5 chansons Metal & Rock plus grandes que nature !

à 18 h 08 min
Lecture 6 min.
5 chansons Metal & Rock plus grandes que nature !
© Aoife DT

Pour ce volume des recommandations MetalZone, nous avons décidé de partager avec vous une compilation de 5 chansons Metal & Rock plus grandes que nature !

Les compositions présentes ici procurent une sensation de grandeur et de densité, comme si l’auditeur était submergé par les innombrables couches sonores. De nombreuses chansons de ce type existent. Gardez à l’esprit que ce n’est pas un classement, et que les choix sont personnels. Par la même occasion, veuillez noter qu’écouter ces morceaux sur le haut-parleur de votre téléphone est fortement déconseillé, surtout si vous souhaitez faire l’expérience de cette “densité” susmentionnée. Sur ce, bonne écoute !

Devin Townsend Project – Stormbending :

Devin Townsend est un alien, une sorte d’anomalie dans le monde de la musique. En plus de s’être essayé à de nombreux styles avec succès, une profonde sincérité ressort constamment de ses albums. Extraite de son opus intitulé Transcendence (2016), Stormbending est une composition extrêmement massive. Devin décrit le thème de la chanson de la manière suivante : “The storm”, la tempête, représente une intense vague d’émotions, “and bending”, le fait de plier, représente la capacité à dévier cette vague, afin d’atteindre vos objectifs. C’est une leçon poignante sur le contrôle émotionnel et la résilience. La piste est dotée de la production “Wall Of Sound” de Devin, qui regorge d’éléments ambiants et orchestraux, en plus des diverses couches de guitares et de synthés. La batterie, qui a été capturée et mixée par Adam “Nolly” Getgood (ex-Periphery) apporte un maximum de punch, pour un résultat des plus grandioses voire grandiloquents.

Wintersun – Time :

Time I est un projet ambitieux qui mêle Metal et musique orchestrale avec une virtuosité impressionnante. Le tout a une saveur particulière grâce à l’addition de nombreux synthétiseurs et d’instruments traditionnels tels que l’erhu et le guzhen. Wintersun est un groupe à ne pas négliger pour tous les fans de Death Metal Mélodique, Metal Symphonique, et autres amateurs de musique grandiose. Time est un album concept, avec pour sujet central son titre : le temps. Darkness And Frost est l’introduction de la chanson éponyme de l’opus. Cette intro contient des guitares inversées et quelques éléments orchestraux extrêmement originaux. Elle pose le décor pour Time, qui vient submerger les oreilles des fans quelques minutes après. Environnant les 12 minutes, il s’agit d’une composition colossale qui traite du temps qui passe ; cette entité volatile qui s’écoule à une vitesse déroutante, et qui efface tout sur son passage. Le pont est dingue, et le solo de guitare qui retombe sur le dernier refrain reste un des meilleurs moments de la discographie du groupe.

Eluveitie – Ategnatos :

Les suisses de Eluveitie sont connus pour leur mélange marquant de Metal et de musique Folk traditionnelle. Le groupe a sorti son dernier album en date, intitulé Ategnatos, le 5 avril 2019 via Nuclear Blast. Chrigel Glanzmann, le leader du groupe, a décrit l’album de la manière suivante :

Cet album est presque devenu une sorte d’œuvre sociocritique. Une sorte de révélation, une prophétie de l’apocalypse. […] Ategnatos est le mot gaulois pour renaître. Pour l’esprit aiguisé, il indique la clé cachée, longtemps oubliée, du changement et du renouveau. Cela a bien sûr un prix. Il y a toujours la souffrance avant la béatitude, et toujours l’obscurité avant la lumière.

Ategnatos est une chanson de Folk Metal intense, qui allie les cris puissants de Chrigel à la sublime voix de Fabienne Erni. La composition se termine sur une section épique, préalablement introduite par un solo exécuté sur les instruments traditionnels utilisés par les membres du groupe !

Tool – Right In Two :

Right In Two est probablement la chanson la moins “dense” de la liste, du point de vue du spectre sonore. Néanmoins, la manière dont elle a été composée et produite lui donne une ampleur incroyable. La splendide composition prend son temps et se développe sur plus de 8 minutes avant d’arriver à son point culminant, qui ne vous laissera pas indifférent. Environnant les 9 minutes, elle décrit la bêtise humaine, ainsi que la création de la dualité. Effectivement, l’humain divise toujours les choses. Il coupe en deux, le bien et le mal, le juste et le faux, le blanc et le noir, le haut et le bas… La chanson est narrée du point de vue omniscient. Les anges se demandent pourquoi le créateur a doté l’Homme du libre arbitre, car, au final, il l’utilise pour faire le “mal”. Avec ses mains, il forge une épée pour tuer ses semblables et diviser le monde. De la singularité est née la dualité.

Monkey killing monkey killing monkey over pieces of the ground. Silly monkeys. Give them thumbs, they forge a blade, and where there’s one they’re bound to divide it right in two.

Shadow Of Intent – Malediction :

L’année dernière, Shadow Of Intent a sorti son nouvel album intitulé Melancholy. Malediction, qui clôture l’album, est une féroce chanson Deathcore, qui ne tombe pas dans les clichés du genre. Le groupe utilise divers éléments tirés du Death Metal, du Black Metal et du Metal Symhponique. Doté d’excellentes performances, le morceau est extrêmement lourd et contient un superbe solo de guitare en conclusion. Les paroles traitent de la malédiction de l’immortalité. Elles décrivent la mélancolie et la souffrance d’un être qui ne peut pas mourir et qui est condamné à être témoin de la destruction de l’univers.

Tags : Heavy Metal
Restez connectés à MetalZone sur Facebook