7empest de Tool est la plus grande œuvre de la carrière d’Adam Jones

à 20 h 31 min
Lecture 2 min.
Adam Jones de Tool révèle quelques détails sur le nouvel album Fear Inoculum

Après 13 ans de patience, nous avons enfin pu écouter Fear Inoculum de Tool. Dans un album rempli de chansons complexes de plus de 10 minutes, la plus longue est la dernière nommée 7empest. Elle se distingue comme le joyau de la couronne de Fear Inoculum. Lorsqu’on décompose la chanson, il n’est pas difficile de soutenir que 7empest est la plus grande réussite de la carrière du guitariste Adam Jones.

Fear Inoculum est un album unique pour Tool, en partie parce qu’Adam Jones n’utilise presque pas de gros riffs sauf sur 7empest. Non seulement 7empest contient le plus gros riff de Fear Inoculum, mais elle en révèle environ 10 autres. De quoi remplir la colossale piste de 15 minutes.

Adam Jones s’empare immédiatement de l’auditeur avec un riff envoûtant, qui bascule entre les signatures 5/4 et 11/8. Après 80 secondes d’introduction atmosphérique, le guitariste se lance dans un riff super lourd avec de la distorsion, rappelant certains des anciens albums du groupe. Même lorsque Maynard commence à chanter, Adam Jones conserve un groove bien solide en fond.

Moins de trois minutes après le début de 7empest, le guitariste glisse une surprise à l’esthétique bluesy avec quelques embellissements dignes de Hendrix. Puis, Adam Jones donne au bassiste Justin Chancellor et au batteur Danny Carey une marge de manoeuvre. Mais, peu de temps après, il finit par voler la vedette à nouveau, en jouant des parties plus lentes et émouvantes.

La section instrumentale de Tool, en particulier après l’entrée de Justin Chancellor dans le groupe en 1995, a souvent été caractérisée comme une entité unique. Aucun musicien ne prend habituellement le pas sur l’autre. Néanmoins, sur 7empest, après 70 minutes de musique transcendantale, la performance de folie du guitariste est mise en avant et frappe avec intensité.

On a l’impression que Tool offre quelques minutes d’improvisation à Adam Jones. La section rythmique reste en retrait et maintient un groove bien carré. Il s’ensuit un énorme solo où le guitariste se déchaîne jusqu’à la conclusion de la chanson.

La chanson représente un travail de longue haleine. Adam Jones a pris 13 ans à finaliser 7empest.

7empest de Tool :

Source : Loudwire