Nouveau rebondissement dans l’affaire Oli Herbert

à 0 h 00 min
Lecture 2 min.
Nouveau rebondissement dans l’affaire Oli Herbert

Nouveau rebondissement dans la triste histoire du décès d’Oli Herbert – le guitariste et membre co-fondateur du groupe de Metalcore américain All That Remains.

Mort à l’âge de 44 ans, la cause du décès est considérée comme suspicieuse par les forces de l’ordre. M. Herbert se serait noyé dans un étang, à l’arrière de sa maison, qui n’était profond que de quelques centimètres.

Actuellement, son habitation est sujette à une saisie immobilière. Le musicien n’a pas payé son prêt, la maison sera donc saisie et vendue aux enchères afin de rembourser les 137,000 dollars impayés. Apparemment, il aurait été averti de la procédure en juin dernier, et ne l’aurait pas contestée. Sa femme, Elizabeth, vit toujours dans l’habitation en question.

En outre, un service commémoratif public avait été programmé pour Oli. Néanmoins, sa femme a décidé de l’annuler pour des raisons douteuses. Tous ces évènements étranges ont éveillé l’attention de certains. De nombreuses théories du complot flottent sur internet à propos de la cause de la mort d’Oli Herbert.

Aujourd’hui, le Hartford Courant (presse locale) amène encore un élément douteux à la table. En effet, le 9 octobre, une semaine avant sa mort, Oli aurait rédigé son testament. Ce dernier mentionnerait la seule bénéficiaire de tous ses biens comme étant sa femme. Il incluerait même une note explicite qui déshérite sa soeur Cynthia. Une fois de plus, étrange. Mais ce n’est pas tout. Le plus bizarre est que le testament a été établi par un ami de sa femme dans l’enceinte d’une concession automobile locale. Aucune marque d’un représentant légal n’est présente sur le document.

La femme d’Oli était au départ d’accord pour collaborer avec les autorités, désormais tout contact doit passer par son avocat.

Plus au prochain épisode…

Paix à Oli Herbert.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook