Corey Taylor de Slipknot parle de l'avenir du groupe et des "démons" qui hantaient Joey Jordison

à 13 h 27 min
Lecture 3 min.
Corey Taylor de Slipknot parle de l'avenir du groupe et des "démons" qui hantaient Joey Jordison
© Anthony Scanga (Presse) & YouTube

Slipknot a sorti son premier album éponyme sur Roadrunner en 1999 et terminera sa carrière avec le label ce vendredi avec son nouvel opus, The End, So Far.

Dans une nouvelle interview accordée à Zane Lowe sur Apple Music 1, Corey Taylor, le chanteur de Slipknot, parle de la séparation avec le label, mentionnant que celui-ci n’est “même plus l’ombre de lui-même”.

Taylor ajoute également que tous les gens avec qui le groupe avait l’habitude de travailler sont partis, et que certains d’entre eux “ont été virés sans ménagement”. Il semble donc que Slipknot soit heureux d’être un groupe indépendant pour le moment.

Il a déclaré : “C’est cool parce qu’à ce stade, nous pouvons tout faire. Si nous le voulons, nous pouvons faire un album rétro où nous nous retrouvons dans une pièce et l’écrivons en temps réel. Nous pouvons nous réorienter et créer quelque chose de vraiment complexe et sombre. Nous pouvons faire un double album conceptuel avec un film à son sujet… Donc pour moi, il s’agit vraiment de savoir ce que nous voulons faire. Qu’est-ce qui nous passionne ? À ce stade, nous n’avons pas besoin de [créer quelque chose de nouveau] tant que nous ne le voulons pas vraiment. D’un point de vue contractuel, nous pouvons stipuler que nous ne ferons que des projets ponctuels jusqu’à la fin de notre carrière.”

Ailleurs dans l’interview, Taylor a déclaré que “le monde est moins cool sans” Joey Jordison, batteur fondateur de Slipknot, qui est mort “paisiblement dans son sommeil” en juillet 2021 d’une cause non précisée à l’âge de 46 ans.

Il a notamment déclaré qu’il “regrettait de n’avoir jamais fait la paix avec certaines personnes qu’il a perdues” dans sa vie, et qu’il essaie maintenant de toujours “enterrer la hache de guerre” avec les gens “parce que ce genre de choses vous pèse” si vous ne le faites pas.

Il a expliqué : “Joey et moi avions parlé au fil des ans, de temps en temps – de manière aléatoire – mais nous ne nous sommes jamais dit ce que nous avions besoin de nous dire. Du moins, je ne l’ai pas dit à Joey.”

“Ce qui était compliqué avec Joey, c’est qu’il avait tant de personnalités différentes, et il était difficile de se faire une idée précise de ce qui se passait vraiment dans sa vie. Il avait des démons qui auraient tué des gens ordinaires [bien plus tôt que lui]. Il était l’un des véritables génies musicaux que j’ai rencontrés. Il était juste compliqué.”

Il a ajouté : “La foutue tragédie de tout ça, c’est que nous avons fait tout ce que nous pouvions pour essayer d’être là. Pas seulement pour lui, mais aussi pour Paul [Gray, ancien bassiste de Slipknot]. Je veux dire, nous nous sommes mobilisés, mobilisés et mobilisés, et c’est vraiment dommage, mec. Le monde n’est pas aussi cool sans lui.”

Le septième album studio de Slipknot, The End, So Far, sort demain (30 septembre) via Roadrunner Records.

Produit par Slipknot et Joe Barresi, The End, So Far comprend 12 titres, dont le single The Chapeltown Rag sorti en 2021, et succède à l’album largement plébiscité de 2019, We Are Not Your Kind, qui a marqué le troisième numéro 1 consécutif de Slipknot au Billboard 200.

Interview de Corey Taylor avec Zane Lowe sur Applce Music 1 :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Slipknot
L'actu Nu Metal