Tobias Forge de Ghost explique pourquoi il n'a pas envie de jouer dans les grands festivals de musique pop : "La camaraderie me manquerait beaucoup"

à 14 h 21 min
Lecture 3 min.
Ghost joue un nouveau morceau inédit, Kaisarion, lors de sa tournée américaine avec Volbeat

Ghost est devenu un nom très connu dans le monde de la musique ces dernières années.

Grâce à des albums cohérents issus d’une vision artistique claire, des chansons accrocheuses et un show live puissant qui fait briller les chansons encore plus qu’en studio, Ghost semble vraiment se diriger vers les plus grands stades du monde.

Le groupe est déjà populaire et occupe de superbes places dans les festivals, même s’il en reste encore quelques-uns que le groupe n’a pas conquis. Toutefois, dans une nouvelle session de questions-réponses avec Metal Hammer, Tobias Forge, le cerveau du groupe, a révélé qu’il n’est pas un grand fan du monde de la musique grand public et qu’il n’a pas vraiment l’intention de s’y faire une place.

Lorsqu’on lui a demandé s’il aimerait jouer un concert dans un festival grand public, le musicien a répondu : “Nous avons joué dans beaucoup de festivals comme Pukkelpop, Rock En Seine, Roskilde – beaucoup de festivals où nous étions l’un des rares ‘groupes de Metal‘ tandis que la tête d’affiche pouvait être Björk, Primal Scream ou Drake. Nous avons joué à Coachella et Lollapalooza, beaucoup de festivals comme ça… sauf Glastonbury.”

Lorsqu’on lui a demandé s’il rêvait de jouer à Glastonbury, il a poursuivi : “Ce serait cool bien sûr, mais ça n’a jamais vraiment été l’un de mes favoris, donc non. Je ne sais pas si c’est la même chose pour Glastonbury, ce n’est que mon interprétation, mais à Coachella, si tu es à l’affiche, tu n’as même pas besoin de jouer car personne ne te regardera de toute façon. Tout le monde est là pour la grosse tête d’affiche hip hop.”

Il a ajouté : “Quand on a joué à Coachella, on est allés voir Dead Can Dance là-bas et il y avait juste quelques personnes dans une tente. Pour Dead Can Dance, putain ! Vous vous foutez de moi ?! C’est pourquoi je ne suis généralement pas pour ces grands festivals pop. La camaraderie me manquerait beaucoup. Si tu vas au Graspop ou au Download, tu connais tout le monde. Alors que si tu vas dans un grand festival pop ou un festival mixte, chacun est dans son propre petit univers.”

Le cinquième album de Ghost, Impera, est sorti le 11 mars. Ce dernier s’est vendu à 70 000 unités équivalentes à un album aux États-Unis au cours de sa première semaine de sortie et a atterri à la deuxième place du Billboard 200.

Du reste, Impera s’est classé n°1 en Allemagne et en Suède, n°2 au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique et en Norvège, n°3 en Australie, n°5 en France et en Irlande, et n°20 en Italie.

Tags : Rock Ghost
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Ghost
L'actu Rock