Devin Townsend sur les tournées de nos jours : "Il n'y a aucun moyen de les maintenir à un coût raisonnable"

à 10 h 10 min
Lecture 3 min.
Devin Townsend présente Moonpeople, le premier single de son nouvel album, Lightwork
© Paul Harries (Presse)
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O

Le génie musical canadien Devin Townsend a évoqué les réalités des tournées post-pandémie, dont l’augmentation des dépenses dans presque tous les domaines.

Le musicien s’est exprimé sur ce sujet assez déprimant dans une nouvelle interview accordée à Metallerium.

Il a déclaré : “C’est devenu bien pire. Je ne pense pas que ça s’améliore du tout, en fait. Parce que les coûts des tournées, avec l’inflation et le coût de l’essence et du diesel… De plus, au cours de la pandémie, nous avons perdu une tonne de très bonnes salles. Je dirais que 50% de la main-d’œuvre des tournées est partie. Qu’est-ce qu’un technicien guitare était censé faire pendant ces deux années ? Il a dû trouver un emploi, n’est-ce pas ? Et donc ceux qui restent, non seulement ils sont déjà occupés par d’autres groupes, mais ils sont presque deux fois plus chers.”

“J’ai vu ce truc à propos du [géant de la billetterie] Live Nation l’autre jour, ils prennent 30% des ventes de merchandising de certaines de ces salles. Les coûts des compagnies aériennes ont augmenté. Les artistes n’ont presque plus la possibilité de gagner de l’argent en tournée – du moins les artistes de mon niveau.”

Il a poursuivi : “Donc, oui, [le marché] est à nouveau ouvert, mais c’est 10 fois plus cher. C’est, genre, que faire ? Les hôtels sont plus chers ; la nourriture dans les hôtels [est] plus chère. Au bout du compte, vous partez en tournée pour quoi faire ? Vous partez en tournée pour pouvoir présenter votre travail aux personnes qui s’y intéressent, et cela en vaut la peine à mes yeux. Mais il faut être vigilant, parce que j’essaie d’organiser des tournées pour l’année prochaine, et il n’y a aucun moyen de les maintenir à un coût raisonnable – c’est impossible.”

Après avoir expliqué que l’absence de production scénique ou de lumières pour réduire les coûts n’était pas vraiment une option, car cela affecterait radicalement la qualité des shows, il a ajouté : “J’essaie de faire des tournées acoustiques maintenant, parce que de cette façon je peux me le permettre. Si je me présente avec une guitare acoustique et que je chante pour les gens, c’est mieux que rien. Mais c’est quand même, genre, une période compliquée…”

Devin Townsend a sorti son dernier album, Lightwork, le 28 octobre.

En outre, Devin a prévu une grande tournée européenne pour Lightwork en 2023. Vous pouvez consulter les détails des shows francophones ci-dessous, et acheter vos tickets sur hevydevy.com.

Concerts francophones :

  • 05 mars – Lille, France : Le Splendid
  • 10 mars – Zurich, Suisse : X-tra
  • 20 mars – Toulouse, France : Le Bikini
  • 21 mars – Marseille, France : Le Moulin
  • 22 mars – Clermont Ferrand, France : La Coopérative De Mai
  • 24 mars – Bruxelles, Belgique : Ancienne Belgique
  • 26 mars – Paris, France : L’Olympia

À lire aussi : Marilyn Manson fait l'objet d'une nouvelle plainte pour agression sexuelle sur mineur

Interview de Devin Townsend pour Metallerium :

-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O -20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Tekkno

Electric Callboy
Tekkno

Par Slipknot28, le 22/01/2023
Empty Space (EP)

Savior
Empty Space (EP)

Par Slipknot28, le 22/01/2023
Dreams From The Darkest Side

Statement
Dreams From The Darkest Side

Par Kingeddie, le 18/01/2023
Plus d'actus sur Devin Townsend
L'actu Metal Progressif