Ola Englund dit que Meshuggah a conservé son côté mystérieux, même à l'ère des réseaux sociaux : "Ils continuent à bien faire les choses"

à 11 h 47 min
Lecture 4 min.
Ola Englund dit que Meshuggah a conservé son côté mystérieux, même à l'ère des réseaux sociaux : "Ils continuent à bien faire les choses"
© YT & Meshuggah (Presse)

Ola Englund, guitariste de The Haunted entre autres groupes et propriétaire de Solar Guitars, a commenté les propos du batteur de Cannibal Corpse, Paul Mazurkiewicz, qui a récemment parlé des avantages et des inconvénients des réseaux sociaux.

Dans une interview avec le podcast Nothing Shocking, on a demandé à Mazurkiewicz s’il préférait la transparence et l’interaction avec les fans à l’ère des réseaux sociaux plutôt qu’à l’époque antérieure à Internet, où le fait de ne pas savoir grand-chose créait une certaine “mystique”.

Il a répondu : “C’est une question difficile, parce que, évidemment, j’adore ce que l’Internet et la technologie nous ont apporté, où vous avez tout à portée de main, où les groupes peuvent faire tant de choses et en savoir tant. C’est cool, mais je pense que ma mentalité de vieux briscard, ou le fait d’appartenir à la génération précédente, me font regretter le côté mystérieux de l’époque où l’on ne savait pas grand-chose sur les groupes et où l’on devait s’informer en achetant un magazine ou par le bouche-à-oreille.”

Il a ajouté : “Le côté mystérieux qui régnait à la vieille époque du Metal me manque un peu, c’était le résultat de ne pas savoir grand-chose et de ne pas tout avoir à portée de main.”

Désormais, dans son dernier épisode de Sundays With Ola, Englund affirme que l’industrie a poussé les artistes à être plus disponibles sur les réseaux sociaux, détruisant d’une part l’image fantasmée que les fans s’étaient faite, mais mettant d’autre part à disposition un large éventail d’informations sur le processus d’enregistrement et le matériel utilisé, etc.

Cependant, selon Englund, il y a un groupe qui continue à faire les choses à l’ancienne et qui réussit à en tirer profit. Il a expliqué : “Il y a un groupe qui continue à faire ça très, très bien. Ils conservent leur côté mystérieux. Et ce groupe, c’est Meshuggah. Et comment font-ils ? Eh bien, en ne donnant pas trop d’interviews. Ou même en ne fréquentant pas du tout les réseaux sociaux, en gros.”

“Beaucoup de gens demandent à Fredrik Thordendal, par exemple, de faire une interview avec moi dans le cadre de l’émission Coffee With Ola. Mais ce ne sont pas des gens qui font des interviews. Et ce n’est pas grave. Les gens se disent : ‘Pourquoi ? Il ne veut pas être interviewé ?’. Non, c’est juste qu’il ne se sent pas à l’aise et que cela fait aussi partie du mystère qui entoure le groupe.”

“Je trouve toujours que Meshuggah a une image très cool et mystérieuse. Et c’est renforcé lorsqu’ils jouent en live. Ils montent sur scène et se tiennent debout avec des rétro-éclairages, et ça a l’air tellement puissant. Et on se dit : ‘Ouais, putain, c’est super cool’. Meshuggah continue de bien faire les choses. Et ça, j’apprécie.”

Meshuggah a publié son dernier album, Immutable, le 1er avril 2022 via Atomic Fire.

Immutable a débuté à la 113e place du Billboard 200 après avoir généré environ 10 000 unités équivalentes à un album lors de sa première semaine de sortie aux États-Unis. Sur ce total, près de 3 000 étaient des ventes de vinyles.

Le groupe se produira en France dans les prochains jours, avec Gorod en première partie. Plus de détails sont disponibles ci-dessous.

Détails des concerts :

  • 19/06 – BORDEAUX : ROCHER DE PALMER
  • 20/06 – TOULOUSE : LE BIKINI
  • 27/06 – LYON : LE TRANSBORDEUR

À lire aussi : Le nouvel album de Testament est presque terminé, dit Alex Skolnick

Vidéo d’Ola Englund :

Meshuggah – I Am That Thirst :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Ola Englund
L'actu Death Metal