"Il y a des blessures de part et d'autre qui vont prendre un peu de temps à guérir" ; Oli Sykes s'ouvre sur la séparation de Bring Me The Horizon avec Jordan Fish et dit que ce n'était pas "à l'amiable"

à 12 h 05 min
Lecture 3 min.
Bring Me The Horizon séduit Paris avec un show d'envergure (avec Motionless In White & Spiritbox)
© Tetralens

Dans une récente interview accordée à Revolver, Oli Sykes, le leader de Bring Me The Horizon, a expliqué la séparation du groupe avec son claviériste de longue date Jordan Fish. La séparation, qui ne s’est pas faite à l’amiable, a eu lieu en décembre 2023 et a contribué à retarder la sortie de leur dernier album, Post Human : NeX GEn. Malgré ces difficultés, l’album est finalement sorti en mai 2024.

Sykes a révélé que des problèmes personnels au sein du groupe, directement liés au départ de Fish, ont entravé l’achèvement de l’album. “Les choses n’allaient pas bien l’année dernière, en tant qu’unité, et l’écriture en a souffert. Elle s’est ralentie jusqu’à s’arrêter”, a-t-il expliqué.

Le processus créatif du groupe a également évolué de manière significative après le départ de Fish. Sykes a noté que l’expertise de Fish en matière de production informatique les avait amenés à s’appuyer fortement sur les outils numériques, mettant souvent de côté les instruments traditionnels. Cependant, la création de leur premier single sans Fish, Kool-Aid, a marqué un retour aux sources. “Nous avons abordé la chanson de manière très différente, [même si elle était] beaucoup plus ancienne et conforme à la manière dont nous approchions les choses”, a déclaré M. Sykes. Cette nouvelle approche implique une plus grande collaboration entre les membres du groupe et un accent mis sur les riffs de guitare, contrairement à leur méthode précédente qui consistait à faire des démos sur des synthétiseurs et à utiliser Pro Tools et la technologie MIDI.

Évoquant la dynamique entre lui et Fish, Sykes a admis : “Jordan et moi, c’était comme une force. Nous sommes devenus le ‘Oli and Jordan Show’ sans vraiment nous en rendre compte. Depuis que je suis sorti de désintoxication, juste avant Sempiternal, j’ai vraiment ressenti le besoin de me lancer à fond dans quelque chose, et je pense que la musique a été mon moteur. Je suis devenu accro à l’écriture, j’ai appris à chanter et à produire. Jordan était mon partenaire dans cette quête. Nous écrivions tout le temps.”

Bien qu’il reconnaisse la contribution de Fish au groupe, Sykes a avoué qu’il n’avait pas été en contact avec lui depuis la séparation. “Je ne vais pas raconter des conneries et dire, ‘Oh, c’était à l’amiable et nous nous sommes tous quittés en bons termes et tout ça’. En fin de compte, c’est comme n’importe quelle rupture… mais il n’y a pas d’histoire juteuse. En même temps, il y a des blessures de part et d’autre qui vont prendre un peu de temps à guérir avant [de pouvoir à nouveau] communiquer”, a-t-il déclaré.

Néanmoins, Sykes a exprimé son admiration pour le talent de Fish et a fait allusion à une possible réconciliation dans le futur. “Nous pensons tous que Jordan est incroyable, et nous sommes ravis du travail qu’il a accompli au sein du groupe, et nous sommes impatients de voir ce qu’il fera à l’avenir”, a-t-il ajouté.

Depuis son départ, Fish a participé à divers projets, dont la production d’une chanson pour Architects et une collaboration avec Spiritbox sur leur prochain album.

Le dernier album de Bring Me The Horizon, Post Human : NeX GEn, est désormais disponible. Il présente un son rafraîchi et un esprit de collaboration renouvelé au sein du groupe.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Bring Me The Horizon
L'actu Rock