent maintenant à sortir un album avec leur projet parallèle, Haunted Shores. Intitulé Void, l’opus est attendu le 11 mars via 3DOT Recordings.

Interview de Misha Mansoor pour Revolver :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Master of Reality

Black Sabbath
Master of Reality

Par Robert Bonham, le 25/06/2022
Dans le même sang

Trust
Dans le même sang

Par SixxMars013, le 09/06/2022
Fear Inoculum

Tool
Fear Inoculum

Par Dabdoob, le 31/05/2022
Plus d'actus sur Periphery
L'actu Metal Progressif